La langue française

Chamelon

Sommaire

  • Définitions du mot chamelon
  • Étymologie de « chamelon »
  • Phonétique de « chamelon »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chamelon »
  • Citations contenant le mot « chamelon »
  • Images d'illustration du mot « chamelon »
  • Traductions du mot « chamelon »
  • Synonymes de « chamelon »

Définitions du mot « chamelon »

Wiktionnaire

Nom commun

chamelon \ʃam.lɔ̃\ masculin

  1. Petit du chameau.
    • Apicius poussait le raffinement jusqu’à faire tuer des chamelons le jour de leur naissance, dont les talons, seulement, étaient offert aux convives. — (Georges Chaudieu, De la gigue d’ours au hambourger, ou la curieuse histoire de la viande, 1980)
    • « On travaille à l’augmentation des productions de lait et à la production de la viande de chamelon, très recherchée et sans cholestérol, car la matière grasse s’accumule dans la bosse. » Mohamed Hammadi, [...] est intarissable sur les vertus du lait de chamelle, qui se vend cinq fois plus cher que le lait de vache, qui se conserve bien à la chaleur et dont on peut extraire des principes antidiabétiques. — (Marie Verdier, « En Tunisie, on cherche des solutions pour les zones arides », La Croix, 18 novembre 2015, page 27)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « chamelon »

(Date à préciser) Dérivé de chameau avec le suffixe -on, par l’ancienne forme chamel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chamelon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chamelon ʃamœlɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chamelon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chamelon »

  • Quelques naissances aussi durant cette pause forcée, des lémuriens, un chamelon, mais surtout l’emblème des Etats-Unis, un pygargue à tête blanche récupéré dans le jura. , Le Bioparc Genève rouvre avec quelques nouveautés - Léman Bleu Télévision
  • Le printemps est la saison des naissances par excellence. Le jour même où le président de la République appelait tout le monde à rester chez soi (le 17 mars, rappelez-vous), le petit Malik pointait le bout de son museau au Guerno. La nature est bien faite, et c’est allongée que sa génitrice de chamelle a donné naissance au chamelon. À défaut de quoi, la naissance serait brutale. Des bébés manchots humboldt vont également faire leur premier bain bientôt. Et on ne vous parle pas des deux saimiris qui ont étoffé la colonie des singes. Dans la plaine indienne, une femelle rhinocéros est arrivée avec l’espoir qu’elle se reproduira avec le mâle Ajang. Le Telegramme, Le parc de Branféré mise sur l’été pour rebondir [Diapo] - Vannes - Le Télégramme
  • Deux chamelles et un chamelon, sauvés d’un cirque en faillite, reprennent goût à la vie sur les hauteurs de Bellevue. Camel story. Tribune de Genève, Il est né le chamelon de la chamelle Antoschka | Tribune de Genève
  • “C’est un animal éligible au sacrifice, selon les savants qui sont unanimement d’accord sur le fait que le sacrifice ne peut être accompli que moyennant un camelin, un bovin, un ovin, un caprin, une vache sauvage de la part de sept personnes, ou une gazelle de la part d’une personne. En dehors de cela, aucun autre animal ne peut servir de sacrifice’’, nous indique un autochtone de la vallée du M’zab. Ainsi, à Tamanrasset comme à Ghardaïa, en passant par Illizi et Adrar, des groupes de familles s’associent pour l’acquisition d’un chamelon à se partager le jour de l’Aïd. “Plusieurs dizaines de jeunes chameaux sont cédés à des familles organisées en groupes de 5 à 7 familles qui se partagent le prix d’achat”, selon un éleveur de Metlili (Ghardaïa). Comparé au prix du mouton qui a pris des ailes, celui d’un chameau est nettement plus intéressant. En effet, au moment où le consommateur devrait débourser au minimum 45 000 DA pour acheter un agneau dans les marchés aux bestiaux, à l’approche de l’Aïd, un bon “el-hachi”, dont la masse corporelle contient quelque 300 kg de viande rouge, est cédé à quelque 80 000 DA. “Il faut dire qu’en plus du prix raisonnable, ces familles à faible revenu bénéficient du goût subtil de la viande cameline, parfumée d’herbes aromatiques du Sahara, sa fraîcheur, ses qualités nutritionnelles et thérapeutiques”, nous confie un sexagénaire de Tamanrasset. Ces raisons ont boosté remarquablement le commerce d’“el-hachi” à la veille de l’Aïd dans les marchés aux bestiaux des wilayas du sud du pays. Si d’habitude le nombre d’unités vendues au souk de Ghardaïa ne dépassait pas 7 ou 8 têtes à la veille de la fête de l’Aïd, pas moins d’une vingtaine a été écoulée cette fois-ci. À signaler que ce mets est surtout apprécié par les populations d'origine bédouine et autrefois réservé aux décès ou aux naissances. À en croire un boucher de Aoulef à Adrar, il était surtout réservé aux accouchées, aux anémiques et aux personnes âgées pour leur garantir un apport protéique salutaire. À partir de recoupements effectués par Liberté, jusqu’à juin de l’année 2016, l’Algérie comptait près de 500 000 chameaux et produisait quelque 13 000 tonnes de viande cameline par an. Statistiques difficiles à confirmer en raison de la mobilité constante des éleveurs de l’espèce cameline sillonnant le vaste désert du pays. Il faut dire que c’est là un nombre dérisoire. Ainsi, le sacrifice de tant de têtes le jour de l’Aïd, ajouté à l’abattage effréné de centaines de chamelons en temps normal de l’année, réduira, sans doute, cette espèce à la portion congrue, voire même mettra sa survie en danger, puisque les bouchers ont porté ces dernières années leur dévolu sur le chamelon. Ainsi, avec l’intensification de son abattage, cette espèce risque, à moyen terme, de faire partie d’un passé à jamais révolu. Et avec la disparition ou la rareté du chameau, c’est tout une industrie qui est vouée à son triste sort. En effet, sa viande et son lait aux vertus thérapeutiques indiscutables et sa laine (oubar) d’excellente qualité, ne seraient qu’un lointain souvenir. Pourtant, dans le cadre de la politique du renouveau de l’économie agricole et rurale, l’élevage camelin constitue une ressource pour des milliers de personnes et contribue à la création de centaines de milliers d’emplois indirects. Rien que pour cette raison, l’État devrait activer la prise en charge de tous les aspects liés à la protection de cette richesse animale. Cependant, les acteurs, au niveau local, devraient, eux aussi, proposer des projets de proximité pour développer la productivité.     http://www.liberte-algerie.com/, Le chamelon pour le sacrifice de l’Aïd : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com

Images d'illustration du mot « chamelon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chamelon »

Langue Traduction
Anglais baby camel
Espagnol cría
Portugais potro
Source : Google Translate API

Synonymes de « chamelon »

Source : synonymes de chamelon sur lebonsynonyme.fr
Partager