La langue française

Blennie

Définitions du mot « blennie »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLENNIE, subst. fém.

ICHTYOL. Petit poisson marin ou d'eau douce dont le corps est couvert de mucosité. Synon. pop. baveuse :
1. ... le blennie est un petit poisson des plus curieux; il a à peu près la taille et l'apparence d'un goujon mais il est amphibie. Dumont d'Urville, Voyage au Pôle Sud,t. 6, 1844, p. 344.
2. Avec un peu de chance il capturera même quelques poissons, gobies ou blennies, et quand il aura l'une de ces dernières en main il sera parfaitement convaincu que le nom de « bavarelle » que lui donnent les Provençaux n'est vraiment pas volé. J.-M. Pérès, La Vie dans l'océan,1966, p. 135.
Rem. Pour Lar. 19ele mot signifie aussi « mucus », à cause des mucosités dont le corps de ces poissons est couvert.
Prononc. et Orth. : [blε(n)ni] ou [bleni]. Barbeau-Rodhe 1930 transcrit le mot avec [ε] ouvert et [nn] géminées (cf. aussi DG). Pt Rob. note [e] fermé et [n] simple. Ac. Compl. 1842 s.v. blenne renvoie à blennie. Besch. 1845 et Lar. 19etraitent d'une part blenne, d'autre part blennie. Le reste des dict. enregistre la forme blennie. Besch. 1845, Lar. 19e, Guérin 1892 ainsi que Rob., Lar. encyclop. et Quillet 1965 signalent que le nom vulgaire de ce poisson est ,,baveuse``. Pour Besch. 1845 on lui donne le nom de baveuse sur les côtes de Provence. Nouv. Lar. ill. mentionne les appellations de barèque et de cabot. Lar. 20eet Lar. encyclop. ajoutent lièvre ou chasseur. Étymol. et Hist. 1558 ichtyol. belenne « sorte de poisson » (L. Joubert, L'Hist. entière des Poissons, I, 179 d'apr. Arveiller dans Fr. mod., t. 31, p. 97); 1754 blenne (La Chesnaye des Bois, Syst. nat. du règne animal, t. 1, p. 283, ibid.); 1800 blennie (Lacépéde, Hist. nat. des poissons, t. 2, p. 461, ibid.). Empr. au lat. mod. sc. blennius réfection du lat. class. blendius « id. » (Pline, Nat., 32, 102 dans TLL s.v., 2053, 8), genre établi pour la 1refois sous ce nom de blennius en 1738 par Artedi, Ichthyologia, synonymia nominum piscium, IV, p. 44. d'apr. Arveiller dans Fr. mod., t. 31, p. 98; la forme blenne remonte au lat. sc. blennus, 1554 (Rondelet, ibid., p. 97); forme blennus dans Trév. 1752. Fréq. abs. littér. : 9.
BBG. − Arveiller (R.). Dix notules lexicogr. Fr. mod. 1963, t. 31, p. 97. − Pt Rob. [Cr. Arveiller (R.). Fr. mod. 1968, t. 36, p. 343).

Wiktionnaire

Nom commun

blennie \blɛ.ni\ ou \ble.ni\féminin

  1. (Zoologie) Une des espèces de petits poissons osseux marins benthiques, d'eau douce ou saumâtre, allongés, à longue nageoire dorsale, et couverts de mucus, généralement de la famille des blenniidae.
    • Les blennies se nourrissent des algues et des animalcules fixés ou se déplaçant sur les rochers. — (Bernard Seret, Poissons de mer de l’Ouest africain tropical, 1990)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « blennie »

Du grec ancien "blenna" « mucus ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « blennie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blennie blɑ̃ni

Évolution historique de l’usage du mot « blennie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blennie »

  • De calmar, seiche, buccin (bulot) ou raie, leurs formes n’ont pas manqué d’étonner, tout comme le face-à-face avec une blennie, petit poisson tapi dans les rochers. En revanche, Florian Barga n’a pas voulu dévoiler ses coins à palourdes : il proposera une animation sur cette pêche au mois d’août. Le Telegramme, Un véritable cabinet de curiosités à Martin-plage - Plérin - Le Télégramme
  • ZOOLOGIE. Au premier regard, ce petit poisson ne paie pas de mine. De la mer Rouge au Pacifique, ses dégradés de bleus et de jaunes, ou ses jolies rayures noires ont même tout pour nous séduire. Son nom devrait pourtant nous inviter à la méfiance : les « blennies à dents de sabre » cachent, sur leur mâchoire inférieure, deux redoutables incisives. Surtout, ces deux crocs sont en réalité des crochets à partir desquels l’animal peut injecter un venin qui drogue ses prédateurs. Le Monde.fr, Le stupéfiant venin de la blennie
  • Les blennies sont un groupe de familles de poissons qui vivent principalement dans les eaux chaudes de l'Atlantique au Pacifique en passant par l'océan Indien, ainsi que dans de nombreux aquariums. Leur lieux de prédilection sont les fonds marins près des côtes, dissimulés dans des trous ou des crevasses. L'Obs, VIDEO. Ce poisson quitte la mer pour coloniser la terre
  • Elle se cache dans les anfractuosités de la roche. Deux espèces peuplent principalement les côtes bretonnes : le mordocet, gris, que l’on trouve dans les mares du haut de l’estran, et la blennie gattorugine, colorée qui peuple plutôt l’infralittoral. Territoriale, elle n’hésite pas à défendre vigoureusement son antre, et peut être agressive si elle est manipulée : attention à la morsure ! Par ailleurs, elle peut rester plusieurs heures hors de l’eau en avalant de l’air : son œsophage lui sert alors de deuxième poumon. , Grandes marées : mais qui sont ces curieux habitants de l'estran ? | Le Pays Malouin
  • La petite bête ne mesure guère plus de douze centimètres. Mais est au centre de toutes les attentions d'un groupe de chercheurs franco-québecois. L'un d'eux, Martin Laporte, originaire de Montréal et étudiant en doctorat à Montpellier, s'est penché pendant un mois sur la blennie fluviatile du côté de Pirio, près de Manso, en Balagne. Ce poisson présent dans la quasi-totalité de nos rivières serait, selon les spécialistes qui travaillent sur son cas depuis trois ans, un formidable indicateur de la pollution des cours d'eau. Corse Matin, La blennie fluviatile, bioindicateur idéal de la pollution des rivières | Corse Matin
  • Ces poissons chétifs parmi lesquels les gobies, blennies, les cardinaux et autres modèles réduits, mesurent pour la plupart moins de 5 cm. Certains d'entre eux sont si petits qu'il en faudrait 40 pour atteindre le poids d'une pièce de 20 centimes. Pourtant, ils comptent pour 60 % de la biomasse des poissons et représentent la moitié des espèces de poissons présentes sur un récif, « la moitié cachée » selon Simon Brandl, écologiste des récifs coralliens à l'université Simon Fraser de Vancouver et auteur principal de l'étude. National Geographic, Ces minuscules poissons sont essentiels à la survie des récifs coralliens
  • CROCS. Les blennies sont une famille de poissons benthiques répartis dans toutes les mers. Ils sont généralement de petite taille (environ 5 cm), très colorés et parfois striés. Certaines espèces sont appréciées des aquariophiles et d'autres se caractérisent par la présence au niveau de la mâchoire inférieure de deux canines surdimensionnées, qui forment de véritables crocs. Ces poissons là, comme le Meiacanthus nigrolineatus qui vit en mer rouge se servent de leurs deux dents pour injecter du venin et ainsi se défendre face aux prédateurs (essentiellement des mérous). Sciences et Avenir, Le poisson qui injecte un venin aux opioïdes - Sciences et Avenir

Traductions du mot « blennie »

Langue Traduction
Anglais blenny
Source : Google Translate API

Synonymes de « blennie »

Source : synonymes de blennie sur lebonsynonyme.fr

Blennie

Retour au sommaire ➦

Partager