La langue française

Brésil

Définitions du mot « brésil »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRÉSIL, subst. masc.

Brésil ou bois de brésil. Bois exotique de couleur rouge qui, séché et pulvérisé, fournit une matière tinctoriale rouge.
Sec comme brésil. Extrêmement sec.
Prononc. et Orth. : [bʀezil]. Alors que la majorité des dict. transcrit l liquide à la finale, Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 recommandent de mouiller l final (cf. encore Ac. 1798, Lar. 19e). À ce sujet cf. Lab. 1881, p. 32 : ,,Quant au mot Brésil, l'l n'est pas mouillée dans la langue portugaise; elle est, au contraire, liquide comme dans le mot fil. Brésil se dit en portugais, qui est la langue nationale du Portugal et du Brésil : Brazil``. Buben 1935, § 35 : ,,Lorsque ai eut pris le son d'un e ouvert, les scribes commencèrent à confondre ai et e et écrivirent indifféremment fere ou faire, tere ou taire, reson ou raison, etc., plus tard on est revenu à l'orthographe étymologique, excepté les mots frêne-fraisne, frêle-fraile, grêle-graisle, guet-guait, guetter-guaitter, et inversement aile-ele, clair-cler, pair-per, braise-brese, fraîche-fresche, faîte-feste, laîche à côté de lèche-lesche, etc. Tandis qu'en syllabe accentuée cette confusion n'a eu aucune conséquence pour la prononciation parce que l'e est resté ouvert dans les deux cas, en syllabe protonique l'e inaccentué a pu prendre un son différent suivant la graphie adoptée. L'é fermé l'a emporté dans les mots suivants : affété, maniéré, affecté, part. passé du verbe afféter, variante orthographique de affaiter (...) brésil, bois de teinture colorant en rouge, brésiller, dér. de braise (Bloch)``. (L'anc. forme braisil est mentionnée dans Lar. encyclop.). Fér. 1768 écrit bresil et note : ,,On trouve dans plusieurs bons livres Brésil avec un accent aigu : le Dictionnaire d'orthographe n'en met point.`` Cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787, s.v. brésil : ,,Le Rich. Port. écrit Brezil sans accent. C'est aparemment une faûte d'impression.`` Les dict. signalent que l'on dit souvent Bois de Brésil. ,,Cette observation a besoin d'explication; car, telle qu'elle est, elle ferait croire que le brésil tire son nom du Brésil, tandis qu'au contraire c'est le Brésil qui tire son nom du brésil. On peut écrire bois de brésil ou bois de Brésil. Dans le premier cas, ce sera du bois de l'arbre brésil; dans le second cas, le bois de Brésil ou de Fernambouc désignera particulièrement la caesalpinia echinata`` (Littré). Étymol. et Hist. 1168 (Doc. Picardie, éd. V. de Beauville, IV, 4 dans IGLF Techn.). Dér., à cause de l'anal. de couleur, de l'a. fr. breze, anc. forme de braise* (FEW t. 15, 1, p. 248a); suff. -il* (de -īcŭlum ou de -īlium, FEW t. 15, 1, p. 260b, note 30).
DÉR. 1.
Brésiléine, ou brésiline, subst. fém.,vx. Matière colorante rouge extraite du bois de brésil (cf. Ch. Coffignier, Couleurs et peintures, 1924, p. 123). 1reattest. 1838 brésiline (Ac. Compl. 1842); dér. de brésil, suff. -ine* (élargi en -éine peut-être sur le modèle de mots comme caséine ou caféine).
2.
Brésiline, subst. fém.,,Leucodérivé correspondant à la brésiléine`` (Duval 1959). 1reattest. 1858 brasiléine, brésiléine (Nysten, Littré-Robin); dér. de brésil. Rem. sur dér. 1 et 2. Ac. Compl. 1842 et Besch. 1845 donnent uniquement brésiline. Lar. 19edistingue brésiline ,,matière colorante du bois de Brésil, appelée aussi Brasiline`` et brésiléine ,,résultat de la combinaison de la brésiline avec l'air et l'ammoniaque``. Cf. aussi Guérin 1892 (d'une part brésiline ou brasiline, d'autre part brésiléine ou brasiléine). Lar. 20eet Lar. encyclop. opposent brésiléine (matière colorante naturelle) et brésiline (leucodérivé de la brésiléine).
3.
Brésillet, subst. masc.Variété de bois de Brésil de qualité médiocre. P. ext., bot. Nom donné à plusieurs espèces d'arbustes du genre Caesalpinia. Dernière transcr. dans DG : bré-zi-yè. [λ] mouillée à la finale dans Gattel 1841, Nod. 1844 et Littré; yod dans Land. 1834 et DG. 1reattest. 1694 (P. Pomet, Hist. gén. des drogues, Paris, Loyson et Pillon, p. 119); dér. de brésil, suff. -et*.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 247. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, pp. 364-365. − Sigurs 1963/64, p. 457.

Wiktionnaire

Nom commun

brésil \bʁe.zil\ masculin

  1. Matière tinctoriale rouge faite à partir de divers bois exotiques séchés et pulvérisés.
    • Il faut bien laver l'étoffe de cochenille , puis la passer sur un bain frais , avec le brésil cuit qu'on donne plus ou moins fort, selon le commencement du cochenillage, et cela avec jugement. — (Secrets concernant les arts et métiers, tome 2 : Le Teinturier parfait, nouvelle édition revue & augmentée, Avignon : chez Étienne Chaillot, 1810, p. 200)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRÉSIL. n. m.
Sorte de bois rouge, qui est propre à la teinture et qui paraît avoir donné son nom au pays du Brésil, d'où l'on en tire beaucoup. Brésil de Pernambouc, de Sainte-Lucie, du Japon. On dit aussi Bois de Brésil. Prov., Sec comme du brésil, comme brésil, Extrêmement sec.

Littré (1872-1877)

BRÉSIL (bré-zil) s. m.
  • Bois rouge propre à la teinture.

    Sec comme brésil, comme du brésil, extrêmement sec.

REMARQUE

On dit aussi bois de Brésil, observe l'Académie. Si l'on écrit bois de brésil (sans majuscule), la locution n'est pas bonne : car le brésil est un bois, et non un arbre ; si on écrit Brésil (avec une majuscule), elle n'est pas bonne non plus : car elle implique que le brésil a reçu son nom du Brésil, ce qui est faux.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ils ont [dans l'île de Ceylan] berzi en grant habondance, do meillor dou monde, Marco Polo, dans DE LABORDE, Émaux, p. 174. Dou royaume de Jherusalem, dou royaume de Egipte, de la terre au soudant, vient poivres et toute espicerie et bresis, ID. ib. Li barillier pueent fere baris de fuz de tamarie et de brezil, Liv. des mét. 104. Nus tabletier ne puet metre avec buis nule autre maniere de fust qui ne soit plus chier que buis ; c'est à savoir, cadre, benus [ébène], bresil et ciprès, ib. 177.

XVIe s. Comme si on brouilloit ensemble des diamans, rubis, fer, plomb, or, argent, marbre, bresil, perles, corail, tuiles et ardoises, Lanoue, 40. Villeguignon alla au Bresil faire un fort en la riviere de Ganabaras, l'ayant accommodé, renvoya ses navires chargez de bresil, et de là despescha à Geneve, D'Aubigné, Hist. I, 41. Ensemble une douzaine d'arcs de fin bresil, accompaignez de douze trousses ou carquois, Carloix, III, 30. On dissoudra rasure de bresil et orcanete en eau alumineuse, Paré, XXV, 44. Non de fer, ains d'os, de bresil, de bouis ou d'autre bois ferme et lissé, De Serres, 668.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRÉSIL. - REM. Au lieu de la remarque, mettez ceci : L'Académie observe qu'on dit aussi bois de Brésil. Cette observation a besoin d'explication ; car, telle qu'elle est, elle ferait croire que le brésil tire son nom du Brésil, tandis qu'au contraire c'est le Brésil qui tire son nom du brésil. On peut écrire bois de brésil ou bois de Brésil. Dans le premier cas, ce sera du bois de l'arbre brésil ; dans le second cas, le bois de Brésil ou de Fernambouc désignera particulièrement la cæsalpinia echinata, Lmk.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brésil »

De braise. Au Moyen Âge, le « bois de braise » provenait des Indes via la Perse, importé dans les premiers temps en Europe par les Vénitiens. C’est la profusion d’arbres « couleur de braise » qui a donné son nom au Brésil au XVIe siècle : Pau Brasil, « le bois de braise » (brasa en portugais).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. brezilh ; espagn. brasil ; ital. brasile ; d'après du Cange, de même radical que braise, à cause de la comparaison avec la couleur rouge ou de feu ; la dérivation se serait faite par des verbes allemands, braezelen, brasseln, rôtir en pétillant. Le brésil, connu, comme on voit, bien longtemps avant la découverte de l'Amérique, n'a pas reçu son nom du Brésil, mais l'a donné à ce grand pays, où les bois de teinture rouge sont très abondants. D'après Chifflet, Gramm. p. 208, l ne se prononçait jamais, même quand une voyelle suivait.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brésil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brésil bresil

Évolution historique de l’usage du mot « brésil »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brésil »

  • Quatre-vingt-dix millions de mal blanchis sans acte de naissance ni carte d'identité, plus de la moitié de la population brésilienne réduite aux dernières extrémités […] C'est ça, le Brésil, princesse. Pas ce que tu vois de ta fenêtre. De Jean-Marie Blas de Roblès / Là où les tigres sont chez eux (Zulma, 2008)
  • Pourtant, dans ses pratiques politiques, il mobilise des ressorts caractéristiques d’une grande partie des leaders populistes ou « illibéraux » au pouvoir dans le monde. Ces mécanismes s’inscrivent en outre dans la continuité de logiques déjà présentes au Brésil avant la crise sanitaire qui ont conduit à la militarisation du pouvoir et à des glissements successifs vers un régime autoritaire et répressif. Contrairement à ce que suggère le terme « bolsonarisme », il importe de ne pas penser la situation brésilienne uniquement à l’aune de sa singularité. Le Monde.fr, Brésil : « Pendant la crise sanitaire, Jair Bolsonaro poursuit sa lutte face aux contre-pouvoirs »
  • En ce mois de juin, le football brésilien aurait dû être à la fête. Le pays commémore ce mois-ci son troisième titre de champion du monde, décroché en 1970 au Mexique par la mythique Seleção de Pelé et Rivelino. Il célèbre aussi les 70 ans de son stade du Maracana de Rio de Janeiro, ouvert en juin 1950 pour accueillir (à l’époque) jusqu’à 200 000 spectateurs… Le Monde.fr, Au Brésil, l’épidémie de coronavirus fracture le football
  • C’est ce que craignaient les scientifiques brésiliens. Alors que les courbes des nouvelles contaminations de coronavirus et des décès commençaient à se stabiliser, elles sont finalement reparties à la hausse, après que plusieurs États fédérés et municipalités du pays eurent décidé d’assouplir l’isolement social. Courrier international, Au Brésil, après le déconfinement, la pandémie repart de plus belle
  • Aux termes de l’accord, d’un montant de 127 millions de dollars US, l’institut de santé publique du gouvernement brésilien va acquérir la technologie et les équipements nécessaires pour produire le vaccin. La Presse, COVID-19: le Brésil investit dans la mise au point du vaccin expérimental
  • Deconfiner ou pas ? Que faire quand tous les dirigeants de la planète ou presque imposent les mêmes décisions. Supposons que l'on est deconfine avec plus de lucidité avec gestes barrières et des mesures plus restrictives sur les EHPAD ou personnes à risque et donc continuer à faire fonctionner notre économie à 90 %. Dans un monde mondialisé et interdépendant surtout avec les délocalisations irresponsables des gouvernements et financiers, il vous manque toujours une pièce fabriquée en Chine plus ou moins confinée et vous êtes bien obligés de vous arrêter d'autant que les vecteurs logistiques sont bloqués. Ainsi avec la mondialisation absurde, chaque pays a perdu ses libertés économiques pour ne dépendre que de 2 superpuissances : la Chine et les USA. Ainsi le mot liberté est devenu une absurdité sur la devise de la France. Nous n'avions pas la liberté du choix du confinement ou pas, nous n'avons plus les moyens de produire seuls ou en Europe et donc pas le choix il faut faire comme les autres pays. Cet article, encore une fois partisan, en profite pour rajouter une dose contre la chloroquine pour faire plaisir au laboratoire GILEAD. Les doses massives de chloroquine utilisés par le médecin brésilien auraient dû le conduire en prison car ce n'est plus soigner c'est empoisonner et ce n'est surtout pas les doses bien plus légères du protocole Raoult. Le Point, Au Brésil, « petite grippe », grosse crise - Le Point

Images d'illustration du mot « brésil »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « brésil »

Langue Traduction
Anglais brazil
Espagnol brasil
Italien brasile
Allemand brasilien
Portugais brasil
Source : Google Translate API

Brésil

Retour au sommaire ➦

Partager