La langue française

Biscaïen, biscaïenne

Sommaire

  • Définitions du mot biscaïen, biscaïenne
  • Étymologie de « biscaïen »
  • Phonétique de « biscaïen »
  • Évolution historique de l’usage du mot « biscaïen »
  • Citations contenant le mot « biscaïen »
  • Vidéos relatives au mot « biscaïen »
  • Traductions du mot « biscaïen »
  • Synonymes de « biscaïen »

Définitions du mot « biscaïen, biscaïenne »

Trésor de la Langue Française informatisé

BISCAÏEN, ÏENNE, BISCAYEN, YENNE, adj. et subst.

I.− Adj. Qui a un rapport avec la province espagnole appelée Biscaye (ou Biscaïe), ou avec ses habitants. Le fiacre (...) attelé d'une rosse biscayenne (Bernanos, Un Crime,1935, p. 849).
Rem. Attesté dans les dict. gén. (Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Guérin 1892, Quillet 1965).
LING. (le) Parler biscayen (E. et J. de Goncourt, Journal, 1886, p. 538) ou, empl. substantivement, le biscaïen. Dialecte basque parlé en Biscaïe, Alava et Guipuzcoa.
Rem. Attesté dans Nouv. Lar. ill., Lar. Lang. fr.
II.− Subst. masc. ou fém.
A.− Personne qui habite la Biscaye ou qui en est originaire.
B.− P. ext. et p. réf. à la province espagnole.
1. ARTILL. [Toujours au masc.]
a) Vieilli. Mousquet de gros calibre, à longue portée, utilisé pour la première fois en Biscaye et répandu au xviiiesiècle. Il eût été facile de les en déloger à coups de biscaïens (G. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré, t. 2, 1858, p. 97).Synon. mousquet biscaïen :
1. Il faut comprendre pour juger. Ah, c'était du sang que j'avais dans les veines et du sec! Pas ce pâle jus de citrouille, mais de l'eau-de-vie bouillante telle qu'elle sort de l'alambic et de la poudre à canon, plein de colère, plein d'idées, et le cœur sec comme une pierre à fusil! Puis ce biscaïen qui m'a cassé la patte m'a fait comprendre bien des choses. Claudel, L'Otage,1911, II, 1, p. 251.
Rem. Attesté de Ac. 1835 à Lar. Lang. fr.
b) P. méton. Balle qui constituait la charge de ce fusil :
2. Il faut qu'un biscaïen de la Sainte-Alliance des tyrans m'ait traversé la cuisse dans la plaine de Novare, le 8 courant, pour que je trouve le loisir de tracer à ton adresse ces quelques lignes, et cela sous les combles d'un palais où je me cache de la police autrichienne qui en veut à ma tête. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 306.
P. anal. (avec la forme et la dureté). Petite pêche :
3. Faites vite [la récolte] : vous voyez bien qu'à son tour le raisin va s'impatienter, que la tomate est au terme de sa prodigalité et de sa rougeur, et qu'il ne reste sur les pêchers que ces petits biscaïens pelucheux... Colette, Fanal bleu,1949, p. 150.
2. MAR. [Toujours au fém.] Embarcation légère à rames, dont l'avant et l'arrière se terminent en pointe et qui est surtout employée en Biscaye pour la pêche à l'anchois ou à la sardine. Synon. bisquine.Chaloupe biscaïenne; la biscayenne de l'Astrolabe (Voyage de La Pérouse,t. 2, 1797, p. 27).
Rem. Attesté dans tous les dict. gén. de Ac. Compl. 1842 à Lar. Lang. fr.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [biskajε ̃], fém. [-jεn]. 2. Forme graph. − Ac. 1932 et Rob. écrivent biscaïen (cf. aussi Ac. 1835, 1878, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, DG et Pt Lar. 1906). Lar. 20eet Lar. encyclop. admettent biscaïen ou biscayen (cf. Nouv. Lar. ill.). Ac. Compl. 1842 rappelle pour biscayen la forme biscain avec la mention ,,v. lang.`` Guérin 1892 enregistre d'une part biscaïen pour le terme qui désigne un mousquet, d'autre part biscayen pour le terme qui désigne les habitants de Biscaye. Cf. aussi Quillet 1965 : biscaïen (mousquet); Biscaïen ou Biscayen (habitants). Lab. 1881, p. 46, 47 fait au sujet du mot la rem. suiv. : ,,Il est profondément regrettable que l'Académie ait adopté une orthographe condamnée par l'étymologie. [...] biscaïen ne vient-il pas de Biscaye, province d'Espagne où ce mousquet a été pour la première fois mis en usage? Par conséquent c'est [...] biscayen qu'il faut écrire, conformément à l'étymologie.``
ÉTYMOL. ET HIST. I.− 1555 adj. mar. biscayen « (embarcation) dont l'avant et l'arrière se terminent en pointe » (Pap. de Granvelle, iv, 450 dans Barb. Misc. 15, no7); 1712 subst. fém. biscayenne (Isambert, Rec. gén. d'anc. lois fr., xx, 581, ibid.); 1834 biscaienne (Boiste). II.− 1689 techn. milit. biscayen « mousquet de gros calibre à grande portée » (Nouv. manière de fortifier les places, tirée des méthodes du chevalier de Ville ... cité par Trév. Suppl. 1752); 1800 biscaïen (Boiste). III.− 1829 biscaien, biscayen (Boiste : Biscaïen [...] balle de fer [bis]cayen), cf. 1839 (Stendhal, La Chartreuse de Parme, p. 60). Dér. de Biscaye, nom d'une des provinces basques d'Espagne; suff. -ien*. Le mot est attesté au sens III en angl. dès 1812 (Examiner, 14 sept., 588/1 dans NED).
STAT. − Fréq. abs. littér. Biscayen : 40. Biscaïen : 15.
BBG. − Kemma 1901, pp. 66-67.

Wiktionnaire

Adjectif

biscaïen \bis.ka.jɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la Biscaye.
    • Beauchesne me l’apporta avec une diligence incroyable, sur une frégate de corsaire biscaïen, qu’il trouva à la pointe de Belle-Ile et qui fut ravi de se charger de sa personne et de son passage, sachant qu’il me venait chercher à Saint-Sébastien. — (Cardinal de Retz, Mémoires )

Nom commun 1

biscaïen \bis.ka.jɛ̃\ masculin

  1. Dialecte du basque parlé en Biscaye, mais aussi dans certaines zones limitrophes du Guipuscoa et d’Álava.
    • Le biscaïen présente plusieurs analogies curieuses avec divers dialectes de l’Amérique, comme de manquer précisément les mêmes lettres, la tendance à combiner les mêmes consonnes, et une complication semblables dans le système des conjugaisons, formées par l’insertion de syllabes exprimant diverses modifications du verbe simple. — (Nicholas Patrick Stephen Wiseman, Discours sur les rapports entre la science: et la religion révélée , Éditeur Parent Desbarres, 1856)

Nom commun 2

biscaïen \bis.ka.jɛ̃\ masculin

  1. (Histoire) (Militaire) Mousquet de gros calibre, à longue portée, en usage au XVIIIe et XIXe siècles.
    • Il eût été facile de les en déloger à coups de biscaïens. — (George Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré, t. 2, 1858, p. 97).
  2. (Histoire) (Militaire) (par métonymie) Balles de fonte ou de fer, de la grosseur d’un petit œuf, qui entraient ordinairement dans la charge à mitraille.
    • Passé en Espagne avec le corps de Bellune il fut fait capitaine et légionnaire après la bataille de Talaveyra et de Reyna où un biscaïen lui avait fracassé le bras.. — (Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1851)
    • Nous entrons sur une grève où se voient encore des obus et des biscaïens demeurés là depuis les gloires de notre première république. — (Maxime Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie, 1854)
    • Ce que vous voyez là, plus haut, dans la porte, près d’un clou, c’est le trou d’un gros biscaïen. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)

Nom commun 1

biscaïenne \bis.ka.jɛn\ féminin

  1. (Marine) Embarcation légère dont l’avant et l’arrière se terminent en pointe, utilisée, à l'origine, en Biscaye pour la pêche à l'anchois ou à la sardine.
    • La mer étant devenue belle, cet officier avait conservé quelque espérance pour la biscaïenne de l'Astrolabe; il n’avait vu périr que la notre. — (Édouard Charton, Voyageurs anciens et modernes, Éditeur Aux bureaux du Magasin pittoresque, 1857)

Nom commun 2

biscaïenne \bi.ska.jɛn\ féminin

  1. (Vieilli) (Militaire) Mousquet de gros calibre à grande portée.

Forme d’adjectif

biscaïenne \bi.ska.jɛn\

  1. Féminin singulier de biscaïen.

Nom commun 1

biscaïenne \bis.ka.jɛn\ féminin

  1. (Marine) Embarcation légère dont l’avant et l’arrière se terminent en pointe, utilisée, à l'origine, en Biscaye pour la pêche à l'anchois ou à la sardine.
    • La mer étant devenue belle, cet officier avait conservé quelque espérance pour la biscaïenne de l'Astrolabe; il n’avait vu périr que la notre. — (Édouard Charton, Voyageurs anciens et modernes, Éditeur Aux bureaux du Magasin pittoresque, 1857)

Nom commun 2

biscaïenne \bi.ska.jɛn\ féminin

  1. (Vieilli) (Militaire) Mousquet de gros calibre à grande portée.

Forme d’adjectif

biscaïenne \bi.ska.jɛn\

  1. Féminin singulier de biscaïen.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BISCAÏEN. n. m.
Ancienne arme de guerre à longue portée. Il se disait aussi de Balles de fonte ou de fer, de la grosseur d'un petit œuf, qui entraient ordinairement dans la charge à mitraille.

Littré (1872-1877)

BISCAÏEN (bi-ska-iin) s. m.
  • 1Sorte de mousquet gros et long, qui porte beaucoup plus loin que les fusils ordinaires.
  • 2Balles ou petits boulets de fer qui entrent dans la charge à mitraille.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « biscaïen »

Ainsi dit du pays (Biscaye) où ce mousquet a été mis en usage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de Biscaye avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « biscaïen »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
biscaïen biskaiɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « biscaïen »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « biscaïen »

  • Le joueur biscaïen de 21 ans, fils de l'ancien footballeur historique Aitor Larrazabal, est le huitième joueur ayant disputé le plus de matches sous les couleurs de l'Athletic, et joue habituellement en tant que milieu intérieur droit. Cette saison, il a disputé 31 matches où il a marqué neuf buts. BeSoccer, Gaizka Larrazabal va passer dans la première équipe - BeSoccer
  • Après le Prytanée de Saint-Cyr, puis l’école militaire de Fontainebleau dont il sort sous-lieutenant le 10 octobre 1806, Chambure participe aux campagnes de Prusse, de Pologne et d’Espagne. Les blessures reçues à Saragosse, à Ocaña et à Séville ne freinent pas son intrépidité. À ­Ciudad Rodrigo, Chambure fait une audacieuse sortie avec trois cents hommes seulement ; il est attaqué par mille huit cents fantassins, mille deux cents cavaliers et trois pièces d’artillerie. L’engagement commence à peine lorsqu’un biscaïen (mousquet de gros calibre) lui fracasse l’épaule. Il n’en continue pas moins un combat de quinze heures avant d’atteindre son objectif, Salamanque, avec cent hommes valides. , Dijon | Pelletier de Chambure, l’intrépide
  • Il y a les blessures : « Louis Poirier, coupé en deux par un biscaïen » ; « Falaise au flanc tout noir et au pouce arraché »… Dans le chapitre intitulé « Un cadavre », il évoque Sagault, dont il dit : « On sait bien peu sur lui. Son enveloppe est vide ». Il meurt « dans sa vieille blouse, toute couverte de taches comme la palette d’un peintre ». L'Humanité, Les preneurs de la Bastille avaient un visage | L'Humanité

Vidéos relatives au mot « biscaïen »

Traductions du mot « biscaïen »

Langue Traduction
Anglais biscayan
Espagnol vizcaíno
Italien biscaglino
Source : Google Translate API

Synonymes de « biscaïen »

Source : synonymes de biscaïen sur lebonsynonyme.fr
Partager