La langue française

Cambouis

Définitions du mot « cambouis »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAMBOUIS, subst. masc.

A.− TECHNOLOGIE
1. Graisse ou huile ayant servi à lubrifier les organes d'un moteur, d'une machine, et qui a été noircie par le frottement, les poussières entraînées et les particules métalliques arrachées. Cela sent le cambouis (Ac.1798-1878) :
1. Il y avait (...) des allées et venues d'hommes en sueur, au visage maculé de cambouis et de graisse. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 167.
P. métaph. :
2. Je vois ce qui le préoccupe, lui, mais aussi toute l'avant-garde des lettres : nettoyer l'écriture, encrassée de cambouis romantique, lui rendre sa vertu originelle pour atteindre la chose. Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes,1961, p. 357.
2. ,,Graisse dont on munit les organes frottants d'une voiture, d'une machine, etc.`` (Duval 1959). Du cambouis à graisser les roues (E. et J. de Goncourt, Journal,1871, p. 712).
P. métaph. :
3. Cette indigence de moyens m'étonne de la part du bon dieu. Il faut qu'à tout moment il se remette à suifer la rainure des événements. Ça accroche, ça ne marche pas. Vite une révolution. Le bon dieu a toujours les mains noires de ce vilain cambouis-là. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 319.
Rem. Attesté ds Ac. 1932.
Arg. milit. Royal cambouis. Train des équipages :
4. ... il s'est déshonoré, le mec! (...) se faire allonger par un tringlot, un gars du Royal cambouis! C'est ça qui dépasse tout! Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 56.
Rem. Attesté ds Rob.
B.− P. anal., ART VÉTÉR. Matière sébacée qui s'accumule dans le fourreau de la verge du cheval. Synon. smegma.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, Lar. encyclop., Littré, DG, Guérin 1892, Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃bwi]. Ds Ac. 1694-1932. Littré : ,,kan-bui (u = [y]) est une prononciation vicieuse``. À ce sujet cf. la vedette ds Land. 1834 : ,,Cambouis et non pas cambuis.`` Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,Richelet écrit camboui, on écrit l's quoiqu'on ne le prononce pas.`` Lar. 19ementionne la forme anc. camboi. Étymol. et Hist. 1393 cambois (Ménagier, II, 263 ds T.-L.); 1611 cambouy (Cotgr.); 1690 cambouis (Fur.); p. anal. 1865 vétér. (Littré-Robin). Orig. inc. (FEW t. 23, p. 75b). EWFS2suppose une altération de *camboil, *cambouil, subst. verbal du lyonnais cambouillir « bouillir à gros bouillons », dér. de bouillir avec préf. péj. ca-, hyp. peu vraisemblable, compte tenu de l'aire géogr. de cambouis qui ne paraît pas se rattacher au lyonnais (FEW, loc. cit.). Fréq. abs. littér. : 49. Bbg. Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 124, 139.

Wiktionnaire

Nom commun

cambouis \kɑ̃.bwi\ masculin

  1. (Vieilli) Graisse avec laquelle on enduisait les essieux des voitures pour en faciliter le mouvement.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) Graisse usagée et noircie dans la mécanique.
    • La veuve avait une robe verte garnie de chinchilla, qui lui allait comme une tache de cambouis sur le voile d’une mariée. — (Honoré de Balzac, L’Interdiction, 1839)
    • Les substances lubrifiantes ou enduits doivent être renouvelés souvent, car ils se chargent de poussière et de parcelles détachées des corps frottants, et ils forment une matière visqueuse nommée cambouis, qui augmente le frottement. — (Jules Gaudry, Traité élémentaire et pratique de la direction, de l’entretien et de l’installation des machines à vapeur fixes, locomotives, locomobiles et marines, première partie (tome I), Victor Dalmont, Éditeur, Paris, 1856)
    • Je faisais l’effet d’une tache de cambouis sur une robe de satin. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres, 1874)
    • Il me voyait, mon marteau à la main, et les doigts noirs de cambouis, penché sur un objet qui lui semblait très laid. — (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Reynal and Hitchcock, 1943)
  3. (Médecine vétérinaire) Matière sébacée qui se trouve en quantité plus ou moins importante dans le prépuce de la verge des chevaux.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAMBOUIS. n. m.
Matière grasse avec laquelle on enduit les essieux des voitures pour en faciliter le mouvement.

Littré (1872-1877)

CAMBOUIS (kan-boui ; l's se lie ; kan-bui est une prononciation vicieuse) s. m.
  • Vieux oing qui, employé pour adoucir les frottements d'une roue sur l'essieu, d'une machine, prend le nom de cambouis quand il a été noirci par le frottement et le mélange des parties métalliques. L'huile qu'on met aux roues des voitures devient aussi du cambouis par le frottement.

    Terme de vétérinaire. Matière sébacée qui s'accumule souvent en quantité considérable à l'intérieur du fourreau du cheval.

HISTORIQUE

XIVe s. Prenez camboïs, c'est le limon noir qui est aux deux bouts de l'essieul de la charette, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Ah très orde vieille truande ! Vous me baillez du cambouys [vous me dupez], Farce du meunier de qui le diab le emporte l'âme en enfer, Paris, 1831, p. 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAMBOUIS, s. m. (Medecine.) graisse de porc ou d’autres animaux, dont on enduit les extrémités de l’essieu des roues des voitures : le vieux-oing prend le nom de cambouis quand il s’est chargé par le frottement, des parties de fer de l’essieu & de la garniture des roues. Il passe pour propre à résoudre les hémorrhoïdes étant appliqué dessus : cette vertu lui vient du mars qui s’est détaché par le mouvement & la chaleur continuelle de l’essieu & de la roue.

Des charlatans en ont fait pendant long-tems un secret, & on l’a regardé comme un remede merveilleux. Il est aisé de voir que ce n’est qu’un mêlange de mars & de graisse, ou un liniment épaissi par le fer qui s’y est joint. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cambouis »

Raynouard le tire du provençal camois, boue, souillure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) De l’ancien français cambois d’origine discutée.
  1. Raynouard[1] le tire de l’ancien occitan camois (« boue, souillure »).
  2. EWFS[2] suppose une altération de *camboil, dérivé de cambouillir, lui-même dérivé de bouillir avec le préfixe ca- ; mais cette hypothèse est peu vraisemblable[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cambouis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cambouis kɑ̃bwi

Évolution historique de l’usage du mot « cambouis »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cambouis »

  • Or il n’y a pas de progrès – et de création – en industrie par pure imagination, il faut avoir le nez dans le cambouis. Au mieux, il ne restera plus à ce créateur qu’à s’expatrier lui-même. petitbleu.fr, Les leçons de la mondialisation - petitbleu.fr
  • Jean-Marc, Guillaume, Jean-Luc, bénévoles du Vieux Biclou, s’activent les mains dans le cambouis pour résoudre les petites pannes de vélos telles que crevaisons, réglages de frein, graissages… midilibre.fr, Mains dans le cambouis pour petites pannes de vélos - midilibre.fr
  • Il nous faut changer le logiciel avec lequel nous concevons nos sociétés. Lorsque les pannes de notre véhicule se rapprochent en fréquence et gagnent en gravité, même si nous arrivons encore à le dépanner au bord de la route après 1 heure les mains dans le cambouis, ne jugeons-nous pas qu’il est temps de faire les travaux qui s’imposent ou de le changer ? Ou attendons-nous encore et encore la prochaine panne pour comprendre ? N’attendons pas plus. Cela fait déjà trop de décennies que nous nous atermoyons. Actualité fonction publique territoriale, Après la crise du Covid-19, ne cherchons pas un retour à la normale - Actualité fonction publique territoriale
  • Le boss du Fleury est rarement derrière son bureau et met souvent les mains dans le cambouis pour entretenir et réparer ses 25 attractions. Il faut dire que le PdG a démarré comme stagiaire puis saisonnier. Il connaît donc tous les rouages du site. Il est aussi l’un des sept administrateurs du Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels (SNELAC). , Wavrechain/Faulx. Le Fleury prépare sa réouverture pour le 20 juin | L'Observateur

Images d'illustration du mot « cambouis »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cambouis »

Langue Traduction
Anglais grease
Espagnol grasa
Italien morchia
Allemand schmieröl
Portugais graxa
Source : Google Translate API

Synonymes de « cambouis »

Source : synonymes de cambouis sur lebonsynonyme.fr

Cambouis

Retour au sommaire ➦

Partager