La langue française

Cigogne

Définitions du mot « cigogne »

Trésor de la Langue Française informatisé

CIGOGNE, subst. fém.

A.− Oiseau migrateur de grande taille, à longues pattes et à long bec. La jeune cigogne a toujours nourri son vieux père (Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem,t. 1, 1811, p. 162).La cigogne blanche, au sommet des obélisques, commence à s'endormir la tête passée sous son aile (Flaubert, La Tentation de St Antoine,1849, p. 206).La bonté (...) des cigognes, leur piété pour leurs vieux parents, attestée par tant de témoins (Michelet, L'Oiseau,1856, p. 63):
1. Tout en haut de l'église, une cigogne, debout sur son échasse, ses ailes noires repliées au-dessus de sa queue blanche, le grand bec roux incliné d'un air mélancolique, faisait l'admiration de toute la ville. Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 73.
Vx. Contes de la cigogne, contes à la cigogne, ,,contes ridicules et dépourvus de toute vraisemblance`` (Ac. 1835, 1878).
Fam. Cou* de cigogne.
Spéc., HÉRALD. Les Sigognac ont des armes parlantes; ils portent d'azur à trois cigognes d'or, deux et une (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 446).
P. métaph. :
2. Avec son long cou granulé (...) la marquise de Sarlèze était, ce soir là, une effarante cigogne de cauchemar. J. Lorrain, Monsieur de Phocas,1901, p. 81.
B.− [P. anal. de forme, avec le bec et/ou le cou de l'animal] Levier ou dispositif de levage à forme recourbée. On utilise quelquefois des chèvres ou des cigognes pour le chargement des meulons (T. Ballu, Machines agricoles,1933, p. 377).
Prononc. et Orth. : [sigɔ ɳ]. Fér. 1768 attribue à l'orth. cicogne (qualifiée ds Fér. t. 1 1787 d'ancienne) cette même prononciation. Étymol. et Hist. 1. Av. 1105 judéo-fr. cigogne « tuyau de cuir en forme de levier servant à tirer l'eau du puits » (Gloses de Raschi ds Lévy Trésor, p. 54); 2. 1113 zool. cigogne (FEW t. 2, p. 665a, sans réf.); 1121 ciguigne (Ph. Thaon, Best., 2632 ds T.-L.). 1 et 2 prob. empr. à l'a. prov. cegonha « id. » (Pt Lévy) avec infl. du lat. ciconia zool. (Pline ds TLL s.v., 1051, 17) et terme techn. p. anal. de forme « appareil à puiser l'eau [fait d'une longue perche montée sur pivot] » (Isidore, ibid., 1051, 69). Fréq. abs. littér. : 258. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 533, b) 674; xxes. : a) 289, b) 106.
DÉR.
Cigogneau, subst. masc.Petit de la cigogne. La plupart des dict. gén. enregistrent également les formes cicognat et cicon(n)eau. 1resattest. 1174-78 cegoignal (E. de Fougères, Manières, 945 ds T.-L.), 1295 cigoigneau (A.M.-et-L., B 53, fo123 ds Gdf. Compl.), 1555 cigogneau (Belon, Nat. des oys., ibid.); de cigogne, suff. -eau*.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 99.

Wiktionnaire

Nom commun

cigogne \si.ɡɔɲ\ féminin

  1. Oiseau échassier migrateur aux longues pattes et au long bec droit (du genre Ciconia).
    • Tant qu'on n'enseignera pas une arachnologie dans les écoles, tant que les araignées ne seront pas regardées dans chaque maison comme des animaux sacrés, et conservées avec le même respect que les hirondelles et les cigognes, l'agriculture n'atteindra jamais à un haut degré de perfection. — (Heinrich Zschokke‎, Le fugitif du Jura, ou le Grison : simple épisode des troubles de la Suisse en 1799, t.2, traduit de l'allemand par Adolphe Loève-Veimars, Paris, Charles Gosselin, 1829, page 103)
    • Pas un fumeur, pas un enfant, qu’ils ne se fassent interroger sur les cigognes, sur Strasbourg, sur les têtes de pipes. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • C’est une opération très délicate qui s’est déroulée mardi matin à Prix-lès-Mézières, route de Fagnon. Un nid de cigognes a été déplacé de quelques mètres. Installé sur un poteau électrique depuis quatre ou cinq ans, le nid était devenu dangereux pour ses occupants. — (« Le nid de cigognes déplacé à Prix-lès-Mézières », le 6/02/2019, sur le site de L'Ardennais (https:/abonne.lardennais.fr/))
  2. (Par analogie) (Technique) Levier ou dispositif à forme recourbée qui rappelle le bec ou le cou de cet animal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CIGOGNE. n. f.
Oiseau migrateur de l'ordre des Échassiers, à plumage noir ou blanc et noir, et qui fait son nid sur le faîte des édifices élevés. On conte des choses merveilleuses de la cigogne. La cigogne mange les serpents. Par analogie, il désigne, en termes d'Arts, des Leviers ou des Dispositifs à forme recourbée qui rappellent le bec ou le cou de cet animal.

Littré (1872-1877)

CIGOGNE (si-go-gn') s. f.
  • 1Gros oiseau voyageur remarquable par son long bec et ses longues jambes. La cigogne mange les serpents. Compère le renard se mit un jour en frais, Et retint à dîner commère la cigogne, La Fontaine, Fabl. I, 18. Je ne sais si c'était à cause que les cigognes mangent les serpents ou pour ce qu'elles nourrissent leur père en vieillesse, ou pour avoir été les inventrices des clystères, qui est une louable et utile invention, Voiture, Lett. 193. Ce monstre craint la raison, comme les serpents craignent les cigognes, Voltaire, Lett. d'Argental, 13 juin 1763.

    La cigogne est le symbole de la piété et de la reconnaissance, parce qu'on dit qu'elle nourrit son père et sa mère dans leur vieillesse. Quand cet honnête homme [Néron] eut tué sa mère (c'était une terrible cigogne !)…, Voiture, Lett. 125.

    Contes de cigogne, à la cigogne, balivernes, contes faits à plaisir. J'appréhende qu'on ne croie que tout ce que j'ai rapporté jusqu'à présent ne passe pour des contes de la cigogne ou de ma mère l'oie, à cause que cela semble trop ridicule ou trop extravagant, le Roman bourgeois, édit. de Nancy 1713, in-8°, p. 237.

  • 2 Terme de marine. Manivelle d'une meule servant à aiguiser les outils.
  • 3 Terme de métier. Levier coudé.

HISTORIQUE

XIIIe s. Je ne pris [prise] ton gaaing le vol d'une cigogne, La folle et la sage. E pur fere ceste besoigne I revaut l'oint [il y faut la graisse] de la cigoine, Ms. St Jean.

XVIe s. Cependant Panurge leur contoit les fables de Turpin, les exemples de St Nicolas et le conte de la ciguoingne, Rabelais, Pant. II, 19. Sornettes et contes de la cigoigne, comme l'on dict, L'esté de Benigne Poissenot, f° 4, v°, dans FR. MICHEL, Argot. Seigneur docteur, ce que je vous dis ne sont point des contes de la cicoigne, La comédie des Proverbes, act, II, sc. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CIGOGNE, s. f. ciconia, (Hist. nat. Ornithol.) oiseau dont les pattes, le cou, & le bec sont fort longs. La cigogne dont M. Perrault a donné la description dans le recueil de l’acad. royale des Sciences, avoit quatre piés de longueur depuis de bout du bec jusqu’à l’extrémité des piés. Celle du bec étoit de quatre trentiemes parties de celle de tout le corps ; les piés n’avoient que trois trentiemes, le cou cinq trentiemes, & les jambes onze depuis le ventre jusqu’à terre. Le cou étoit beaucoup plus gros par le bas que par le haut. Cet oiseau avoit cinq piés d’envergure. Le plumage étoit d’un blanc sale & un peu roussâtre presque par-tout le corps, & noir au bout des aîles. Il y avoit aussi des plumes noires, longues, & larges sur les deux côtés du dos & à la racine des aîles. Le cou étoit revêtu sur sa partie inférieure, jusqu’au tiers de sa longueur, par des plumes longues de six pouces, larges de dix lignes, & terminées en pointe. Elles étoient entourées à leur racine par un duvet très-blanc, dont chaque petite plume avoit un tuyau de la grosseur d’une petite épingle, qui se partageoit en cinquante ou soixante autres plus petits que des cheveux, dont chacun étoit encore garni des deux côtés de petites fibres presqu’imperceptibles. Cette cigogne n’avoit sur le haut de la véritable jambe que de petits filets de plumes fort rares. L’alentour des yeux étoit dégarni de plumes, on n’y voyoit qu’une peau fort noire. Cet oiseau avoit le bec droit, pointu, & d’un rouge pâle, tirant sur la couleur de chair. Le bas des veritables jambes étoit rouge, & avoit plus de quatre pouces de longueur ; la partie du pié, qui s’étend depuis le talon jusqu’aux doigts, étoit de couleur grise, & le reste des piés, & la jambe, de couleur rouge. Il avoit des écailles en forme de table sur les extrémités des doigts. Les trois de devant étoient joints ensemble à leur commencement par des peaux courtes & épaisses. Il avoit le doigt de derriere gros & court, les ongles blancs, larges, & courts à-peu-près comme ceux de l’homme. La cigogne se nourrit de lézards, de serpens, de grenouilles, & n’a point de ventricule comme les oiseaux de proie, mais seulement un gésier. Elle mange aussi des vers, des araignées, & d’autres insectes. Mémoires pour servir à l’histoire des animaux, tome III. troisieme partie. (I)

Cigogne noire, ciconia nigra, oiseau de la grosseur de la cigogne ordinaire, ou même un peu plus petit. Le cou, la tête, le dos, & les aîles, sont d’un noir luisant ou mêlé de vert ; le ventre, la poitrine & les côtés sont blancs ; le bec est vert ; les pattes sont de cette couleur, & dégarnies de plumes jusqu’à l’articulation du genou ; la membrane qui tient les doigts unis ensemble s’étend jusqu’à la moitié de la longueur du doigt du milieu, seulement du côté extérieur. Voyez Villughby, Ornith. Voyez Oiseau. (I)

Cigogne, (Matiere med.) Les parties de cet oiseau dont on se sert en Medecine sont, outre l’oiseau entier, la vésicule du fiel, le fiel, la graisse, la fiente & le jabot. Cet animal est un grand alexipharmaque, & passe pour un excellent remede contre toutes sortes de poisons, & sur-tout contre la peste ; on en use aussi dans les affections des nerfs & des jointures. Son fiel est recommandé dans les maladies des yeux ; sa graisse en liniment dans les affections goutteuses & le tremblement des articulations ; sa fiente prise dans de l’eau, dans l’épilepsie & dans les maladies de la tête ; son ventricule ou son jabot desseché & pulvérisé passe pour un spécifique admirable contre plusieurs poisons. Diction. de Med. Dale, Schroeder, &c. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cigogne »

Picard, chigogne ; provenç. ciconia ; espagn. cigueña ; portug. cegonha ; ital. cicogna ; du latin ciconia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l'ancien occitan cigonha, du latin ciconia (« cigogne ») ; a remplacé l’ancien français soigne, ceoigne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cigogne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cigogne sigɔɲ

Évolution historique de l’usage du mot « cigogne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cigogne »

  • Les abeilles ont leur reine et les cigognes leur conducteur. De Proverbe danois
  • Certains voyagent pour réguler leur température comme les cigognes, ou encore pour vérifier des rêves ou des théories. D'autres s'éclipsent un moment pour se faire désirer... De Jacques Meunier / Entretien avec Catherine Argand - Juin 1992
  • Istres : des mâts à cigognes installés près de l'étang... LaProvence.com, Istres : des mâts à cigognes installés près de l'étang de Rassuen | La Provence
  • Le 13 Heures vous emmène à la rencontre des cigognes d’Alsace. Il y a 30 ans, elles étaient au bord de la disparition. Réintroduites petit à petit dans plusieurs villages, on en dénombre aujourd’hui plus d’un millier. Franceinfo, Alsace : la réintroduction à succès des cigognes
  • Comme chaque année, de mi-mai à fin juin, elle répertorie les couples de cigognes en Loire-Atlantique dont 45 nichent sur le territoire du Parc naturel régional de Brière. , Loire-Atlantique : l'association Acrola bague et scrute le départ des cigognes | L'Écho de la Presqu'île
  • À la sortie de Herbitzheim vers Saltzbronn, une quinzaine de cigognes ont trouvé une nourriture normalement inaccessible pour elles. , Culture - Loisirs | Un festin pour des dizaines de cigognes
  • Ornithologue amateur et membre de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Jean-Noël Gauthier a eu le plaisir de croiser, en fin de semaine dernière, des cigognes se reposant à Saône. Il nous explique, avec cette belle photo, le fabuleux voyage annuel de ces oiseaux. « La cigogne blanche (Ciconia ciconia) est un oiseau migrateur. Les populations de l’Europe de l’Ouest choisissent de regagner l’Afrique par le détroit de Gibraltar, celles de l’Europe de l’Est par le détroit du Bosphore », détaille-t-il. , Environnement | Les cigognes sont de passage à Saône
  • Le 3 mai, l’association Des Paysages, des jardins et des hommes (PJH) saluait la nouvelle avec une photo aérienne attendrissante : on y voit une cigogne adulte veillant sur un petit. Pour la troisième année consécutive, le nid juché sur un ancien pylône électrique a abrité une couvée. «  Trois cigogneaux sont nés, cela fait huit petits en trois ans  », se réjouit, Bertrand Trinel. Les échassiers, encore rares dans la région, déplacent du monde à Haverskerque. Le président de PJH a récemment reçu des visiteurs d’Arras et de Roubaix.... La Voix du Nord, À Haverskerque, les cigognes font leur nid et leur vie

Images d'illustration du mot « cigogne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cigogne »

Langue Traduction
Anglais stork
Espagnol cigüeña
Italien cicogna
Allemand storch
Portugais cegonha
Source : Google Translate API

Synonymes de « cigogne »

Source : synonymes de cigogne sur lebonsynonyme.fr

Cigogne

Retour au sommaire ➦

Partager