La langue française

Bootlegger

Définitions du mot « bootlegger »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOOTLEGGER, subst. masc.

HIST. [Aux États-Unis, à l'époque de la prohibition] Personne se livrant à la contrebande de l'alcool :
... à ce moment, le jeune homme avait déjà bu, pour être à la hauteur de la situation, je suppose. Il but encore un peu plus, démolit sa voiture et débarqua avec Temple dans une maison de bootleggers. Le jeune homme s'enivra à mort et pendant qu'il cuvait son whisky, un crime fut commis dans la maison. Camus, Requiem pour une nonne,adapté de W. Faulkner, 1956, p. 867.
Rem. P. Morand (New-York, 1930, p. 186) emprunte à l'anglo-amér. le mot bootlegging, subst. masc. Faire du bootlegging. Faire de la contrebande d'alcool.
Prononc. : [butlegœ:ʀ]. Transcr. donnée par Pt Rob. et Pt Lar. 1968. Warn. 1968 transcrit [butlεgœ:ʀ] avec [ε] ouvert à la 2esyllabe. Étymol. et Hist. 1928 (Lar. 20e). Anglo-amér. bootlegger « celui qui cache une boisson alcoolisée dans sa botte » (dér. de bootleg « jambe de botte »), attesté dep. 1889 (Sanger dans DAE). Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Nom commun

bootlegger \but.le.ɡœʁ\ masculin

  1. (Anglicisme) (Droit) Un marchand illégal, spécialement de l’alcool de contrebande.
    • L’inspecteur de police Riley, après avoir examiné l’endroit, a déclaré que le trou avait dû être creusé par des bootleggers qui cherchaient une cachette sûre pour leur alcool de contrebande. — (H. P. Lovecraft, L’Affaire Charles Dexter Ward, 1941 ; traduit de l’anglais américain par Jacques Papy, 1956, p. 96)
    • S'ensuivirent quelques mondanités sur les mérites comparés de liqueurs d'hommes. Accord autour du Rebel Yell, un rince-cochon de première, distillé parcimonieusement par des bootleggers fous. — (Michel Embareck, Sur la ligne blanche: polar avec rock'n roll, show-biz et langue électrique, Éditions Publie.net (collection Mauvais Genres), 2012, page 94)
    • Oui on est heureux quand qu’on est sur le bootlegger. — (Cayouche, Bootlegger)

Nom commun

bootlegger

  1. (Droit) Bootlegger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bootlegger »

(Date à préciser) De l’anglais bootlegger (« homme qui cache une bouteille dans sa botte »). Surnom donné aux contrebandiers sous le régime du roi Georges III, dérivé de boot à cause de l’habitude des contrebandiers de cacher leur marchandise dans leurs bottes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bootlegger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bootlegger butlegœr

Évolution historique de l’usage du mot « bootlegger »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bootlegger »

  • À la Chambre, Tommy avait attiré l’attention de Sir Oswald Mosley, un homme dont la philosophie fasciste était si répréhensible qu’elle a réveillé quelque chose à l’intérieur de Tommy Shelby, d’origine tzigane, pour qui le soldat britannique afro-caribéen Jeremiah était un frère d’armes, et dont le meilleur ennemi était le bootlegger juif Alfie Solomon. Cet intrigant engourdi sans croyances ni attachements, qui n’agissait que pour gagner du pouvoir, ressentit le tiraillement inconfortable et inconnu de la moralité. Tommy avait passé tellement de temps à faire de mauvaises choses parce qu’après la guerre, le bien et le mal étaient une seule et même chose. Prendre le shilling du roi lui avait appris que la fin justifiait les moyens brutaux. Le fanatisme empoisonné de Mosley a cependant éveillé la conscience de Tommy. JAPANFM, Peaky Blinders: La vraie histoire que le drame de gangsters a raconté - JAPANFM
  • L’imagination des contrebandiers ne connaît pas de limite. On signale de l’alcool caché dans des calorifères de train. Ou dans de faux réservoirs d’essence. À East Hereford, des bootleggers utilisent une corde à linge passant au-dessus de la rivière Hall, qui sert de frontière entre le Canada et les États-Unis.(12) Pour ceux qui traversent la frontière à pied, on conseille le soulier avec des semelles imitant l’empreinte des sabots d’une vache. Idéal pour brouiller les pistes. Le Soleil, Il y a 100 ans, la prohibition: tu seras bootlegger, mon fils  | Actualités | Le Soleil - Québec

Traductions du mot « bootlegger »

Langue Traduction
Anglais bootlegger
Italien contrabbandiere
Allemand schnapsschmuggler
Portugais contrabandista reformado
Source : Google Translate API

Synonymes de « bootlegger »

Source : synonymes de bootlegger sur lebonsynonyme.fr

Bootlegger

Retour au sommaire ➦

Partager