La langue française

Cathèdre

Définitions du mot « cathèdre »

Trésor de la Langue Française informatisé

CATHÈDRE, subst. fém.

A.− Siège réservé à un évêque dans un lieu de culte, à un abbé dans les différents bâtiments de l'abbaye qu'il dirige (cf. abbatial, ex. 12) :
1. ... on sait que la distinction entre les églises cathédrales et les autres est tout à fait artificielle, puisqu'il suffisait, à l'occasion d'une fête, d'y dresser la cathèdre d'un évêque, pour qu'une église devînt momentanément cathédrale. Proust, Chroniques,1922, p. 167.
Rem. Ex cathedra se dit d'une définition ou d'un enseignement dogmatique énoncé par le souverain pontife comme du haut de son siège en tant que chef de l'Église catholique universelle; p. ext., se dit d'une déclaration officielle formulée avec autorité (infra dér.).
B.−
1. Chaise gothique munie d'un haut dossier. Cathèdre armoriée, sculptée :
2. Les élèves s'asseyaient autour d'une table ovale; trônant dans une sorte de cathèdre, Mademoiselle Fayet présidait; ... S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 25.
2. Chaire de professeur :
3. Et maintenant, gros fonctionnaires qui m'avez fait éconduire par vos laquais, pédagogues qui, du haut de vos cathèdres, m'avez inondé de votre science vaine et surannée, (...) à nous deux!... Coppée, L'Homme et la fortune,1875, p. 38.
Prononc. : [katεdʀ ̥]. Étymol. et Hist. [1271 cathedre de Saint Pere « fête de la chaire de Saint Pierre » (Arch. Doubs, E 1318, no513 ds Gdf. : Le mercredi apres la cathedre Saint Pere)]; 1599 « siège d'un pontife » (Ph. de Marnix, Diff. de la Relig., préf. ds Hug.). Empr. au lat. cathedra, en lat. class. « siège à dossier, surtout destiné aux femmes » (Horace ds TLL s.v., 612, 10); puis par ext. « chaire de professeur » (Martial, ibid., 612, 70); en lat. chrét. « siège épiscopal » (Tertullien ds Blaise). Fréq. abs. littér. : 16.
DÉR.
Cathédrant, subst. masc. et adj.a) Subst. masc., vx. ,,Celui qui préside à une thèse de théologie ou de philosophie`` (Ac. 1835, 1878). Ecclésiastique, fidèle parlant en chaire. Chaque culte a ses Cathédrans. Tout quaker est Cathédrans dès qu'il a reçu l'inspiration (S. Mercier, Néologie,t. 1, 1801, p. 101).Celui qui, par profession (théologien, philosophe, etc.) ou non, parle officiellement, avec autorité. Et moi aussi, j'ai été Cathédrant au Lycée républicain, me disait un bon jeune homme qui s'était imaginé que de là l'univers l'entendrait. Tous nos jeunes poètes se sont faits Cathédrans dans nos innombrables Lycées; c'est à qui parlera devant une assemblée ex cathedrâ. Le Cathédrant le Harpe cède ce soir, dit-on, sa place au Cathédrant Roederer : y gagnons-nous, y perdons-nous? Grand problème. (S. Mercier, Néologie,t. 1, 1801, p. 101).b) Adj., rare. Synon. de cathédral* (cf. B 2).M. le chanoine majeur et jubilaire du chapitre cathédrant de Saint-Étienne (G. Sand, Consuelo,t. 3, 1842-43, p. 44). Dernière transcr. ds DG : kà-té-dran (an = ɑ ̃). Ds Ac. 1762-1878. 1resattest. 1542 « celui qui siège, préside » (Rabelais, Pantagruel, ch. XVIII, éd. Marty-Laveaux, I, 311), 1594 « celui qui parle en chaire » (Sat. Men., Abregé des Estats de Paris, p. 49 ds Hug.), considéré comme ,,vieux mot`` dep. Besch. 1845; de cathèdre, dés. -ant des participes prés. substantivés.

Wiktionnaire

Nom commun

cathèdre \ka.tɛdʁ\ féminin

  1. (Mobilier) Siège d’un évêque, d’un abbé dans leur lieu de culte respectif.
    • […] on sait que la distinction entre les églises cathédrales et les autres est tout à fait artificielle, puisqu’il suffisait, à l’occasion d’une fête, d’y dresser la cathèdre d’un évêque, pour qu’une église devînt momentanément cathédrale. — (Marcel Proust, Chroniques, page 167, 1922.)
    • Près du canapé à l’austère inconfort d’une cathèdre, il y a une table basse ; dessus, les pages jaune paille d’un journal d’économie, un cendrier en cuivre et, curieux, un triangle de bois : c’est un écoinçon, ôté du parquet marqueté car il branlait, que M. de Funcal utilise comme presse-papiers lorsqu’un vent taquin venu de la fenêtre tourne les pages du journal plus vite que ne le désire le magnat. — (Robert Darvel, L’Homme qui traversa la Terre, Les Moutons électriques, 2016, pages 32-33.)
  2. (Par extension) Siège massif, de style gothique.
    • – Avancez, mon frère, lui cria Rigdon Pratt, déjà installé dans un fauteuil formant cathèdre, à l’extrémité de la gigantesque table. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, collection Le Livre de Poche, page 73)

Forme de verbe

cathèdre \ka.tɛdʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cathédrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cathédrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cathédrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cathédrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cathédrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « cathèdre »

Du latin cathedra (« siège, chaise ») → voir cata- et -èdre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cathèdre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cathèdre katɛdr

Évolution historique de l’usage du mot « cathèdre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cathèdre »

  • Définition : la cathédrale est l’église qui abrite le cathèdre ("trône" en grec), le siège de l’évêque ou de l’archevêque. www.lyonne.fr, Le saviez-vous ? La seule cathédrale de l'Yonne ne se trouve pas à Auxerre, mais à Sens - Sens (89100)
  • Une fois les explications théoriques fournies dans le bureau du maire, c’est de l’autre côté de la place d’Armes, dans la cathédrale, que tout l’aréopage s’est rendu. « C’est magique comme cette cathédrale ressemble à Saint-Denis », s’exclame Stéphane Bern surpris d’y découvrir « un baptistère en porphyre égyptien comme il en existait une douzaine dans l’Empire romain » ou « une cathèdre d’époque mérovingienne taillée dans une colonne romaine ». « Ça fait très design contemporain, observe l’animateur. On se croirait presque à Maison et Objet … » Véritable ambassadeur de l’histoire de sa ville et notamment de la c athédrale, Dominique Gros multiplie les explications. « L’autel est en bronze. Quand la France a récupéré Metz, il y a eu une vengeance. Il était question de faire des portes de bronze à la cathédrale avec ces canons prussiens récupérés en 18 », indique-t-il à l’animateur et ses chroniqueurs. » La Grosse Bertha est donc ici », rétorque, avec humour, Stéphane Bern. , Edition Metz et agglomération | Stéphane Bern à la découverte du patrimoine de la cathédrale
  • Pour l'instant, la vraie cathédrale est toujours fermée au public, qui devra se rendre en l'église Saint-Germain l'Auxerrois du 1er arrondissement, "une église qui a accueilli la liturgie de la cathédrale". "La cathèdre, siège de l'archevêque, est toujours à Notre-Dame pour montrer que même si elle est blessée et fermée, elle est toujours la cathédrale de Paris", précise le recteur de la cathédrale. Europe 1, Pas de messe de Noël à Notre-Dame : "Il y a toujours un pincement au coeur", pour Mgr Chauvet
  • La cathèdre, ou siège l’évêque, est lui taillé en pierre blanche, il s’inspire du siège épiscopal de saint Vigor, est provisoirement installé, sa place définitive est en cours de réflexion. , Cathédrale de Bayeux : les travaux du chœur s'achèvent | La Renaissance le Bessin

Traductions du mot « cathèdre »

Langue Traduction
Anglais cathedra
Espagnol cátedra
Italien cattedra
Portugais cátedra
Source : Google Translate API

Synonymes de « cathèdre »

Source : synonymes de cathèdre sur lebonsynonyme.fr

Cathèdre

Retour au sommaire ➦

Partager