La langue française

Captatoire

Définitions du mot « captatoire »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAPTATOIRE, adj.

DR. Qui se rapporte à la captation*. Manœuvre captatoire (DG).
Rem. Attesté ds tous les dict. gén. du xixeet du xxes., dep. Ac. 1835.
Prononc. et Orth. : [kaptatwa:ʀ]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1771 (Trév.). Empr. au b. lat. captatorius, terme de dr. de même sens attesté dep. Gaius ds TLL s.v., 364, 27.

Wiktionnaire

Adjectif

captatoire \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) Qui a rapport à la captation.
    • Tentatives, manœuvres captatoires.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAPTATOIRE. adj. des deux genres
. T. de Droit. Qui a rapport à la captation. Tentatives, manœuvres captatoires.

Littré (1872-1877)

CAPTATOIRE (ka-pta-toi-r') adj.
  • Terme de droit. Qui a pour objet la captation.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « captatoire »

→ voir capter
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Captatorius, de captare, capter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « captatoire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
captatoire kaptatwar

Évolution historique de l’usage du mot « captatoire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « captatoire »

  • La presse n’est plus un incubateur d’idées discordantes, d’objections mordantes, de réfutations fécondantes. La presse se confectionne aujourd’hui comme  un leurre sublimatoire, un dardillon captatoire, un appeau fascinatoire. La désinformation standardisée est admise, à force de matraquage, comme une pensée commune. Ainsi s’implante l’ancrage mental des discriminations, la popularisation de l’ostracisme, la banalisation du racisme. Les grosses manchettes réalimentent les bas instincts et le complexe de la supériorité ethnique. Le simulacre médiatico-politique autour du burkini en est l’exemple typique. Cette logique ségrégationniste en arrive à inventer officiellement « les français d’origine étrangère », autrement dit « les indigènes de l’intérieur ». Ce qu’Albert Camus formule dans un axiome imparable : « si vingt journaux, tous les jours de l’année, soufflent autour du public  l’air même de la médiocrité et de l’artifice, il respirera cet air et ne pourra s’en passer. » La violence écrite est assassine au même titre que la violence physique. En battant le fer chaud, en cognant les mots contre le marbre, les plumes irréprochables ne sont pas à l’abri de dérapages regrettables. Jean-Paul Sartre, « l’homme vrai » selon la formule de François Mauriac, exemple impeccable du penseur-praticien de la liberté, n’a-t-il pas légitimé la violence commise par les opprimés ? Toutes les violences, d’où qu’elles émanent,  sont éthiquement et philosophiquement irrecevables. Il n’est pas de violence juste, ni de répression équitable. La victimisation elle-même, quand elle prend l’allure de persécution morale, est une violence inadmissible. L’exaltation purgative d’Albert Camus après la Libération n’est pas exempte de cette violence vengeresse, même s’il exclut la haine, même s’il oppose, par principe, l’éthique à la force. Quand il légitime la purification revancharde, en récusant tout droit de défense aux écrivains magnétisés par la collaboration, en écrivant qu’il existe des situations « où l’erreur n’est qu’un crime, qui mérite une épuration courte, rapide et personnelle », il renie ses propres convictions éthiques. Il ne reconnaît que plus tard, après une polémique épique, que la position réconciliatrice de François Mauriac est  la plus juste. Quid.ma, Albert Camus et la tourmente médiatique
  • Nous serons donc privés de cette plantureuse sicilienne de 34 ans « made in La Botte » qui s’exprime dans un français absolument italien. Ses traductions à l’accent qui sentait bon le pays chaussé naturellement d’une cuissarde, étaient de taille dans le désir extravagant de recueillir les réactions des coureurs qui passaient au second plan pour le coup. Les talents captatoires de l’ancienne speakerine du Tour d’Italie entre 2008 et 2010 sont à l’image de ce que propose le Giro dans son éloquence visuelle. Ne nous le cachons pas, le Tour d’Italie s’est aussi une débauche de filles toutes plus belles les unes que les autres. D’aucuns les qualifient de potiches, d’autres d’indispensables à la course. Les coureurs sont ravis de cet entourage hautement talonné et c’est bien cela le plus important. Peut-être même que certains d’entre eux, dans des désirs inavoués, souhaiteraient ces Renaissantes poudrées des temps modernes à leur bras pour des « Promenades dans Rome » que remettrait au goût du jour Stendhal. TodayCycling, Le Tour d'Italie sans les interviews à chaud de Barbara Pedrotti

Traductions du mot « captatoire »

Langue Traduction
Anglais captatory
Espagnol captatorio
Italien captatory
Allemand captatory
Chinois 俘虏
Arabe الأسير
Portugais captador
Russe captatory
Japonais 捕虜
Basque captatory
Corse captivatore
Source : Google Translate API

Captatoire

Retour au sommaire ➦

Partager