La langue française

Boisseau

Sommaire

  • Définitions du mot boisseau
  • Étymologie de « boisseau »
  • Phonétique de « boisseau »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boisseau »
  • Citations contenant le mot « boisseau »
  • Traductions du mot « boisseau »

Définitions du mot boisseau

Trésor de la Langue Française informatisé

BOISSEAU, subst. masc.

A.− MÉTROLOGIE
1. Récipient de forme cylindrique destiné à mesurer les solides, dont la capacité varie selon les lieux et les époques et qui est encore en usage dans certains pays. ... pommes de terre, qu'il vendait au boisseau (Zola, La Terre,1887, p. 169).
2. Quantité contenue dans ce récipient. Un boisseau de blé, de charbon, de sel (Ac. 1798-1878). Rien (...) qui ne s'évalue en tonnes, livres, boisseaux (Valéry, Variété 2,1929, p. 33).
P. ext. Grande quantité :
1. ... c'est un de ces mariages convenables, (...), des diamants de famille à boisseaux, ... Dumas Père, Un Mariage sous Louis XV,1841, II, 1, p. 126.
B.− P. anal. Tout appareil, de forme généralement cylindrique, rappelant ce récipient.
1. BÂT. Élément cylindrique ou rectangulaire formant les conduites d'eau, les tuyaux de cheminée. (E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bâtiment, t. 5, 1928, p. 59).
2. CÉRAM. Étui cylindrique dans lequel on cuit les pipes de terre et d'autres petits objets.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
3. CH. DE FER. Partie d'un tampon de choc, fixée sur une traverse, dans laquelle coulisse la partie mobile du tampon (M. Bailleul, Notions de matériel roulant des ch. de fer, 1951, p. 23).
Rem. Attesté dans Lar. encyclop., sous le syntagme boisseau de tampon.
4. PLOMB. Partie conique d'un robinet, dans laquelle s'emboîte et tourne la clé. Robinet à boisseau (R. Champly, Nouv. encyclop. pratique,t. 10, 1927, p. 93).
C.− Au fig. :
2. ... le boisseau de mes dégoûts n'était pas comble : une épingle m'attachait encore à la vie. P. Borel, Champavert,Champavert, le lycanthrope, 1833, p. 226.
Spécialement
[P. allus. à l'Évangile (Matthieu V, 15, Marc, IV, 21, Luc XI, 33)] Ce qui cache une chose et plus particulièrement des valeurs qui mériteraient d'être connues, révélées, développées. Garder, mettre qqc. (en partic. la flamme, la lampe, la lumière) ou qqn sous le boisseau; [en parlant d'une valeur] être mis, rester sous le boisseau :
3. Quel que soit l'auteur de l'indiscrétion, il faut le remercier d'avoir libéré du boisseau la lumière qui éclaire maintenant les yeux les plus troubles. J. Jaurès, Europe incertaine,1914, p. 370.
Expr. proverbiale. [En parlant d'une pers., ou d'un inanimé personnifié] Faire trois pas dans un boisseau. Être lent, avoir du mal à prendre une décision :
4. De l'Autriche, elles [les Flandres] ont conservé cette pesante diplomatie qui, suivant un dicton populaire, fait trois pas dans un boisseau. Balzac, La Recherche de l'absolu,1834, p. 114.
Prononc. : [bwaso]. Étymol. et Hist. 1. 1188-91 boistiel « mesure de capacité » (Chr. de Troyes, Perceval, 31541 dans T.-L.); 1198 boissel (Archivum Veteris Villae in Charta ann. 1198 dans Du Cange); 2. emplois techn. 1694 (Corneille : boisseau de poterie); 1751 robinetterie (Encyclop. t. 2). Orig. discutée. L'hyp. généralement admise est celle d'une dérivation de l'a.fr. boisse « mesure de blé, sixième partie du boisseau » attesté dep. 1262 (Gdf. Compl., s.v. boissel), encore au xves. (Gdf.), issu d'un lat. de la Gaule, *bostia, dér. du gaul. *bosta « creux de main » qui est à l'orig. de l'irl. boss et du bret. boz « paume de la main » (Jud dans Revista de filologia española, t. 7, pp. 339-350). Cette hyp. convient bien du point de vue phonét. si l'on admet avec Jud que les anc. formes en -st- (v. lat. médiév. bustellos, boistellus, bostellus, etc. dans Du Cange t. 1, s.v. boistellus, bostellus) localisées en norm. pic., ont subi l'influence de boiste (boîte*); cf. le prov. ponhadièra, punhièra « mesure de grains de 32 dl, mesure agraire d'un are », proprement « contenu d'une poignée » (v. Jud, loc. cit., p. 349 et Alib., s.v. ponh). Fréq. abs. littér. : 163.
DÉR. 1.
Boisselier, subst. masc.,mét. Artisan qui fabrique et qui vend divers objets en bois, partic. des mesures de capacité comme le boisseau. Un grand tamis de crin chez un boisselier (Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 630). [bwasəlje] 1reattest. 1338 (Cart. de S. Taur., A. Eure dans Gdf. Compl.); dér. de boissel, forme anc. de boisseau, suff. -ier*.
2.
Boissellerie, subst. fém.,mét. Fabrication et commerce d'objets en bois, partic. de mesures de capacité comme le boisseau. Des boutiques de boissellerie (E. et J. de Goncourt, Journal,1888, p. 754).[bwasεlʀi] 1751 (Encyclop. t. 2); dér. de boissel, forme anc. de boisseau, suff. -erie*.
BBG. − Brüch (J.). Bemerkungen zum französischen etymologischen Wörterbuch E. Gamillschegs. Z. fr. Spr. Lit. 1927, t. 49, pp. 306-307. − Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien. Berlin, 1902, p. 231. − Rigaud (A.). Poids et mes. Vie Lang. 1969, p. 296. − Rog. 1965, p. 101. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 173. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 194; t. 3 1972 [1930], p. 248, 257.

Wiktionnaire

Nom commun

boisseau \bwa.so\ masculin

  1. (Métrologie) Ancienne mesure de capacité pour les matières sèches, sa contenance variable selon les régions est d'environ treize litres.
    • BOISSEAU. En allemand scheffel, en danois skieppe, en hollandais schepel, en anglais bushel. Mesure de capacité pour matières sèches, et mesure agraire.
      La mesure analogue pour grains est, en Russie le
      tschetwert, en Pologne le korzec, en Espagne et en Portugal la fanega et l’alqueire, en Italie le stajo, etc. Voyez ces mots. — On donne aussi le nom de boisseau à l’achtendeel de Hollande. Voyez ce mot. — Voyez aussi Skieppe. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
    1. (Québec) mesure utilisée pour les matières sèches et valant 8 gallons anglais (ou gallon impérial), soit environ 36,37 litres.
  2. (Par extension) Récipient pour faire cette mesure.
  3. (Par extension) Ce que peut contenir ce récipient.
    • La misère qui règne est indescriptible. Les troupes ont transformé les environs en un vaste désert, où il ne reste plus un habitant, plus une tête de bétail, plus un boisseau de grain. — (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 96)
  4. (Par analogie) (Arts) Tout appareil cylindrique qui rappelle la forme de cette mesure.
    1. (En particulier) Dispositif pour masquer la lumière d’une lampe allumée.
      • Le secret serait tenu sous le boisseau jusqu’au verdict final du pape. — (Romain Sardou, Pardonnez nos offenses, p. 113)
      • Le caractère du fâcheux Bobillard l'a fait reléguer dans une paroisse horrible de la montagne et Pasteur, qui a le chemin du cœur de leur évêque, ne cesse depuis plus de vingt ans d'intercéder pour l'exilé : – « Non, non, répond l'Épiscope, laissons-le mourir dans son coin. La lumière ne l'aime pas. Il est fait pour le boisseau. » — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 224.)
  5. (Par extension) Nom donné à divers objets cylindriques et creux.
    • Un boisseau de cheminée en brique.
    1. (Musique) L´extrémité d’un instrument de la famille des cuivres, souvent renforcée d'une bague, dans laquelle est introduit l´embouchure.
  6. (Métrologie) Ancienne mesure agraire.
    • II. Mesure agraire ou de superficie
      Affrique (Sainte-) en France. Le boisseau, 30e de la setérée, = 30 cannes carrées = 1920 pans carrés.
      Alais en France. Le boisseau, 16e de la setérée, = 6 ¼ dextres = 31 41/64 cannes carrées = 2025 pans carrés.
      Cahors en France. Le boisseau, 16e de la quarterée, = 16 onces = 3025 pieds carrés de Paris.
      […]
      Hambourg. Le scheffel ou boisseau terres arables, représentant l’espace que l’on peut ensemencer avec un boisseau de blé, se divise en 200 perches carrées dites
      geestlandruthe = 12800 aunes carrées = 51200 pieds carrés.
      […]
      Nîmes. Le boisseau, 96e de la salmée, = 17 ⅞ cannes carrées = 1144 pans carrés.
      […]
      Pamiers en France. Le boisseau, 32e de l’arpent, = 51 ¼ cannes carrées = 3280 pans carrés.
      — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOISSEAU. n. m.
Ancienne mesure de capacité pour les matières sèches. Il se dit et du Vaisseau et de Ce qu'il peut contenir. Le boisseau était plus fort dans telle province que dans telle autre. Par analogie, en termes d'Arts, il se dit de Tout appareil cylindrique qui rappelle la forme de cette mesure. Prov. et fig., dans le langage de l'Écriture sainte, Mettre la lampe, la lumière sous le boisseau, Cacher aux hommes la vérité, refuser de les éclairer.

Littré (1872-1877)

BOISSEAU (boi-sô) s. m.
  • 1Ancienne mesure de capacité pour les matières sèches, valant 13 litres, 01, ou 13 litres plus un centième réduits à 12 litres 50, c'est-à-dire au demi-quart de l'hectolitre, lorsqu'on voulut ramener les anciennes mesures aux mesures métriques. Vendre, mesurer au boisseau.

    Ce que cette mesure contient. Un boisseau de blé, de sel.

    Fig. Il ne faut pas mettre la lampe, le chandelier, la lumière, etc. sous le boisseau, il ne faut pas cacher la vérité aux hommes. Cette lumière qui était sous le boisseau éclaire présentement tout le monde, Sévigné, 306. Dieu ne vous a pas mise sous le boisseau, mais sur le chandelier, Fénelon, XVIII, 817.

  • 2Trou conique d'une cannelle, qui reçoit la clef.

    Cylindre creux qui fait partie du moulin destiné à la préparation du tan.

    Chacun des cylindres dont se compose un tuyau de latrines ou de poêle.

    Petit pot de terre sans fond à l'usage du fabricant de pipes.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li meunier de grant Pont pueent prendre de chascun sestier de blé ou de aucun autre grain mandre [moindre], un boissiel, mès plus n'en pueent il pas prendre se il n'est bestens [temps contraire], Liv. des mét. 48. Sauniers ne saunieres qui vendent sel à mines ou à buissiaus, à fenestres ou à estal, doivent chascun an trois sols de hauban, ib. 297. Trop l'i a fet dolereus merc, Parmi la plume del aubert Fist de sanc saillir plein boisel, Par le champ en cort le ruisel, Ren. 30017. Après a fait un boissel prendre… Qu'il empruntout itel mesure, Raynouard, bossel.

XVe s. Il luy paroissoit homme à n'avoir pas toujours eu les pieds dans un boisseau, Mém. s. Du G. ch. 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOISSEAU, s. m. (Comm.) mesure ronde de bois ordinairement cintré par le haut d’un cercle de fer appliqué en-dehors bord à bord du fût, avec une tringle ou barre de fer qui le traverse par l’ouverture d’en-haut dans sa circonférence, pour le lever plus aisément. Il sert à mesurer les corps ou choses seches, comme les grains, le froment, l’orge, l’avoine, &c. les légumes secs, comme les pois, feves, lentilles, &c. les graines, comme le chenevi, le millet ; les fruits secs, comme les navets, oignons, noix, châtaignes, &c.

Du Cange fait venir ce mot de bussellus, bustellus, ou bissellus, diminutif de buza, qui signifioit la même chose dans la basse latinité : d’autres le font venir de bussulus, qui signifie une urne dans laquelle on jettoit les sorts. Ce mot semble être une corruption de buxulus.

A Paris le boisseau se divise en deux demi-boisseaux ; le demi-boisseau en deux quarts ; le quart en deux demi-quarts ; le demi-quart en deux litrons ; & le litron en deux demi-litrons. Par sentence du prevôt des marchands de Paris, le boisseau doit avoir huit pouces & deux lignes & demi de haut, & dix pouces de diametre ; le demi-boisseau six pouces cinq lignes de haut, sur huit pouces de diametre ; le quart de boisseau doit avoir quatre pouces neuf lignes de haut & six pouces neuf lignes de large ; le demi-quart quatre pouces trois lignes de haut, & cinq pouces de diametre ; le litron doit avoir trois pouces & demi de haut, & trois pouces dix lignes de diametre ; & le demi-litron deux pouces dix lignes de haut, sur trois pouces une ligne de large. Trois boisseaux font un minot ; six font une mine ; douze un septier ; & cent quarante-quatre un muid. Voyez Muid.

La mesure du boisseau est différente dans les autres parties de la France : quatorze boisseaux & un huitieme d’Amboise & de Tours, font le septier de Paris ; vingt boisseaux d’Avignon font trois septiers de Paris ; vingt boisseaux de Blois font un septier de Paris ; & il n’en faut que deux de Bordeaux pour faire la même mesure ; trente-deux boisseaux de la Rochelle font dix-neuf septiers de Paris.

Les mesures d’avoine sont doubles de celles des autres grains ; de sorte que vingt-quatre boisseaux d’avoine font un septier, & deux cents quarante-huit un muid. On divise le boisseau d’avoine en quatre picotins, & le picotin en deux demi-quarts, ou quatre litrons. Quatre boisseaux de sel font un minot, & six un septier. Huit boisseaux font un minot de charbon, seize une mine, & trois cents vingt un muid. Trois boisseaux de chaux font un minot, & quarante-huit minots font un muid.

Par un reglement d’Henri VII. le boisseau en Angleterre contient huit gallons de froment ; le gallon huit livres de froment à douze onces la livre ; l’once vingt sterlins ; & le sterlin trente-deux grains de froment qui croissent dans le milieu de l’épi. (G)

* Cette mesure est l’ouvrage principal du Boisselier : il est composé de morceaux de merrein assemblés circulairement.

* Boisseau, s. m. C’est un instrument à l’usage des Boutonniers, de la même maniere que le coussin est à l’usage des faiseuses de dentelle ; avec cette différence que le coussin est fait en demi-globe, ou en globe tout entier, que l’ouvriere tient sur ses genoux, & sur lequel ses fuseaux sont fixés, de maniere que la poignée des fuseaux est tournée vers elle ; & le boisseau au contraire est la portion d’un cylindre creux, coupé par la moitié, que l’ouvrier place sur ses genoux, qui sont couverts de sa concavité. La partie supérieure du boisseau est attachée à sa veste par une courroie, & ses fuseaux sont placés de maniere que c’est leur tête qui est tournée vers l’ouvrier. Le chef de l’ouvrage, dans la dentelle, en est sur le coussin la portion la plus éloignée de l’ouvriere ; au contraire, c’en est la partie la plus voisine dans le travail du boutonnier. C’est sur le coussin que se fait la dentelle ; c’est sur le boisseau que se font les galons de fil & de soie, les jarretieres, les ceintures, & autres ouvrages de tissuterie. Le coussin est rembourré, & les fuseaux & la dentelle s’attachent dessus par le moyen des épingles. Le boisseau est de bois mince & simplement couvert ou d’une toile grossiere, ou d’un parchemin fort ; ou il ne l’est point du tout, & l’ouvrage est contenu sur le boisseau par une espece de bobine qui est placée à sa partie supérieure, & sous laquelle il passe pour se rendre entre l’estomac de l’ouvrier & le bord supérieur du boisseau, tomber sous le boisseau & l’y rouler. Voyez Bouton, Galon, Ceinture , &c. Voyez aussi la Planche I. figure 5. du Boutonnier, un ouvrier qui travaille au boisseau ; cet instrument est représenté en particulier dans les figures 3, 3. de la Planche II.

Boisseau, (Fontainier.) on appelle ainsi la boîte de cuivre dans laquelle tourne la clé d’un robinet. (K)

Boisseau de Poterie, est un corps rond & creux de terre cuite, & vernissé en-dedans, en forme de petit barril sans fond, d’environ neuf à dix pouces de haut, & d’autant de diametre, dont plusieurs emboîtés les uns dans les autres forment la chausse ou tuyau d’une aisance. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boisseau »

(Date à préciser) De l’ancien français boissel diminutif de boisse (« mesure de blé dont le boisseau est le sixième »), lui-même du gaulois *bosta[1] / *bostia[2] (« creux de main ») auquel est apparenté le breton boz (« paume de la main »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, bossiau ; boisteau, dans quelques provinces, d'après Du Cange ; angl. bushel ; bas-lat. bustellus, bussellus, bissellus. Il y a deux étymologies pour ce mot : celle de du Cange est le bas-latin buza ou buta, cuve, tonneau (voy. BOTTE 3), en vieux français, boise, d'où un diminutif boissel, boucel, en provençal, bossel, en italien, botticello. Celle de Diez est le bas-latin bustia, en français boiste (voy. BOÎTE), en provençal, bostia ; d'où un diminutif bustellus, boisteau, et aussi boisseau ; d'autant plus admissible qu'on trouve, dans le provençal, boissa à côté de bostia. Cette dernière étymologie s'appuie sur le t des formes bustellus et boisteau, lequel t n'aurait point de raison d'être si le mot venait de buza ou boise. Au reste le boissel venant de buza paraît s'appliquer aux liquides (voy. dans l'historique l'exemple tiré du roman du Renart), tandis que le boissel venant de boiste s'applique aux grains.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boisseau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boisseau bwaso

Évolution historique de l’usage du mot « boisseau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boisseau »

  • Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre, désormais le plus échangé, a terminé jeudi à 3,2050 dollars contre 3,2700 dollars mercredi. Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,8825 dollars contre 4,8575 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,6925 dollars contre 8,7075 dollars la veille. Le Figaro.fr, Chicago: le maïs au plus bas depuis mai
  • Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. , Évangile selon saint Matthieu, V, 15
  • Quand on se croit destiné à produire de grandes choses, il est difficile de ne pas les laisser pressentir : le boisseau a toujours des fentes par où passe la lumière. De Honoré de Balzac / Gambara
  • Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé mercredi à 3,2425 dollars contre 3,2500 dollars mardi. Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,8575 dollars contre 4,9100 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,7075 dollars contre 8,7500 dollars la veille. Terre-net, Prix du blé en recul à Chicago 24 juin 2020
  • Mondiale Vannes à boisseau sphérique manuel marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Vannes à boisseau sphérique manuel. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Vannes à boisseau sphérique manuel par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Vannes à boisseau sphérique manuel rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing Vannes à boisseau sphérique manuel rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Mondiale Vannes à boisseau sphérique manuel Taille du marché 2020 Aperçu de lindustrie, des acteurs clés Analyse, nouvelles opportunités, étude de recherche complète, du paysage concurrentiel et potentiel de lindustrie 2020-2026 – JustFamous

Traductions du mot « boisseau »

Langue Traduction
Anglais bushel
Espagnol celemín
Italien sfera
Allemand küken
Portugais alqueire
Source : Google Translate API
Partager