La langue française

Brunissure

Définitions du mot « brunissure »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRUNISSURE, subst. fém.

A.− TEXT. Action de donner une teinte brunâtre aux couleurs des étoffes.
P. métaph. Mélancolie. Votre santé est bonne; je crains que, pour le reste, il n'y ait de la brunissure (Mérimée, Lettres à une inconnue,1870, p. 153).
B.− ORFÈVRERIE
1. Aspect lisse et brillant d'un métal bruni.
2. Métier, technique du brunisseur.
Rem. 1. Attesté dans la plupart des dict. gén. à partir de Ac. 1835, sauf dans DG et Lar. Lang. fr. 2. On rencontre dans la docum. le sens « tache brune, brillante ». Les maquereaux, dorés, le dos strié de brunissures verdâtres (Zola, Le Ventre de Paris, 1873, p. 697; Cf. La Curée, 1872, p. 592).
Prononc. : [bʀynisy:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. 1429 orfèvr. brunisseure « action de brunir les métaux; le poli résultant de cette opération » (Cl. de Fauquembergue, Journal, éd. A. Tuetey, Paris, t. 2, p. 302); 2. 1723 teinture (Savary des Bruslons, Dict. universel de comm.). Dér. du rad. du part. prés. de brunir*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

brunissure \bʁy.ni.syʁ\ féminin

  1. Poli d’un ouvrage qui a été bruni.
  2. (Par extension) Art du brunisseur.
  3. (Teinturerie) Façon donnée aux étoffes que l’on teint, pour diminuer et brunir leurs teintes, afin de mieux assortir les nuances des couleurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRUNISSURE. n. f.
Poli d'un ouvrage qui a été bruni. Il se dit aussi de l'Art du brunisseur. En termes de Teinturerie, il signifie Façon donnée aux étoffes que l'on teint, pour diminuer et brunir leurs teintes, afin de mieux assortir les nuances des couleurs.

Littré (1872-1877)

BRUNISSURE (bru-ni-su-r') s. f.
  • 1 Terme de teinturier. Action de brunir par la teinture les nuances des étoffes.
  • 2Le poli d'un ouvrage qui a été bruni ; l'art du brunisseur.

    Terme de vénerie. Poli des têtes de cerf, lorsque l'animal les a brunies.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brunissure »

 Dérivé de brunir avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « brunissure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brunissure brynisyr

Évolution historique de l’usage du mot « brunissure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brunissure »

  • La température : Entre +2° C et 6° C est une base mais il faut savoir, par exemple, que Reinette Grise du Canada, Belle de Boskoop et d’autres sont sujettes à la brunissure interne si elles sont conservées en dessous de 2°C, et Reinette des reinettes au-dessous de 4°C. auJardin.info, Récolte et conservation des pommes et poires

Images d'illustration du mot « brunissure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brunissure »

Langue Traduction
Anglais browning
Source : Google Translate API

Synonymes de « brunissure »

Source : synonymes de brunissure sur lebonsynonyme.fr

Brunissure

Retour au sommaire ➦

Partager