La langue française

Christicole

Définitions du mot « christicole »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRISTICOLE, subst. et adj.

Rare, vx. Adorateur/trice du Christ :
− Au reste, ajouta-t-il, je me suis toujours bien accommodé des théophages et des christicoles. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 187.
Emploi adj. (cf. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. encyclop.).
Prononc. Seule transcr. ds Littré : kri-sti-ko-l'. Étymol. et Hist. 1. xves. subst. christicole « adorateur du Christ » (Conversion de Saint-Paul ds Mystères inédits du XVes., éd. Jubinal, t. 1, p. 31 ds IGLF) − fin du xvies. christicolle (Les Ballieux des ordures du monde, Variétés hist. et littér., t. 3, p. 193), rare; repris av. 1733 (Le Testament de Jean Meslier cité ds Brunot t. 9, 2, p. 899) et en 1797 (sous la forme christocole, Semaines critiques ou gestes de l'an V cité ds Brunot t. 9, 2, p. 835); 1492 adj. « qui adore le Christ » (Les Passages d'Oultremer, fo159 vods Gdf. Compl.), attest. isolée, à nouv. en 1803 (Boiste); 2. xviiies. superstition christicole (Voltaire d'apr. R. Hist. litt. Fr., t. 28, p. 107). Empr. au lat. chrét. christicola subst. et christicolus adj. « adorateur du Christ » (début ves., Blaise), dér. du rad. de Christus (Christ*); suff. -cola (-cole*). Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

christicole \kʁis.ti.kɔl\ masculin et féminin identiques

  1. Adorateur de Jésus-Christ. — Note : Ce mot est du langage des adversaires du christianisme ou des gens qui n’y appartiennent pas.
    • Mais je vois bien que nos Christicoles ne manqueront pas de recourir ici à leurs prétendus motifs de crédibilité, et diront que quoique leur Foi ou leur Croïance[sic] soit aveugle en un sens, elle ne laisse pas néanmoins d être apuïée[sic] et confirmée […]. — (Jean Meslier, Le Testament, chap. XI, édition de Rudolf Charles, t.1, p.73, 1864)

Adjectif

christicole \kʁis.ti.kɔl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est relatif aux adorateurs de Jésus-Christ. — Note : Ce mot est du langage des adversaires du christianisme ou des gens qui n’y appartiennent pas.
    • Les armes peuvent détrôner un pape , mais non pas détrôner l'imposture. Jamais on ne détruira la superstition Christicole que par les armes de la raison. (Voltaire.) — (Louis Sébastien Mercier, Néologie, ou vocabulaire de mots nouveaux, à renouveler, ou pris dans des acceptions nouvelles, an IX (1801), vol.1, page 110)
    • Pas étonnant que l’Église et la Sorbonne n'aient pas aimé De la sagesse !. On demande à Pierre Charron d’adoucir, selon l'expression consacrée, certains passages qui paraissent trop vifs à la caste christicole. — (Michel Onfray, Les libertins baroques, Grasset, 2007, § I-16)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CHRISTICOLE (kri-sti-ko-l') s. m.
  • Adorateur du Christ. Mot du langage des adversaires du christianisme ou des gens qui n'y appartiennent pas.

HISTORIQUE

XVe s. Sachiez c'est un fol christicole, Qui a prins leçon à l'escole, Dont il va ainsi gergonnant, Conversion de saint Paul.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « christicole »

Du latin religieux christicola, de Christus, « Christ », et colere « adorer » (→ voir culture) .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Christicola, de Christus, Christ, et colere, adorer (voy. CULTURE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « christicole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
christicole kristikɔl

Traductions du mot « christicole »

Langue Traduction
Anglais christicole
Espagnol christicole
Italien christicole
Allemand christicole
Chinois 克里斯蒂科尔
Arabe كريستيكول
Portugais christicole
Russe christicole
Japonais クリスチコール
Basque christicole
Corse christicole
Source : Google Translate API

Christicole

Retour au sommaire ➦

Partager