La langue française

Burgau

Sommaire

  • Définitions du mot burgau
  • Étymologie de « burgau »
  • Phonétique de « burgau »
  • Évolution historique de l’usage du mot « burgau »
  • Images d'illustration du mot « burgau »
  • Traductions du mot « burgau »
  • Synonymes de « burgau »

Définitions du mot « burgau »

Trésor de la Langue Française informatisé

BURGAU, subst. masc.

CONCHYLIOLOGIE, pop. Coquillage univalve nacré :
1. Les graveurs antiques et modernes ont employé encore d'autres matières : (...) des substances animales, telles que le corail, l'ivoire et les coquilles chatoyantes, comme le burgau, la nacre de perle... Ch. Blanc, Grammaire des arts du dessin,1876, p. 482.
P. méton. Nacre de ce coquillage. Synon. burgaudine.Boîtes de burgau incrustées d'étoiles d'or (Arts et litt. dans la société contemp.,t. 1, 1935, p. 8415):
2. ... là, des laques, incrustés de burgau, renfermaient de l'or japonais et du vert d'Athènes, couleur d'aile de cantharide, ... Huysmans, À rebours,1884, p. 159.
Prononc. et Orth. : [byʀgo]. Pt Lar. 1968 admet burgau ou burgo. Étymol. et Hist. 1. 1563 « espèce de coquillage à belle nacre » (B. Palissy, Recepte veritable, p. 116 dans Hug.); 2. 1762 « nacre fournie par ce coquillage » (Ac.). Orig. inc. Étant donné que le terme est employé en partic. pour désigner un coquillage des Antilles et qu'il trouve ses corresp. en esp. (burgado attesté dep. 1639, Cor.) et en port. (burgalhão, xviies. et burgó, 1871 dans Mach.) l'hyp. la plus vraisemblable est celle d'une orig. exotique comme le propose Fried. (s.v. burgos), mais aucune preuve suffisante ne peut confirmer cette hyp. (FEW t. 21, 1, p. 266a). La chronol. des attest. rend improbable l'hyp. d'un empr. du fr. à l'esp. ou au port. (G. de Diego dans Revista de Filología Española, t. 18, 1931, p. 9); un rattachement à un patronyme Burgaut avec l'a. fr. burgaut « homme violent et stupide » (Dauzat 1973) ou au terme des dial. de l'Ouest burgaud « frelon » (P. Barbier, Noms de poissons, R. Lang. rom., t. 63, 1925, pp. 23-25) est peu satisfaisant du point de vue sém. et n'explique ni la localisation du terme aux Antilles ni l'ext. à l'esp. et au portugais. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

burgau \byʁ.ɡo\ masculin

  1. (Malacologie) Nom commun de plusieurs coquilles univalves nacrées, entre autres d’un mollusque des Antilles dont la coquille fournit la nacre nommée burgaudine.
    • En 2006, les coquilles de nacre provenant de la perliculture ont été de 2400 tonnes, celles des trocas de 108 tonnes et celles des burgaus de 2,5 tonnes. — (site fichesterreetmer.blogspot.com, juin 2014)
    • Ils se nourrissent de burgaux, de crabes, de tortues, de lézards, de serpents et de poissons qu'ils assaisonnent avec du piment et de la farine de manioc. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Variétés dans l'espèce humaine, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 386)
  2. (Par extension) Cette nacre elle-même.
    • Boîtes de burgau incrustées d'étoiles d'or.
    • Un bleu de ciel vert exactement pareil à celui de la turquoise, teignait toute la région du lac, sur laquelle se détachait la plate-bande de colza ; puis ce bleu allait s’assombrissant et prenait des nuances de burgau ou de plat arabe à vernis métallique. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 34)
    • Pas un seul meuble de bois sculpté, pas une table incrustée en burgau, pas un cabinet de laque, rien ; l’ancienne Espagne a disparu complètement : il n’en reste que quelques tapis de Perse et quelques rideaux de damas. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)

Nom commun

burgau \Prononciation ?\ masculin

  1. Coquille de mollusque.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Malacologie) Escargot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BURGAU. n. m.
Nom vulgaire de plusieurs Coquilles univalves nacrées, entre autres d'un Mollusque des Antilles dont la coquille fournit la nacre burgaudine. Il se dit aussi quelquefois de cette Nacre elle-même.

Littré (1872-1877)

BURGAU (bur-gô) s. m.
  • Nom vulgaire de plusieurs coquilles univalves nacrées, principalement du turbo marbré qu'on trouve dans l'Inde. Le berceau offert par la ville de Paris au roi de Rome, fils de Napoléon, était en vermeil, nacre et burgau, Legoarant

HISTORIQUE

XVIe s. Les huitres, les moucles, les gembles, et un nombre infiny de burgaux de diverses especes et grandeurs, Palissy, 116.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BURGAU, (le) Géog. Margraviat d’Allemagne, en Souabe, sur le Danube, entre le Lech & l’Iler, appartenant à la maison d’Autriche. La capitale porte le même nom ; elle est située sur le Minden, à quatre milles d’Illon. Long. 28. 6. lat. 48. 28.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « burgau »

(XVIe siècle) Origine inconnue, probablement antillais[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « burgau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
burgau byrgo

Évolution historique de l’usage du mot « burgau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « burgau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « burgau »

Langue Traduction
Anglais burgau
Espagnol burgau
Italien burgau
Portugais burgau
Source : Google Translate API

Synonymes de « burgau »

Source : synonymes de burgau sur lebonsynonyme.fr
Partager