La langue française

Blêmissement

Définitions du mot « blêmissement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLÊMISSEMENT, subst. masc.

Action de devenir blême :
1. En approchant, cela prit forme, et s'ébaucha derrière les arbres avec le blêmissement de l'apparition; la masse blanchit; le jour qui se levait peu à peu plaquait une lueur blafarde sur ce fourmillement à la fois sépulcral et vivant, les têtes de silhouettes devinrent des faces de cadavres, ... Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 104.
P. métaph. :
2. Si vous livrez le peuple au scepticisme obscur ... Alors tout flotte; alors la conscience humaine A des blêmissements pires que la noirceur. Hugo, Toute la lyre,t. 2, 1885, p. 326.
Rem. Néol. pour Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e.
Prononc. : [blεmismɑ ̃] ou [ble-]. Cf. blêmir.
Étymol. ET HIST. − 1190 « action de rendre blême par une offense, une blessure » (Marie de France, Purgatoire de Saint-Patrice, 964 dans T.-L.); 1564 « fait de pâlir » (J. Thierry, Dict. fr.-lat.); 1771, Trév. remarque ,,blemissement. Pâleur. Ce mot n'est pas reçu; c'est dommage``; 1800 (Boiste : Blémissement. Paleur). Dér. du rad. du part. prés. de blêmir*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 6.

Wiktionnaire

Nom commun

blêmissement \blɛ.mis.mɑ̃\ masculin

  1. Action de devenir blême.
    • Le blêmissement de la face.
    • La lividité était encore faible et le blêmissement était encore actif. — (Peter Robinson, Un Goût de brouillard et de cendres: Une enquête de l’inspecteur Banks, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BLÊMISSEMENT (blê-mi-se-man) s. m.
  • Action de devenir blême. Le blêmissement de la face.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « blêmissement »

 Dérivé de blêmir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Blêmir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « blêmissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blêmissement blɛmisœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « blêmissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blêmissement »

  • Elle révèle nos émotions (rougissement des timides, blêmissement, etc.) et participe à la communication sociale, c’est un organe miroir et malheureusement sa couleur influence de nombreuses croyances et engendre des discriminations. Wk-pharma.fr, Peau : Structures, rôles et définitions de la peau - Wk-pharma.fr
  • Dans la seconde partie de l’étude, l’auteur s’attarde sur le corps observé par l’écrivain naturaliste: un corps parlant, un corps-aveu. Le visage, notamment, est porteur de signes. Les marques physiques révèlent en premier lieu les effets du lignage héréditaire. La coloration ou au contraire le blêmissement sont quant à eux des signes parlants et facilement déchiffrables. L’auteur, loin de se limiter à ces signes évidents de trahison de la pensée par le corps, démontre également que le corps vient parfois contredire la parole. On pense alors au menteur qui rougit. La coloration devient alors aveu de culpabilité. Slate.fr, Tout dire: la question de l'aveu chez Zola | Slate.fr
  • La fièvre, les frissons, la faiblesse, la fatigue, les douleurs articulaires et musculaires, les sueurs nocturnes, l’essoufflement, le blêmissement, une toux persistante, l’enflure des pieds, des jambes ou de l’abdomen, une perte de poids inexpliquée, du sang dans l’urine, un nouveau souffle cardiaque et une sensibilité splénique. Le Journal de Québec, Elle échappe à la mort de peu | Le Journal de Québec

Traductions du mot « blêmissement »

Langue Traduction
Anglais paling
Italien sbiancamento
Source : Google Translate API

Blêmissement

Retour au sommaire ➦

Partager