La langue française

Clando

Sommaire

  • Définitions du mot clando
  • Phonétique de « clando »
  • Évolution historique de l’usage du mot « clando »
  • Citations contenant le mot « clando »
  • Traductions du mot « clando »
  • Synonymes de « clando »

Définitions du mot clando

Trésor de la Langue Française informatisé

clando, subst. masc.Travailleur immigré clandestin. Revenu en France il y a quelques mois, avec un faux passeport (...). «Clando» (clandestin), il retourne pourtant, le samedi soir, toujours au même club, à quelques dizaines de mètres des policiers qui effectuent des contrôles (Le Monde,28 nov. 1980, p.13, col. 3-4).

Wiktionnaire

Nom commun

clando \klɑ̃.do\ masculin

  1. Travailleur immigré clandestin.
    • […] « Clando » (clandestin), il retourne pourtant, le samedi soir, toujours au même club, à quelques dizaines de mètres des policiers qui effectuent des contrôles. — (http://stella.atilf.fr/Dendien/scripts/tlfiv5/saveregass.exe?174;s=2891176740;r=11;;)
  2. (Afrique) Véhicule utilisé comme taxi sans licence.
    • Le « clando » est considéré comme un transport informel car n’étant pas régi par une autorité organisatrice de transport. — (Thierno Abdoulaye Diallo, Transport urbain de voyageurs à Dakar : quel avenir pour les taxis-clandos ?, africalogisticsmagazine.com, 16 juillet 2018)
    • Connue sous l’appellation « Bensikin » pour ce qui est de la zone méridionale et « Clando » pour ce qui est du Nord Cameroun, l’activité des motos taxis a évolué considérablement avec l’entrée en scène de la Chine, pays dont proviennent ces engins à deux roues, avec des prix variant de 350.000 Fcfa à 400.000 Fcfa selon la marque et la qualité du produit. — (François Essomba, "Bensikin" et "Clando" au Cameroun: petite lucarne sur le phénomène des taxis-motos, afrikipresse.fr, 12 mai 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « clando »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
clando klɑ̃dɔ

Évolution historique de l’usage du mot « clando »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « clando »

  • Un afghan ... J’aime bien.. non un clando Le Figaro.fr, Manche: un homme tué à son domicile, un Afghan en garde à vue
  • Le rond-point Liberté VI est devenu un haut lieu d’où partent et débarquent des centaines de passagers par jour. Ils y embarquent dans une faune hétéroclite de vieilles voitures de toutes les marques et de toutes les catégories, appelées à juste titre des «clandos», diminutif de «clandestins». Elles sont ainsi désignées parce que la loi ne les autorise pas faire du transport comme les taxis. Dans cette zone, le «taxi clando» reste, un moyen de transport très prisé du fait de son coût accessible pour les clients. Les prix valsent entre 200 FCfa et 700 FCfa selon les destinations. Au niveau du giratoire communément appelé Rond-point VI, un grand espace fait office de lieu de stationnement pour les bus de transport «Dakar Dem Dikk». SenePlus, LA COVID DICTE UN NOUVEAU CODE DE CONDUITE AUX CLANDOS | SenePlus
  • Avec la décision de recul de l’heure de début du couvre-feu, désormais fixée à 23heures, le moins que l’on puisse dire est que c’était le grand bal dans la commune de Keur Massar et ses environs. Une folle ambiance y régnait ce weekend. Et malgré les restrictions, des bars autorisés et clandos ont ouvert leurs portes aux consommateurs qui ont retrouvé la belle ambiance de cet univers glauque. Pendant ce temps régnaient dans les rues une ambiance de fête ! SenePlus, BARS, CLANDOS ET GRAND’PLACES DE KEUR MASSAR ET ENVIRONS ENVAHIS | SenePlus
  • Une minute ou deux sont peut-être passées lorsqu’arrive un clando. Je le vois débouler de loin, avec sa carcasse blanche. L’apprenti, debout sur le marchepied, laisse échapper sa main droite en suspension, en direction du trottoir, pour faire signe aux éventuels clients. Je jette aussi le mien au vent, dès que la voiture se fut approchée. Je distingue clairement le conducteur et les deux passagers qui occupent les places de devant. Le chauffeur tient la barre avec ses deux mains, tel un cocher consciencieux, chevauchant un vieux cheval aveugle. SenePlus, BULLETIN DU CLANDO (EPISODE 1) | SenePlus
  • Ce jeudi après-midi, son ex-souteneur, Quentin Robert, surnommé Joe, a été déféré devant le parquet de Montpellier pour être mis en examen. Sa compagne âgée de 28 ans, Prescilia H, qui a servi de chauffeur lors de l'expédition punitive et crapuleuse, a également été déférée. Un deuxième homme surnommé « le clando », qui aurait aussi participé au meurtre, est actuellement recherché. Une information judiciaire a été ouverte pour « proxénétisme aggravé et meurtre commis en vue de préparer ou faciliter un autre crime ou délit ». leparisien.fr, Meurtre à Montpellier : la jeune prostituée de 18 ans poignardée pour quelques centaines d’euros - Le Parisien
  • Le rond-point de Liberté 6 est devenu un véritable lieu de transit autoroutier. Pour cause, le manque de bus de transport public y a favorisé le développement des taxis adeptes du ‘’clandos’’. La référence du Business au Sénégal, Taxis "clandos" : Illégal mais utile - La référence du Business au Sénégal
  • L’accident mortel a eu lieu à Yeumbeul Asecna. Un enfant talibé, entre sept (7) et huit (8) ans, a été fauché par un taxi clando. Il est décédé sur le coup. Les sapeurs-pompiers ont récupéré le corps sans vie de l’enfant. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute l'actualité du jour, Yeumbeul : Fauché par un taxi clando, un enfant talibé décède sur le coup - Senego.com
  • Driss, appelé « le clando », a selon le quotidien Le Parisien, bénéficié de cette remise en liberté en plaidant le risque de contamination au covid-19 en prison. Bien qu’opposé à cette demande, le parquet n’a pas fait appel de la décision. Au grand dam de la famille de la victime. , Meurtre d'une escort-girl à Montpellier : l'un des suspects libérés à cause du covid-19 | Métropolitain
  • « Cela fait exactement deux ans que je fais le clando ici. Ce véhicule appartient à mon patron. Chaque jour, je dois lui reverser une somme de 8000 FCFA et le reste je me débrouille avec pour les besoins de ma famille et l’entretien du véhicule », confie un chauffeur. Agé de 36 ans, Roland Otabele s’est lancé dans cette activité pour des raisons qu’il explique. « Je suis dans ce travail depuis trois ans déjà. Je suis un infirmier diplômé d’Etat et je fais le clando. J’ai plusieurs fois déposé des dossiers pour être embauché mais aucune réponse favorable. J’ai même fait le concours de recrutement ou l’on m’a demandé de donner une somme 2.000.000 FCFA pour être admis. Avec toutes ces nombreuses tentatives. Que pouvais –je faire ? J’ai acheté cette voiture par occasion chez un ami et je me débrouille avec », confie-t-il. camer.be, CAMEROUN :: Transport urbain, une vie de “clando” :: CAMEROON
  • Mais ce secteur n’est pas le seul à être affecté par le couvre-feu en vigueur depuis lundi dernier. Debout devant sa voiture clando, Babou Guèye, vêtu d’un grand boubou bleu assorti à un couvre-chef noir, attend d’éventuels passagers désirant se rendre dans la commune voisine de Ouakam. , Coronavirus: l’étau se resserre sur le secteur informel sénégalais - Apanews.net
  • Ce clando-là est au bout d'un chemin de terre, alignement de maisons minuscules ramassées les unes contre les autres sur le dos râpé d'une colline. Tout en haut, près du puits où le propriétaire vend son eau dans des bouteilles en plastique, on aperçoit la route goudronnée, puis les premiers bâtiments de Bir Jdid, paisible bourg de campagne. A 50 km, Casablanca paraît prodigieusement loin. Le Monde.fr, Maroc : la rumeur des quartiers "clando"
  • Nichés à l’Ecole japonaise qui sert d’arrêt, ils font la navette entre ce point et l’entrée principale de Hann Mariste qui se situe non loin du pont de Hann. Ici, ils squattent le moindre espace. Les plus chanceux peuvent se garer à la sortie de la ruelle sablonneuse, en attendant de faire le plein de clients, tandis que d’autres, faute de place de stationnement, rebroussent chemin, espérant ramasser des passagers en cours de route. Entre des véhicules d’une autre époque et d’autres moins âgés, le mélange est assez frappant. Mais le plus important, c’est qu’ils ôtent une grosse épine des pieds des habitants des Maristes. «Il n’y a pas d’alternatives. On est obligé de prendre les clandos. Sinon, c’est au moins 30 minutes de marche », admet cette dame, visiblement marquée par la longue journée de travail. Il faut dire qu’ils sont nombreux dans le même cas. « J’habite non loin du Croisement Cambérène, mais les bouchons sur cet axe font que la plupart des bus passent par l’autoroute à péage. Donc, on est obligé de prendre les clandos », explique ce vieux, chapelet à la main, guettant tranquillement l’arrivée d’un clando. Avec des tarifs variant entre 100 et 200 francs, les clients ne se plaignent pas. Et tout le monde semble y trouver son compte. Selon Baye Fall, un des premiers à s’installer sur cet axe, la recette journalière peut aller jusqu’à 10 000 francs. « Les routes sont en très bon état et les distances assez courtes. L’avantage que nous avons, c’est que les clients se déplacent sur de courtes distances ; ce qui fait qu’on peut faire le plein deux fois en cours de route », reconnait-il. Mieux, il révèle que ceux qui travaillent du matin à la tombée de la nuit peuvent se retrouver avec 15 000 francs. «Il y a 6000 francs à verser au propriétaire du véhicule, le carburant autour de 3 000 francs. C’est assez correct comme recette. C’est ce qui explique d’ailleurs le fait qu’il y ait de plus en plus de véhicules », reconnait-il. Toute l'actualité sénégalaise en temps réel, Hann Mariste: Les bonnes affaires des clandos - Toute l'actualité sénégalaise en temps réel
  • Voilà d'ailleurs le dénominateur commun de la majorité des personnes interrogées : ils en ont marre. Comme si le Covid ne les concernait pas, eux qui ont entre 25 et 45 ans. "Il y a trois semaines, je ne l'aurais pas fait, assure Paul. Mais là, je n’en pouvais plus." Samedi dernier, le Parisien a tâté le terrain : ses amis qui vivent seuls n'ont pas hésité à le rejoindre chez lui pour "un apéro clando", comme ils disent en rigolant. Les larrons ont éclusé des bières jusqu'au petit matin. "Les meilleures depuis longtemps ", sourit ce trentenaire. Mais le mal de crâne du lendemain s'est accompagné d'une pointe de culpabilité. "Des potes nous ont engueulés, raconte Paul, un peu penaud. On s'est dit qu'on ne le ferait plus." lejdd.fr, "On craque, on a envie de voir les gens" : ces Français qui brisent le confinement
  • « A propos des transporteurs  clandestins par voiture, je trouve que le secteur est un peu mal organisé parce que je vois là-bas qu’il y a trop de désordre. En allant souvent au village, je prends le car en route, mais le conducteur surcharge jusqu’au porte-bagages. Il faudra que l’Etat essaie de voir ce genre de transport. Il y a quand même un désordre. Parfois, je préfère aller à l’agence ou bien je prends la moto « clando ».   , Assainissement dans les transports: les clandos ciblés à Maroua
  • ‘’Le mercredi dernier, après mes courses au marché, j’ai pris un ‘clando’ pour me rendre à l’hôpital de Thiaroye. A bord, il y a avait le chauffeur et une autre dame. Quelqu’un m’a dit de faire attention à mon téléphone que je manipulais. C’est à ce moment que j’ai perdu connaissance’’, a-t-elle confié aux hommes en tenue. Puis, reprenant son souffle après quelques gorgées d’eau pour baisser sa tension, elle a continué à dérouler le film de son kidnapping dans les moindres détails. SenePlus, LA FOLLE ODYSSEE DE COUMBA KANE | SenePlus
  • Marseille : garages "clandos" dans le viseur LaProvence.com, Faits divers - Justice | Marseille : garages "clandos" dans le viseur | La Provence
  • Un clando c’est bel et bien un clandestin. Mais au Gabon, le clando, c’est le nom attribué à ces vielles voitures sans papiers qui assurent illégalement le transport en commun. Dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations que le Gabon et la Guinée Equatoriale co-organisent dès janvier 20112, la mairie de Libreville a décidé d’attribuer une couleur aux clandos. Une opération qui fait grincer les dents. RFI, Libreville légalise de facto les «clandos»
  • Les « car rapide », les « clando » et « Ndiaga Ndiaye » seront bientôt une espèce en voie de disparition dans la circulation dakaroise. SeneNews.com, Transport : « car rapide », « clando » et « Ndiaga Ndiaye » bientôt à la fourrière
  • Jeudi 12 mars 2020. J’ai passé la moitié de l’après-midi à Bargny. Avec mes meilleurs amis. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu un petit moment de communion, tous les trois. Seuls. Je ne me rappelle même plus de la dernière fois. Nous n'avons pas vu le temps passer. Nous nous sommes séparés, vers l’heure de la prière du crépuscule. Avec l’un d’eux, je dois rentrer à Dakar. Il faut faire vite pour ne pas arriver trop tard. Il n’y a pas de système de taxi collectif à Bargny. Il faut prendre un clando et aller jusqu’à Rufisque. Les rues sont presque désertes. Nous nous sommes néanmoins arrêtés cinq ou six fois. Interpellés par des passants qui connaissent mes amis. SenePlus, L’EXCEPTION SENEGALAISE | SenePlus
  • Un chauffeur de clando a été retrouvé mort hier en début de soirée au quartier Darou Salam dans la commune de Thiès-Est, rapporte l’As. SeneNews.com, Thiès – Darou Salam : un chauffeur de Clando tué
  • Essentiellement constitués de vieilles voitures, les taxis clando sont crédités comme des moyens de transport de passagers qui roulent dans l’illégalité. Mais leur spécificité, c’est d’assurer le transport de passagers sur des axes non fréquentés par des bus, taxis et car-rapides. Ainsi, ils semblent prendre de la place dans le marché du transport sénégalais. Senegal7, Taxis-clando : Ces véhicules qui allient l’utile et l’illégalité résistent au temps - Senegal7
  • S’il est évident que le parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a pu s’adjuger de son récépissé définitif, les conditions de l’obtention de ce sésame demeurent toujours un mystère, aux yeux de la majorité des membres et responsables de ce parti. Si cette démarche entreprise en son temps par Théophile Yarou, Paul Hounkpè et cie est en train de conduire cette formation politique de l’opposition à la rivière, ce n’est pas pour autant que les mécontents ne veuillent pas savoir ce qui s’était réellement passé. Ceci, pour que ce récépissé soit obtenu en clando et ce, après un congrès dont seuls les responsables actuels du parti détiennent le secret. Afin de comprendre davantage tous ces contours, Kamar Ouassagari, membre et conseiller juridique du Bureau exécutif du parti a adressé avec l’onction d’un huissier de justice, une sommation interpellative à Paul Hounkpè, actuel Secrétaire exécutif national du parti. Cette injonction qui date du 2 avril 2020, fait état de neuf questions précises à l’endroit de ces nouveaux responsables du parti, dans le but donc de comprendre les tenants et aboutissants de ce congrès qui n’a connu la présence d’aucun militant du parti et qui a pourtant débouché sur l’obtention de ce récépissé au Ministère de l’intérieur avec au passage, l’éviction des anciens responsables de la tête de ce regroupement politique. Pour l’heure, le camp Hounkpè qui a déjà accusé réception de cette note, n’a encore daigné y répondre. Matin Libre, Fcbe/ Organisation d’un congrès sans militants: Ouassagari envoie une sommation interpellative à Hounkpè – Matin Libre
  • Trois jeunes « initiés » arrivent sur la place dit Parc de Laï. Des jeunes “clandoman” stationnés là les approchent pour leur proposer leur service. En cette période, pour rejoindre Laï situé à environ 55 kilomètres de Kélo, le même moyen qu’on utilise : le clando ou encore moto taxi. Tchadinfos.com, Tchad : les “mototaxi” sont les plus utilisés pour relier Laï à Kélo – Tchadinfos.com
  • Le seul « connard » par ici, c’est toi et tes arguments à la con.Ou quand un clando s’adonne au débat démocratique …..Pauvre algérie avec ses harkis 2.0 DzVID, Son état de santé se dégrade : Rachid Nekkaz en danger !
  • À une vingtaine de mètres du poste de péage de Thiaroye, les chauffeurs roulent au pas à cause des bouchons. Le trafic au ralenti est une occasion de palabrer, en attendant que la situation se décante. À l’intérieur d’un taxi-clando, le chauffeur et l’un des clients assis à sa droite, entament une discussion autour d’une question d’actualité. Le conducteur ouvre le débat : « Il paraît qu’il y a un deuxième cas de Coronavirus à Dakar ». « Ah bon », s’étonne son interlocuteur. Simultanément, le jingle de l’édition de 21 heures de Sud-Fm retentit. Ironie du sort, le journaliste-présentateur ouvre sur cette actualité. Les deux hommes davantage concentrés s’approchent du haut-parleur. Et c’est Dr Marie Khemess Ngom Ndiaye, Directeur général de la santé qui fait le point. « Il s’agit d’un homme de 80 ans dépisté à l’hôpital Roi Baudoin de Guediawaye », dit en substance Mme Ndiaye. SenePlus, CORONAVIRUS : LA PROMISCUITE INQUIETE LES USAGERS DES TRANSPORTS | SenePlus
  • Un accident d’une extrême gravité a fait hier un mort sur l’axe Ngaye Mékhé-Merina Dakhar dans le département de Tivaouane. Selon les témoignages, c’est une course-poursuite entre deux taxis «clandos» qui est à l’origine du drame. Durant la course, l’un des automobilistes, ayant perdu le contrôle du volant de son véhicule en voulant éviter un trou sur la route, a fini sa course sur un conducteur de moto «Jakarta» qui roulait dans le sens inverse. Le passager de la moto, identifié sous le nom de Sidy Sow, boucher de son état et demeurant au quartier Mbam­bara à Thiès, a péri sur le coup, la tête complètement écrabouillée et plusieurs autres fractures sur le corps. Un énième accident sur ce tronçon parsemé de nids de poule et de ralentisseurs non-réglementaires et réputés accidentogènes par les populations de ces localités. D’ailleurs, ces dernières se sont récemment fait entendre sur l’état de cette route très empruntée. Alertés, les sapeurs-pompiers de Ngaye Mékhé ont déposé le corps de la victime à la morgue de l’hôpital El Hadji Abdou Aziz Sy «Dabakh» de Tivaouane. Le chauffeur du taxi «clando» a, quant à lui, été mis aux arrêts. , Accident mortel sur l’axe Merina Dakhar-Ngaye Mékhé : Un chauffeur de «clando» écrabouille un conducteur de moto | Lequotidien Journal d'informations Générales
  • En effet, Coumba Kane disait avoir été enlevée le 15 janvier 2020 vers les coups de 11 heures. D’après son récit, dés qu’elle est entrée, ce jour-là, dans la voiture qu’elle croyait être un clando, elle a été aspergée d’un produit qui l’aurait fait dormir. Et à son réveil, vers 15 heures, elle était dans une forêt. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute l'actualité du jour, La vérité sur le faux kidnapping de Coumba Kane - Senego.com
  • Le taxi « clando » ne fera bientôt plus partie du décor de la banlieue. C’est décidé, la voiture dénommée ’’Tata Ace Magic’’ sera bientôt mise en circulation en banlieue de Dakar en lieu et place des vieilles 4L blanches et vertes. Au Sénégal, le cœur du Sénégal, Bye bye clandos ! - Au Sénégal, le cœur du Sénégal
  • Mettre de l’ordre dans la ville de Dakar Dakar se veut une ville moderne, ouverte vers le monde. Le Président Macky Sall engage son gouvernement à rendre propres nos environnements urbains. Le gouvernement semble mettre du prix à nettoyer la ville. Nous avions déjà consacré notre chronique du 6 janvier 2020 à cette question. En vérité, l’objectif de rendre Dakar propre semble être mobilisateur pour toute la population, mais il ne faudrait pas seulement se limiter à ramasser les ordures. Dakar doit être débarrassée de son encombrement humain. Des marchands ambulants causent des problèmes de circulation jusqu’à l’autoroute à péage, en se faufilant entre les voitures pour proposer des bibelots. D’autres vendent des sachets d’eau fraîche ou des cure-dents (il ne faut pas en rire) ou de gros portraits de guides religieux, faute de trouver mieux. D’autres personnes arrêtent la circulation pour faire la manche. L’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, avait engagé et gagné un combat contre les marchands ambulants et l’occupation anarchique des voies publiques par des tabliers et autres étals de petits commerces. Les populations de Dakar avaient soutenu leur maire dans ces efforts, en dépit du travail de sape mené alors par le président de la République, Abdoulaye Wade, qui cherchait, pour des raisons électoralistes, à soulever les marchands ambulants contre le maire de Dakar. Le temps et quelques petits calculs politiques ont fini par avoir raison de la résolution du maire Khalifa Ababacar Sall de dégager les ambulants. La politique de désencombrement des rues de Dakar devrait revenir. Dans la foulée, il faudrait en finir avec les charrettes hippomobiles qui parcourent la ville. A certains endroits, Dakar donne l’image d’une bourgade rurale. Toutefois, il ne faudrait pas remplacer les charrettes hippomobiles par des tricycles dont les conducteurs ne sont pas détenteurs du permis de conduire et se livrent impunément à toutes sortes d’indiscipline dans la circulation. C’est le lieu de poser le problème des taxis-urbains à Dakar. Il fut un temps loisible à tout un chacun de s’improviser taximan à Dakar avec sa voiture personnelle et d’avoir une licence, transformée à l’occasion en «taxi-clando», ou de peindre son véhicule d’un autre âge aux couleurs jaune-noir pour se livrer, le plus «officiellement du monde», à l’activité de taxi. On ne pourrait savoir ce que serait cette ville sans le gel de l’attribution des licences de taxis de ces dernières années à Dakar. Malgré tout, de nouveaux taxis sortent. Allez savoir comment ! Dans toutes les villes organisées, l’activité d’exploitation des taxis urbains est normalisée, avec des procédures rigoureuses de délivrance de licences de taxi et de certification des conducteurs après une formation spécifique. A Dakar, les personnes âgées de moins de 30 ans ne connaissent pas le système de taxi-métrique, avec un compteur contrôlé par des services compétents de l’Etat. On voit donc qu’il n’est pas besoin de chercher à réinventer la roue, il suffit juste de faire comme on fait dans des villes modernes, ou de revoir ce que fut cette ville dans un passé, en s’adaptant du mieux à l’esprit de notre époque. , Faire mieux respirer la ville de Dakar | Lequotidien Journal d'informations Générales
  • Et dont les effets ont été particulièrement durs dans le secteur des transports, qui n’arrivait plus à  satisfaire  une  demande  de plus en plus croissante en raison notamment  de  l’explosion  démographique.  Appelés  «  taxis-brousse  »,  « clandos » ou « opep » dans le parler camerounais, les véhicules de transport clandestin peuvent être classés en deux catégories. La  première  est  constituée  de véhicules de tourisme en relatif bon état, généralement conduits par leurs propriétaires, véritables larrons de circonstance, qui font du ramassage en allant au travail, à la fin de la journée, le week-end, tout  simplement  pour  arrondir leurs fins de mois. Ils opèrent très souvent dans le centre urbain  ou  en  banlieue.   camer.be, CAMEROUN :: Transport : Haro sur les « clandos » :: CAMEROON
  • Dans les environs, plus précisément au croisement Castors, l’eau a été redirigée vers les égouts, après avoir causé des inondations qui ont obstrué la voie publique pendant quelques heures. En effet, ce jeudi 22 août 2019, il était impossible de circuler sur cet axe névralgique de Dakar, puisque menant vers la banlieue où habitent plus des 4/5 de la population dakaroise. Doudou Diop, chauffeur de clando (transport clandestin) juge  » inadmissible qu’on nous parle de Sénégal Emergent dans un tel contexte « . Afrik.com, Sénégal : Macky Sall "noyé" dans l'eau des inondations
  • Docteur Amadou Yéri Camara est revenu, en détails, sur l’incroyable parcours du prêcheur. Selon lui, le patient a quitté Louga le 4 avril avant de se rendre à Dakar. De là, il est venu à Sédhiou après avoir pris au moins trois véhicules «7 places », deux «Jakarta » et un «clando ». Senegal7, COVID-19 à Sédhiou : L'incroyable parcours du premier cas positif - Senegal7
  • A Patte d’Oie, un grave accident s’est produit sur l’autoroute ce lundi. Un véhicule “clando” et un taxi sont entrés en collision au niveau de l’échangeur de la Patte d’Oie allant dans le sens du Centre ville. Les véhicules ont heurté un scootériste, qui est mort des suites de ses blessures. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute l'actualité du jour, Patte d'Oie : Un scootériste tué dans un carambolage - Senego.com
  • A la gare des «Ndiaga-Ndiayes», «cars rapides» «cars» et autres taxis «clando», c’est toujours la bousculade habituelle. Les rassemblements devant les boutiques et les banques sont toujours d’actualité. Les gestes barrières et les mesures de sécurité conseillées par les autorités sanitaires sont loin d’être respectées dans cette localité qui est devenue pour certains, un terreau fertile à la propagation du covid-19 et une vraie bombe à retardement. Mais, malheureusement, le constat est écœurant: la menace n’a pas encore réussi à changer le quotidien et les habitudes d’une bonne partie des habitants. Xibaaru, Covid-19 : Les cas communautaires inquiètent la population de Keur Massar Xibaaru
  • Le journal de laisser pointer son dépit : «En examinant l’explosion des réseaux sociaux sur cette affaire dite Hiba Thiam, on a constaté l’immense sentiment de frustration et de colère qui anime les Sénégalais. Dans tous les forums et autres posts audio, ils dénoncent l’impunité des fils de riches qui persiste encore au Sénégal. De nombreux citoyens « badolos » jurent que si le drame avait eu lieu à Yeumbeul, Pikine, Grand-Yoff, Médina ou Keur Massar, « billahi », même le chauffeur de taxi-clando qui aurait transporté les fêtards ou le vigile de l’immeuble allaient mourir dans les violons de la gendarmerie ou de la police. Ce, avant même d’être déférés au parquet. Tandis que là… Une chose est sûre, si l’injustice judiciaire persiste, demain, les « badolos » risquent de sonner la révolte sociale. A propos d’injustice judiciaire, avez-vous vu comment le pauvre Ibrahima Thiam dit Toubèye continue de croupir en prison dans l’affaire de la méga-saisie de cocaïne opérée au port de Dakar tandis que tous les toubabs arrêtés en même temps que lui, et dont la responsabilité était plus grande, ont été libérés depuis ?». KEWOULO, AFFAIRE HIBA THIAM : DEMAIN, LA RÉVOLTE SOCIALE DES «BADOLOS» ?
  • @KALUME Plus de courant chez Bokolela je réponds à sa place :EN PREMIER LIEU,TSHILOMBO aurait dû se rendre compte que avec comme seul bagage et expérience,avoir été DiJé ds la boite de nuit MAMBO à Matonge de Bruxelles et ensuite livreur clando de pizza,avec ce profil,il aurait dû laisser KAMERHE se faire nommer par KABILA /Tout le restant, DIRCAB en fonction en prison, confusions,ordonnances non réfléchies et revues le lendemain,du charbon transformés en feuilles etcc tout le restant découle de son profil : DiJé de boite de nuit et livreur clando de pizza , mediacongo.net - Actualités - Intérim au cabinet Présidentiel : Vitale Kamerhe n'a pas démissionné et n'est ni révoqué (les précisions de Kasongo Mwema)

Traductions du mot « clando »

Langue Traduction
Anglais clando
Source : Google Translate API

Synonymes de « clando »

Source : synonymes de clando sur lebonsynonyme.fr
Partager