La langue française

Cénesthésie

Sommaire

  • Définitions du mot cénesthésie
  • Étymologie de « cénesthésie »
  • Phonétique de « cénesthésie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cénesthésie »
  • Citations contenant le mot « cénesthésie »
  • Traductions du mot « cénesthésie »
  • Synonymes de « cénesthésie »

Définitions du mot « cénesthésie »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉNESTHÉSIE, subst. fém.

Sensibilité organique, émanant de l'ensemble des sensations internes, qui suscite chez l'être humain le sentiment général de son existence, indépendamment du rôle spécifique des sens. Tous ces conflits, même les plus spirituels et les plus raffinés, se peignent finalement dans la confuse cénesthésie (Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 141).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. l'adj. cénesthésique. Relatif à la cénesthésie. La perception cénesthésique de votre subconscience (R. Warcollier, La Télépathie, 1921, p. 261). 2. Les formes plus anc. et plus rares sont cœnesthésie (H. Codet, Psychiatrie, 1926, p. 17; Sartre, L'Être et le Néant, 1943, p. 409; La Douleur, Que sais-je? no252, 1947, p. 49) et cœnesthésique (Ch. Lalo, Esquisse d'une esthétique mus. sc., 1908, p. 24).
Prononc. et Orth. : [senεstezi]. On écrit aussi cœnesthésie (Rob.). Étymol. et Hist. 1838 (Ac. Compl. 1842). Composé du gr. κ ο ι ν ο ́ ς « commun » et du gr. α ι ́ σ θ η σ ι ς « sensibilité, perception ». Fréq. abs. littér. : 9.

cénesthésie* -

Wiktionnaire

Nom commun

cénesthésie \se.nɛs.te.zi\ féminin

  1. Impression générale d’aise ou de malaise, résultant d’un ensemble de sensations provenant du corps à l’exclusion des données des appareils sensoriels.
    • Ces divers accès, conséquences d’une cénesthésie par trop cultivée, s’étaient évanouis tout d’un coup sous l’effet de la nécessité. — (Franz Werfel, Les Quarante Jours du Musa Dagh, 1933)
    • L'association synesthésique, avec ses perceptions simultanées, peut être ressentie sur un mode parfois vague, reposant sur la conscience obscure que nous avons de l'ensemble de nos sensations (la cénesthésie). Elle est néanmoins la règle générale. — (Alain Rabatel, "Du rôle du perceptuel en image dans la référenciation des perceptions autres que visuelles", in Dire le non-visuel : approches pluridisciplinaires des discours sur les perceptions autres que la vue , Presses universitaires de Liège, 2014)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CÉNESTHÉSIE (sé-nè-sté-zie) s. f.
  • Terme de physiologie. L'espèce de sentiment vague que nous avons de notre être, indépendamment du concours des sens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cénesthésie »

Du grec ancien κοινῇ, « en commun » et de αἰσθησία « faculté de percevoir les sens. »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Κοινὸς, commun, et αἴσθησις, sensation (voy. ESTHÉTIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cénesthésie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cénesthésie senɛstesi

Évolution historique de l’usage du mot « cénesthésie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cénesthésie »

  • Des inondations festives donc, qui, explique Barthes, ont “rafraîchi la perception du monde en y introduisant des points insolites et pourtant explicables”, qui ont, aussi, je cite, “bouleversé la cénesthésie même du paysage, l’organisation ancestrale des horizons : les lignes habituelles du cadastre, les rideaux d’arbres, les rangées de maisons, les routes, etc”, bref des inondations qui ont dérangé la stabilité, sans pour autant nous plonger dans la catastrophe.  France Culture, Philosophie de la pluie
  • Dans ces conditions mentales, l’expérience intérieure joue un rôle déterminant lorsque nous abordons le domaine de l’apprentissage, nous nous proposons d’« être dans ce que nous sommes » intentionnellement, par conséquent, nous travaillons à partir de l’adéquation, de l’intérêt, de l’intentionnalité, chacun décide de comment il veut être. Ce qui nous intéresse c’est de savoir qu’intérieurement nous pouvons nous prédisposer à sentir nos registres (sensations) et aussi à prendre en compte les autres… Pour entrer dans ce domaine de manière approfondie, nous commençons les rencontres en entrant en contact avec notre être intérieur, en nous appuyant sur les outils que nous propose le Message de Silo pour obtenir les caractéristiques de libre interprétation et être universaliste vu qu’au travers de ces expériences, il se crée un environnement interne où chacun – croyant ou non – peut compléter son expérience avec ses croyances ou ses contenus. Ce qui nous pousse à avoir des registres, à vivre des expériences comme par exemple : une douce joie, la paix, la compassion, l’attention accrue, et la conscience de soi, le sens transcendant et profond de la vie, etc. Ces registres se gravent dans l’intra- corps ou cénesthésie, créant une nouvelle manière d’être et d’entrer en relation avec les autres et à son tour d’interpréter le monde. Pressenza, L’apprentissage intentionnel, un chemin vers l’éducation humanisatrice
  • Les hallucinations de la vue, les plus fréquentes, reproduisent sous un jour éblouissant divers spécimens de l’imagerie religieuse. Dieu le Père apparaît sous la forme d’un vénérable vieillard à longue barbe blanche assis sur un trône ; la Vierge se montre vêtue en Notre-Dame de Lourdes : robe blanche et ceinture bleue… Des hallucinations de l’ouïe s’ajoutent parfois à ces visions. L’apparition, muette au début, se met à parler, généralement en termes sibyllins : « Il y a quelque chose »… « On verra plus tard » ; phrases énigmatiques qui ne s’expliquent que par les interprétations consécutives. On peut observer des hallucinations motrices verbales. S’agit-il vraiment d’un phénomène psychomoteur, ou bien l’habitude des longues méditations, des oraisons silencieuses n’aboutit-elle pas à une sorte d’hypertrophie ou d’automatisme du langage intérieur ? Pendant de longues stations devant le tabernacle, le malade de l’observation qui va suivre entend ses « voix intérieures » lui promettre la tiare, confirmant les paroles qu’il avait prononcés dans son enfance : « Je veux être pape. » Souvent, le mystique sent la présence d’un être surnaturel, sans le voir ni l’entendre, d’après les modifications de sa cénesthésie : un frémissement, une chaleur interne lui donnent l’illusion d’un souffle divin. Une illusion de l’odorat (odeur de soufre) peut révéler l’approche du diable. Ces troubles sensoriels se combinent maintes fois en une scène de durée plus ou moins longue, sorte de « rêve éveillé » auquel Régis a donné le nom d’hallucinations oniriques. , Paul Sérieux - Délire mystique - Psychanalyse-Paris.com
  • 13  La cénesthésie est la « sensibilité organique, émanant de l’ensemble des sensations internes, qui suscite chez l’être humain le sentiment général de son existence, indépendamment du rôle spécifique des sens » (Trésor de la langue française, définition utilisée par l’auteur). , Proust & sa cathédrale polychrome (Acta Fabula)
  • Jean-Marc Vallée l’a compris. Il a exploité un merveilleux scénario. Et le chemin de l’amour, c’est un chemin de croix. Aimer, c’est souffrir. C’est ce qu’enseigne son film à travers la cénesthésie de deux femmes abandonnées de leurs maris. En 1969 à Paris, Jacqueline est délaissée pour avoir donné naissance à un enfant trisomique. À Montréal en 2011, Carole est une mère de deux filles qu’Antoine quitte pour Rose, sa nouvelle flamme. Les maris ne sont que des personnages secondaires, y compris Antoine même si tous les regards se tournent vers Kevin Parent. Voir.ca, Café de Flore : Des airs de famille | Cinéma | Voir.ca

Traductions du mot « cénesthésie »

Langue Traduction
Anglais coenesthesia
Source : Google Translate API

Synonymes de « cénesthésie »

Source : synonymes de cénesthésie sur lebonsynonyme.fr
Partager