La langue française

Chrysalide

Définitions du mot « chrysalide »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRYSALIDE, subst. fém.

Nymphe des lépidoptères dont l'état est intermédiaire entre celui de chenille et celui de papillon :
1. ... je remarquai (...) qu'elle [la chrysalide de sphinx] n'était capable d'aucun de ces légers tressaillements qui, sous l'action d'un chatouillement, manifestent la vie lente des chrysalides ordinaires... Gide, Journal,1943, p. 233.
P. métaph. :
2. ... tandis que l'histoire du monde profane ne parviendra à son terme ultime que moyennant une « mutation » substantielle, qui est désignée comme l'embrasement du monde, et qui l'engendrera au Royaume. La seconde notion est celle de l'église, chrysalide de ce royaume; ... Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 112.
P. méton. L'enveloppe elle-même :
3. ... lorsque les lépidoptères sont dans leur chrysalide, les petites écailles colorées qui doivent orner leurs ailes sont alors sous un état de mucosité assez semblable à celle qu'on trouve sous la peau des chenilles. Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 553.
Figuré
Sortir de sa chrysalide. Atteindre son niveau d'épanouissement et de maturité :
4. ... il n'est point de rigueur efficace si, une fois le porche franchi, les hommes dépouillés d'eux-mêmes et sortis de leurs chrysalides ne sentent point s'ouvrir en eux des ailes... Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 558.
[En parlant d'une jeune fille] Être chrysalide. Être dans l'état intermédiaire entre l'adolescence et l'âge adulte. Moi qui l' [une femme] ai connue candide, encore chrysalide! (Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 80).
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe pronom. se chrysalider. Se transformer en chrysalide. Elles [les chenilles] se chrysalident dans la dernière semaine de juin (H. Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 271).
Prononc. et Orth. : [kʀizalid]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1593 « forme intermédiaire entre l'état de chenille et celui de papillon » (J. Bauhin, Traicté des animauls, aians ailes, qui nuisent par leurs piqueures ou morsures; avec les remedes, p. 30, cité par Arveiller ds Mélanges Franck, 1957, p. 12); 2. 1814 fig. (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, p. 369 : Lorsque dégagé de ma chrysalide, les ailes de mon ame seront développées par la mort). Empr. au lat. impérial chrysalis, -idis, sens 1, transcr. du gr. χ ρ υ σ α λ λ ι ́ ς; dér. du χ ρ υ σ ο ́ ς « or » en raison de l'aspect de certaines chrysalides. Fréq. abs. littér. : 146.

Wiktionnaire

Nom commun

chrysalide \kʁi.za.lid\ féminin

  1. Stade intermédiaire (nymphe) du développement d’un lépidoptère, qui fait suite au stade de chenille et précède celui de papillon
    • La transition de l’habit ecclésiastique à l’habit laïque est comme le changement d’état d’une chrysalide ; il y faut un peu d’ombre. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 184.).
    • Lorsque l’ouvrage est entièrement terminé et que le cocon est achevé, le ver subit une métamorphose : il devient chrysalide. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Six heure encore d’immobilité et de silence, puis on sort de l’avion comme d’une chrysalide. Le monde est neuf. — (Antoine de Saint-Exupéry, Courrier Sud, 1929, III, 6.)
    • Je contrariais l’aveugle dessein que poursuit la chrysalide d’un noir brun bilieux et la précipitais d’une mort passagère au néant définitif. — (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 31.)
    • L’un des spécimens examinés provient d’un hôte sur le point de se nymphoser, et la chrysalide est encore partiellement couverte de l’exuvie de la larve. — (Andrew Polaszek & ‎Gérard Delvare, Les foreurs des tiges de céréales en Afrique, Éditions Quae, 2000, p.241)
    • « La vie est partout », elle jaillit même en direct dans un éclosoir où l’on peut voir la métamorphose de la chrysalide en papillon et le premier envol de celui-ci. — (Petit Futé Vacances avec les enfants, 2009, p.87)
    • Disons les choses franchement,
      Mettons sur la table nos tripes
      Et avouons sans faux-fuyant
      Que qui renonce à ses principes
      D’un peu de son identité se vide,
      Et même, une part de soi-même enterre,
      Comme la chrysalide,
      Comme le grain en terre.
      — (François Lavallée, « L'enfant qui chantonnait », in Quand la fontaine coule dans la vallée, Linguatech, Montréal, 2006)
  2. Enveloppe de la nymphe d’un lépidoptère.

Forme de verbe

chrysalide \kʁi.za.lid\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de chrysalider.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de chrysalider.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de chrysalider.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de chrysalider.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de chrysalider.

Nom commun

chrysalide

  1. Chrysalide.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHRYSALIDE. n. f.
État intermédiaire par lequel passe la chenille avant de devenir papillon et où elle prend la forme d'une espèce de fève. Cet insecte est en chrysalide. On dit aussi NYMPHE. Il désigne aussi l'Enveloppe de la nymphe. Il est sorti de sa chrysalide.

Littré (1872-1877)

CHRYSALIDE (kri-za-li-d') s. f.
  • 1Nymphe des lépidoptères, c'est-à-dire forme que prennent ces insectes pour passer de l'état de chenille à celui de papillon. Ver, chrysalide et papillon, l'insecte rampa sur l'herbe, suspendit son œuf d'or aux forêts, ou trembla dans le vague des airs, Chateaubriand, Génie, I, IV, 4.
  • 2L'enveloppe même. Je veux laisser là mon harnais, comme un papillon dépouille sa chrysalide et s'envole, Courier, Lett. I, 261.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHRYSALIDE, s. f. chrysalis aurelia, (Hist. nat. Zoolog.) on donne ce nom aux insectes pendant le tems de leur métamorphose : ainsi on désigne par le mot de chrysalide un insecte qui est, pour ainsi dire, dans le travail de sa métamorphose, & dans l’état mitoyen, par exemple, entre l’état de chenille & celui de papillon. L’insecte n’a alors que très-peu de mouvement, il ne prend aucune nourriture, & il est recouvert d’une enveloppe dure & crustacée, qui tient toutes ses parties rapprochées les unes des autres comme en une masse informe. Les enveloppes des chrysalides commencent par être molles, & alors elles renferment beaucoup de liquide : dans la suite elles prennent plus de consistance. Il y a des chrysalides dont la figure approche de celle d’une datte ; c’est pourquoi on leur donne le nom de feve ; par exemple, les chrysalides des vers à soie. Il y a d’autres chrysalides de figure fort irréguliere & quelquefois si bisarre, qu’on s’imagine voir quelque chose de ressemblant a un enfant emmaillotté & couché dans le berceau, ou un visage d’homme, une tête de chien, de chat, ou d’oiseau, &c. mais on voit réellement dans certaines chrysalides de chenilles, les parties du papillon qui sont sous l’enveloppe ; on distingue la tête, les yeux, les antennes, la trompe, le corcelet, les jambes, & le corps. Il y a de ces enveloppes qui sont si transparentes, que l’on voit à-travers l’animal qu’elles renferment. Il y a des chrysalides de plusieurs couleurs ; on en trouve de brunes, de jaunes, de vertes, de rouges, de blanches, de violettes, de noires, &c. & de toutes les nuances de la plûpart de ces couleurs, on en voit même sur lesquelles le mêlange de ces couleurs fait un très-bel effet, mais on n’en peut rien conclure pour la beauté de l’insecte qui en doit sortir. On trouve ordinairement certaines chrysalides cachées dans des endroits abrités, & la plûpart sont encore défendues par des toiles ou des coques de soie, ou d’autres matieres. Voyez Chenille. Le tems où chaque insecte se change en chrysalide, varie suivant les différentes especes, & de même la durée des chrysalides est plus ou moins longue. Il y a tel insecte qui ne reste dans cet état que douze jours, d’autres n’en sortent qu’après un plus long-tems, & même on connoit des chrysalides qui durent pendant une année entiere ; mais en général leur durée dépend beaucoup de la température de l’air : la chaleur l’abrege, & le froid la prolonge. Theol. de ins. par M. Lesser. Voy. Nymphe, Métamorphose, Insecte. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chrysalide »

(Date à préciser) Du latin chrysallis, du grec ancien χρυσαλλίς, khrusallís (« doré »). Certaines chrysalides ont, en effet, des reflets dorés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Χρυσαλλὶς, de ϰγυσὸς, or, à cause de la couleur d'or de quelques-unes de ces coques.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chrysalide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chrysalide krizalid

Évolution historique de l’usage du mot « chrysalide »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chrysalide »

  • L'humanité n'a jamais dépassé l'étape de la chenille, elle pourrit à l'état de chrysalide et n'aura jamais d'ailes. De David Herbert Lawrence / Femmes amoureuses
  • Au fond, c’est ça la solitude : s’envelopper dans le cocon de son âme, se faire chrysalide et attendre la métamorphose, car elle arrive toujours. De August Strindberg / Seul
  • Et cette fois, il place la barre encore un peu plus haut en ajoutant une dimension fictionnelle à sa réalisation. Le Ben que nous avons rencontré à l'Alpes Aventure Motofestival en 2018 nous avait déja bluffés avec son film "J'ai tout quitté pour un roadtrip" mais il n'était qu'une chrysalide. , Petits Roadtrips entre amis - s1e2 - Provence et Camargue
  • Quelques points rouges chantaient en ténor dans la sourdine générale. Néanmoins on éprouvait qu’on était dans un souterrain devant des eaux, dans des enchantements, avec l’âme même d’une chrysalide. Le réseau complexe des lignes apparaissait petit à petit : L'Obs, « Le plaisir d’être une ligne » : Paul Klee par Henri Michaux

Traductions du mot « chrysalide »

Langue Traduction
Anglais chrysalis
Espagnol crisálida
Italien crisalide
Allemand kokon
Portugais crisálida
Source : Google Translate API

Synonymes de « chrysalide »

Source : synonymes de chrysalide sur lebonsynonyme.fr

Chrysalide

Retour au sommaire ➦

Partager