La langue française

Chromatique

Sommaire

  • Définitions du mot chromatique
  • Étymologie de « chromatique »
  • Phonétique de « chromatique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chromatique »
  • Citations contenant le mot « chromatique »
  • Traductions du mot « chromatique »
  • Synonymes de « chromatique »

Définitions du mot chromatique

Trésor de la Langue Française informatisé

CHROMATIQUE1, adj. et subst. fém.

[En parlant de ce qui se voit, de la vision, de la couleur]
A.− Vx, subst. fém., OPT. ,,Partie de l'optique qui comprend la dispersion, la décomposition, la recomposition de la lumière, les raies spectrales, la théorie des couleurs, les propriétés particulières des rayons colorés`` (J. Adeline, Lexique des termes d'art, 1884)
Spéc., OPHTALMOLOGIE :
... une plage colorée nous paraît sur toute sa surface de même couleur, alors que les seuils chromatiques des différentes régions de la rétine devraient la faire ici rouge, ailleurs orangée, dans certains cas même achromatique. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 14.
B.− COLORIMÉTRIE. ,,Qualifie toute couleur comportant une longueur d'onde spécifiante`` (Piéron 1963). On a ainsi 72 x 20 ou 1440 nuances rangées systématiquement sur un cercle dit chromatique (A. Wurtz, Dict. de chimie pure et appliquée,t. 3, 1878, p. 258).Toutes les couleurs qui se peuvent distinguer dans le spectre solaire prennent le nom de tons chromatiques (J. Ovio, La Vision des couleurs,1932, p. 180).
SYNT. Intensité, lumière, onde, spectre, triangle, valeur chromatique; lois chromatiques.
Rem. Les couleurs non chromatiques sont le blanc, le noir, le gris. Gris achromatique (cf. H. Piéron, La Sensation, guide de vie, 1945, p. 50).
C.− PEINT. Beau à voir par l'harmonie, l'éclat des couleurs. Le génie chromatique d'un peintre. Rien ne lui servira [au peintre] s'il ne traduit pas à l'instant (...) l'émotion psychologique dans un langage chromatique (C. Mauclair, De Watteau à Whistler,1905, p. 66).Le grand peintre, séduit par les mirages chromatiques qui entourent les choses plutôt que par la matière même (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 69).
P. ext., littér. Le beau ciel chromatique agonise sa gamme (Samain, Le Chariot d'or,Les Roses dans la coupe, 1900, p. 40).Ils avançaient (...) dans une splendeur chromatique de plages blondes et d'émaux cloisonnés (J. de La Varende, Monsieur le Duc de Saint-Simon et sa Comédie humaine,1955, p. 27).
Rare, emploi subst. Une vraie révolution en la chromatique du tableau et de la mode (Goncourt, Journal V,14 févr. 1877ds M. Fuchs, Lex. du Journal des Goncourt, 1912).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Chromique, adj. Qui concerne la couleur. J'ai vu à Bruxelles (...) une exposition de toiles de jeunes élèves de six à quatorze ans. Quelques-unes témoignaient d'un sens chromique remarquable (L. Daudet, La Recherche du beau, 1932, p. 109). b) Chromiquement, adv. En ce qui concerne la couleur. On sait aujourd'hui que le sang des cancéreux est altéré chromiquement, avant même l'apparition de la tumeur (L. Daudet, Les Universaux, 1935, p. 249).
Prononc. et Orth. : [kʀ ɔmatik]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1630 opt. cromaticque (A. d'Aubigné, Les avantures du baron de Fæneste, I, 2 ds Œuvres complètes, éd. E. Réaume et F. de Caussade, t. 2, p. 391). Adj. substantivé empr. au gr. χ ρ ω μ α τ ι κ ο ́ ς, proprement « relatif à la couleur » empl. seulement au sens métaph. « qui concerne les ornements du discours », dér. de χ ρ ω ̃ μ α « couleur » (v. chrome). Fréq. abs. littér. : 14.

CHROMATIQUE2, adj.

MUS. Qui procède par demi-tons successifs, soit en montant, soit en descendant. Le [chant] chromatique est un chant (...) tendre, qui procède par demi-tons majeurs et par demi-tons mineurs (Masson, Nouv. Traité des règles pour la composition,p. 15).
SYNT. Échelle, gamme, motif, octave, trille chromatique; thème chromatique ascendant, descendant; les intervalles, les notes chromatiques de la gamme; cor, harpe chromatique; le goût chromatique de Debussy; une coulée chromatique. Une coulée chromatique d'une exquise tendresse (V. d'Indy, César Franck, 1908-21, p. 199).
Emploi subst. :
Son maître s'évertua à lui expliquer la gamme, l'accord parfait, la diatonique, la chromatique, et les deux espèces d'intervalles, appelés majeur et mineur. Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 174.
LING. Accent chromatique. ,,Nom donné parfois à l'accent de hauteur ou mélodique ou ton (gr. khrôma = couleur, qualité mélodique) pour le distinguer de l'accent d'intensité ou dynamique`` (Mar. Lex. 1951, p. 46).
Prononc. et Orth. : [kʀ ɔmatik]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1360 mus. cromatique (Nicole Oresme ds F. Meunier, Essai sur la vie et les œuvres de Nicole Oresme, p. 202, s.v. tétracorde); 2. [début xxes. ling. d'apr. Lar. Lang. fr.]; 1933 (Mar. Lex.). Empr. au lat. chromaticus au sens 1, lui-même empr. au gr. χ ρ ω μ α τ ι κ ο ́ ς « id. », dér. de χ ρ ω ̃ μ α « modulation; genre de composition où l'on procède par demi-tons » (v. chrome). Fréq. abs. littér. : 28.
DÉR.
Chromatiquement, adv.D'une manière chromatique, par demi-tons. Un andante rêveur (...) module chromatiquement (H. Ghéon, Promenades avec Mozart,1932, p. 90).[kʀ ɔmatikmɑ ̃]. 1reattest. 1552 (Pontus de Tyard, Discours philos., fo101 vods Gdf. Compl.) attest. isolée; à nouv. en 1829 (Boiste); de chromatique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Adjectif

chromatique \kʁɔ.ma.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux couleurs, excluant le blanc, le noir et le gris.
  2. (Musique) Qui procède par demi-tons consécutifs.
    • Les chromatiques en montant et en descendant.
    • Une gamme chromatique.
  3. (Musique) (Histoire) Se disait chez les Anciens d’un des trois genres de leur musique, celui qui divisait la quarte en un ton et demi et deux demi-tons.
    • La musique des psaumes chantés ici appartient aux trois genres de la musique byzantine : diatonique, enharmonique et chromatique. — (Georges Levantis, 1983.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHROMATIQUE. adj. des deux genres
. T. de Musique. Qui procède par demi-tons consécutifs. Chromatique en montant. Chromatique en descendant. Gamme chromatique. Il se disait chez les anciens d'Un des trois genres de leur musique, celui qui divisait la quarte en un ton et demi et deux demi-tons. Par extension il signifie aussi, en termes de Peinture, Qui est relatif aux couleurs.

Littré (1872-1877)

CHROMATIQUE (kro-ma-ti-k') adj.
  • Terme didactique. Qui a rapport aux couleurs.

    Construction chromatique-hémisphérique, construction imaginée par M. Chevreul pour définir et nommer les couleurs d'après une méthode précise et expérimentale, et qui présente sur un plan circulaire 72 couleurs distinctes, dites gammes franches, et comprenant chacune 20 tons de la même couleur dont l'intensité, à partir du centre, qui est le blanc, croît jusqu'à la circonférence, au delà de laquelle est censé être le noir normal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHROMATIQUE, adj. (Musique.) genre de Musique qui procede par plusieurs semi-tons de suite. Ce mot vient du Grec χρῶμα qui signifie couleur, soit parce que les Grecs marquoient ce genre par des caracteres rouges ou diversement colorés, soit parce que le genre chromatique est moyen entre les deux autres, comme la couleur entre le blanc & le noir ; ou selon d’autres, parce que le genre chromatique varie & embellit le genre diatonique par ses semi-tons, qui font dans la Musique le même effet que la variété des couleurs fait dans la peinture.

Boece attribue à Timothée de Milet l’invention du genre chromatique ; mais Athenée la donne à Epigonus.

Aristoxene divise ce genre en trois especes, qu’il appelle molle, hemiolion & tonicum. Ptolomée ne le divise qu’en deux ; molle ou anticum, qui procede par de plus petits intervalles ; & intensum, dont les intervalles sont plus grands. Nous expliquerons au mot Genre le chromatique des Grecs ; quant aux modifications que ce même genre recevoit dans ses especes, c’est un détail qu’il faut chercher dans les auteurs mêmes.

Aujourd’hui le genre chromatique consiste à donner une telle marche à la basse fondamentale, que les diverses parties de l’harmonie puissent procéder par semi-tons, tant en montant qu’en descendant, ce qui ne convient guere qu’au mode mineur, à cause des altérations auxquelles la sixieme & la septieme note y sont sujettes par la nature même du mode.

La route la plus commune de la basse fondamentale, pour engendrer le chromatique ascendant, est de descendre de tierce & remonter de quarte alternativement, portant par-tout la tierce majeure. Si la même basse fondamentale procede de dominante tonique en dominante tonique, par des cadences parfaites évitées, elle engendrera le chromatique descendant.

Comme on change de ton à chaque note, il faut borner ces successions, de peur de s’égarer. Pour cela, on doit se souvenir que l’espace le plus convenable pour les mouvemens chromatiques est entre la dominante & la tonique en montant, & entre la tonique & la dominante en descendant. Dans le mode majeur on peut encore descendre chromatiquement de la dominante sur la seconde note. Ce passage est fort commun en Italie ; & malgré sa beauté, il commence à l’être un peu trop parmi nous.

Le genre chromatique est admirable pour exprimer la douleur & l’affliction ; il est encore plus énergique en descendant : on croit alors entendre de véritables gémissemens. Chargé de son harmonie, ce genre devient propre à tout : mais semblable à ces mets délicats, dont l’abondance rassassie bientôt ; autant il nous enchante, sobrement ménagé, autant devient-il rebutant entre les mains des Musiciens qui le prodiguent à tout propos. (S)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chromatique »

(XIVe siècle) Du latin chromaticus, lui-même issu du grec ancien χρωματικός, khrômatikós.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Χρῶμα, couleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chromatique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chromatique krɔmatik

Évolution historique de l’usage du mot « chromatique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chromatique »

  • Crabicoque et son évolution Crabaraque débarque dans leur version shiny ou chromatique ! Margxt, Evénement Insectomania 2020 : Crabicoque shiny dans Pokémon Go - Margxt
  • L'événement solstice revient cette année et fait le plein de nouveautés ! Les Pokémon régionaux Séléroc et Solaroc seront mis à l'honneur pour cette édition 2020. De plus, Méléofée chromatique sera disponible pour la 1ére fois dans la nature ! Millenium, Pokemon GO : Event solstice 2020, Séléroc et Solaroc shiny - Millenium
  • Les smartphones les plus haut de gamme souffrent bien souvent d'une perte de couleurs dommageable. Même avec un logiciel de retouche, il n'est pas évident de retrouver la même intensité chromatique pour la photo et la vidéo. 01net, L’OPPO Find X2 Pro, le meilleur de la photo et de la vidéo

Traductions du mot « chromatique »

Langue Traduction
Anglais chromatic
Espagnol cromático
Italien cromatico
Allemand chromatisch
Portugais cromática
Source : Google Translate API

Synonymes de « chromatique »

Source : synonymes de chromatique sur lebonsynonyme.fr
Partager