La langue française

Chiisme

Définitions du mot « chiisme »

Wiktionnaire

Nom commun

chiisme \ʃi.ism\ masculin

  1. (Islam) Schisme de l’islam qui professe que des personnes choisies parmi la famille de Mahomet (les imams) sont la meilleure source de connaissance à propos du Coran, de l’Islam et les protecteurs les plus fervents de la sunnah de Mahomet.
    • Le haut clergé chiite, de plus en plus majoritairement iranien, a eu de plus en plus tendance à identifier la cause du chiisme et celle de la nation iranienne. — (Michel Bruneau, L'Eurasie : Continent, empire, idéologie ou projet, CNRS éditions, 2018, chap. 2)
    • Le chiisme obéit au principe propre aux religions, toutes convaincues de détenir le Vrai message révélant la Vérité unique. — (Jacques Rifflet, L’islam dans tous ses états: de Mahomet aux dérives islamistes sur fond d’embrasement Est-Ouest, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chiisme »

De chiite (en arabe شيعة) avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chiisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chiisme ʃjism

Évolution historique de l’usage du mot « chiisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chiisme »

  • Il explique comment il a été amené à s’intéresser au chiisme et à l’étudier, et pourquoi cette connaissance est utile pour penser l’avenir du christianisme en Irak. La Croix, Pourquoi s’intéresser au chiisme lorsque l’on est chrétien et irakien ?
  • Tournons-nous aujourd’hui vers le Moyen-Orient, et vers une forme d’islam politique assez peu étudiée, le chiisme politique. Quels liens les mouvements chiites du monde arabe entretiennent-ils avec l’Iran ? Sont-ils menacés par les mouvements de contestation à l’œuvre de Téhéran à Beyrouth ? France Culture, De Bagdad à Beyrouth : le chiisme politique - Ép. 4/4 - Foi politique, pouvoir religieux
  • Mais dans une série de vidéos postées au printemps sur sa page Facebook, le banni a contre-attaqué. Il a contesté les accusations de fraude fiscale portées contre lui et dénoncé l’arbitraire des services de sécurité – des doléances cocasses dans la bouche de cet homme qui a financé la répression de la révolution de 2011 dans le pays. Le cousin Rami s’est même présenté en bienfaiteur de la communauté alaouite, un défi implicite au président, membre comme lui de cette minorité religieuse, issue du chiisme, qui forme le socle du régime. Le Monde.fr, Dallas à Damas, le clan Assad se déchire
  • Le chiisme se revendique en effet de Ali, cousin du prophète Mohammed et époux de sa fille Fatima, considéré comme le premier imam chiite. Il fut assassiné par une autre faction musulmane. La Croix, Le martyr, figure clé du chiisme iranien
  • L’anthropologue franco-iranienne, spécialiste du chiisme et de l’Iran post-révolutionnaire à Sciences Po Paris, a été arrêtée le 5 juin 2019 à Téhéran en même temps que son compagnon Roland Marchal, un spécialiste réputé de l’Afrique venu lui rendre visite. Si ce dernier a été libéré en mars, la chercheuse, née en Iran en 1959 et vivant en France depuis 1977, a été condamnée le 16 mai à cinq ans de prison pour « collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale ». , Iran : Paris réclame la libération de la chercheuse Fariba Adelkhah, « otage » depuis un an
  • L’islam se divise, sur le plan des doctrines, en trois grandes branches : le sunnisme, majoritaire, l’ibadisme, très minoritaire, et le chiisme. Cependant, tout comme on parle d’« islams » au pluriel, on devrait parler des chiismes dans leur diversité, car, durant la période de formation de l’islam, cette branche s’est ramifiée à son tour en plusieurs groupes : les zaydites, les imamites ou duodécimains, les ismaéliens ou septimains, sans oublier ceux qui furent appelés ghulāt, « exagérateurs », car on leur reproche d’exagérer leur dévotion à Ali, qu’ils iraient jusqu’à déifier (les alaouites, notamment, en font partie). Orient XXI, Chiisme
  • Le chiisme est le plus ancien courant de l’islam. Sa constitution remonte au moment de la mort du prophète, Mohammed, lorsque s’est posée la question de sa succession. Les chiites (de « shî’a », parti) sont les partisans d’Ali, cousin et gendre du prophète. En 632, à la mort de Mohammed, la majorité des musulmans considèrent qu’il n’a laissé aucune consigne sur sa succession. Ils ont alors recours à la coutume tribale : réunir un conseil d’anciens et de notables. Ils choisissent Abou Bakr, vieux compagnon et l’un des beaux-pères de Mohammed, appartenant à la même tribu que lui (Quraych). Abou Bakr devient le premier « calife ». Croire, Qu’est-ce que le courant chiite en islam ?
  • Mais il faut remonter loin, bien plus loin, pour comprendre la division opérée entre chiisme et sunnisme et, plus exactement, à la mort du prophète Mahomet, en 632. Deux conceptions s’opposèrent alors. La majorité des musulmans – qui allait donner naissance à la branche sunnite – s’entendit ainsi pour former un conseil réunissant les représentants des grandes familles mecquoises et quelques compagnons du prophète. Chargés d’élire un chef pour la succession, ils se prononcèrent pour Abou Bakr (573-634), l’un des plus fidèles compagnons de Mahomet. Abou Bakr devint ainsi le premier calife et prit la tête de la communauté musulmane. Mais tous n’étaient pas d’accord. Face à cette assemblée, les futurs chiites estimèrent de leur côté que Mahomet avait bel et bien désigné un successeur en la personne d’Ali (602-661). Celui-ci aurait été le premier converti à l’islam. Il était aussi marié à la fille de Mahomet, Fatima, et par cette union, le père de la seule descendance mâle du prophète : ses deux fils, Hassan et Husayn. Geo.fr, Iran : le chiisme, entre foi et politique - Geo.fr
  • Plus tard, son fils, Moqtada Al-Sadr n’aura de cesse dans ses prêches de promouvoir l’exaltation des pratiques du chiisme populaire, autoflagellations à l’aide de chaînes et du plat des sabres lors des célébrations de l’Achoura, le martyre de l’imam Hussein, commémorations à la gloire des imams duodécimains historiques. Afin de célébrer le martyre de Hussein, les sadristes accomplissent le pèlerinage à pied de Karbala pour rendre grâce aux imams, aux saints guérisseurs. Au point que l’imam Moussa Al-Kadhoum, septième imam duodécimain, a été baptisé « toubib de Bagdad » par la rue. Orient XXI, Irak. La dynastie religieuse Al-Sadr en perte de vitesse
  • Cette spécialiste du chiisme est détenue en Iran depuis juin 2019. Son arrestation avait été dénoncée par la France qui réclame sa libération. La Croix, La Franco-Iranienne Fariba Adelkhah condamnée à 5 ans de prison
  • Les conflits qui déchirent le Moyen-Orient sont fréquemment présentés comme découlant de facteurs confessionnels, en particulier de l'opposition entre sunnisme et chiisme. , Arabie saoudite Iran : rivalité stratégique, concurrence religieuse | Vie publique.fr

Traductions du mot « chiisme »

Langue Traduction
Anglais shi'ism
Espagnol chiísmo
Italien sciismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « chiisme »

Source : synonymes de chiisme sur lebonsynonyme.fr

Chiisme

Retour au sommaire ➦

Partager