La langue française

Bis

Sommaire

  • Définitions du mot bis
  • Étymologie de « bis »
  • Phonétique de « bis »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bis »
  • Citations contenant le mot « bis »
  • Images d'illustration du mot « bis »
  • Vidéos relatives au mot « bis »
  • Traductions du mot « bis »
  • Synonymes de « bis »

Définitions du mot bis

Trésor de la Langue Française informatisé

BIS1, ISE, adj.

D'un gris foncé, grisâtre :
1. Le moulin s'engourdissait sous son toit bis de farine. Genevoix, La Boîte à pêche,1926, p. 198.
SYNT. Dentelle, mousseline bise; un tablier de toile bise; draps, sarraus bis; un temps bis; un teint bis, une peau bise.
En partic. Pain bis. Pain de qualité inférieure, de couleur gris-brun, à cause du son qu'il contient :
2. La misère s'était abattue sur la grand'mère et sur l'enfant. Elles vivaient de rien, d'un morceau de pain bis, d'un sou de lait. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 67.
P. métaph. Le pain bis de + subst. abstr. :
3. Modeste jouait, elle, la comédie de l'amour... Lassée d'horreurs, elle revenait à la vie réelle. Elle se mariait avec un notaire, elle mangeait le pain bis d'une vie honnête... Balzac, Modeste Mignon,1844, p. 48.
4. ... mais la philosophie de Lyon l'irritait; il ne put s'accoutumer au pain bis de la scolastique; il partit. Renan, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,1883, p. 249.
PRONONC. ET ORTH. : [bi], fém. [-i:z]. Unanimité de tous les dict. et de tous les ouvrages sur la non prononc. de s final au masc. Grammont Prononc. 1958, p. 93 signale qu'on prononce le pain bis [bis] dans le Midi. Homon. et homogr. : bise (fém. de l'adj. bis) et bise (vent du Nord), bis (adv.).
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1100 (Roland, éd. J. Bédier, 2338 : Rollant ferit en une perre bise). Orig. peu claire. L'hyp. d'un empr. d'un frq. *bîsi « gris, assombri, couvert de nuages » (EWFS2; Gam. Rom.2t. 1, p. 343) à rattacher au frq. *bisa « vent du nord-est » (bise*) est à écarter tant du point de vue sém. que phonét., ne pouvant rendre compte du corresp. ital. bigio. Font de même difficulté du point de vue phonét. l'hyp. d'une transformation de l'adj. gris* (REW3, no3873) ainsi que celle d'un empr. à un b. lat. *bysseus (Diez5, 1rehyp.) « étoffe de coton » dér. du lat. tardif byssus (ier-iies. Apulée, Mét., 11, 3 dans TLL s.v., 2266, 81; gr. β υ ́ σ σ ο ς « coton », Strabon dans Bailly), cette hyp. ne pouvant expliquer l's sonore des formes gallo-romanes. L'hyp. d'une formation p. aphérèse du b. lat. *bombyceus, bombycius « de soie, de la couleur de la soie », dér. de bombyx, v. ce mot (FEW; Diez5, 2ehyp.) fait aussi difficulté du point de vue phonét., à moins de voir avec Horning (Z. rom. Philol., t. 24, p. 545 sqq., t. 25, p. 736 et t. 27, p. 348 sqq.) dans bis et bigio des mots demi-savants.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 202. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 214, b) 341; xxes. : a) 289, b) 319.
BBG. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 320. − Franck (G.). Pierre bise. Rom. R. 1943, t. 34, pp. 193-195; 1945, t. 36, pp. 272-274. − Gray (L. H.). Six romance etymologies. Rom. R. 1942, t. 33, p. 157. − Hatcher (A. G.). Pierre bise again. Rom. R. 1945, t. 36, pp. 266-271. − Hehn (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien sowie in das übrige Europa hrsg. von V. Schrader. Berlin, 1902, p. 342.

BIS2, adv.

A.− [En constr. appos. après un numéro d'ordre] Répété une 2efois. Article 5 bis, feuillet trente bis (Ac. 1835-1932) :
1. Je suis sûr que dans tout Paris il n'existe rien qui vaille le 40 bis. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 1058.
Emploi subst. [En parlant d'un prêtre] Faire le bis. Biner.
B.− MUS. [En parlant d'un morceau de mus., d'un couplet de chant, etc.] Une nouvelle fois. Bis! Bis!
En partic. Emploi exclamatif pour demander qu'un morceau de musique ou de chant soit répété.
Emploi subst. Cri demandant qu'un morceau de musique ou de chant soit exécuté une nouvelle fois. Crier bis :
2. Et le concert de la huitième allait toujours son train! Maintenant, nous en étions aux gaudrioles. Un vieux rigolo, l'œil éraillé et le nez rouge, se trémoussait sur l'estrade, dans un délire de trépignements, de bis, de bravos. A. Daudet, Contes du lundi,1873, p. 177.
PRONONC. : [bis]. Durée longue sur [i] dans Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. Pour la prononc. de s final cf. Nyrop Phonét. 1951, § 254, Fouché Prononc. 1959, p. 399 et Kamm. 1964, p. 198 (cf. aussi Mart. Comment prononce 1913, p. 303). Homon. et homogr. bisse (cf. Pt Rob.), bis (pain-).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1690 adv. (Fur. : Bis [...] signifie, Deux fois [...] On s'en sert en Musique pour marquer la repetition d'un couplet, ou d'un vers, d'une chanson); 1762 interj. (J.-J. Rouss., Ém., V dans Littré : Le père enchanté frappe des mains en criant : bis, bis); xviiies. subst. (Dider., Lett. à MmeRicoboni, ibid. : Les bis se redemandaient sans fin). Mot lat. signifiant « deux fois » (Plaute, Bacch., 1091 dans TLL s.v., 2007, 3).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 88.
BBG. − Duch. 1967, § 74.

Wiktionnaire

Adjectif

bis \bi\

  1. Qui est d’un gris beige foncé #766F64 ou clair #F1E2BE.
    • Des pelotons de fil bis dormaient au fond d’un dévidoir invalide. — (George Sand, Valentine, 1832)
    • Sous les pommiers, des femmes courbées ramassent les pommes et remplissent les paniers d’osier et les sacs de toile bise. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière (Paysages d’automne), 1885)
    • Il serra posément les vases sacrés et les ornements du culte dans sa pauvre petite valise en toile bise de missionnaire. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, collection Le Livre de Poche, page 7.)
    • Il y avait, dans un renfoncement de la pièce, une porte vitrée dont les glaces étaient masquées par des rideaux tendus de mousseline bise. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Eaux Infernales, 1934)
    • En jaquette et canotier bis, hiver comme été, un foulard blanc sous le nez violet, un vieillard s’avançait, anguleux, raide et solennel comme un automate. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 75)
  2. (Par extension) Qui contient un peu de son, en parlant d’un pain ; semi-complet.
    • Son casse-pierres sur l’épaule, le carnier de toile, bourré d’un morceau de pain bis, sur le dos, il dévala la bruyère, prit la route, […]. — (Octave Mirbeau, Rabalan)
    • Le pain à mie compacte et bise, à la croûte épaisse couleur de couque, sent la farine honnête. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Adverbe

bis \bis\ invariable

  1. Une seconde fois, répétez, recommencez.
    • Crier bis.
  2. Secondaire, additionnel.
    • Numéro 4 bis.
    • D’autres Adverbes ſervent à compter combien de fois : ſemel, une fois ; bis, deux fois ; ter, trois fois ; &c. en françois, nous ſouſentendons ici quelques prépoſitions, pendant, pour, par trois fois ; quoties, combien de fois ; aliquoties, quelquefois ; quinquies, cinq fois ; censies, cent fois ; millies, mille fois ; iterum, denuò, encore ; ſæpe, crebro, ſouvent ; raro, rarement.
      D’autres ſont
      Adverbes de nombre ordinal : primo, premièrement ; ſecundo, ſecondement, en ſecond lieu ; ainſi des autres. — (L’Encyclopédie, tome premier, 1783, p. 93)
    • En Floride, un « Obama bis » fait trembler les conservateurs. — (Arnaud Leparmentier, En Floride, un « Obama bis » fait trembler les conservateurs, Le Monde. Mis en ligne le 22 octobre 2018)
  3. (Vieilli) Qui est d’un second choix.
    • Déjà qualifié, le club a aligné une équipe bis pour le dernier match de poule.

Nom commun 1

bis \bis\ masculin invariable

  1. (Musique) Rappel des spectateurs à jouer ou chanter une seconde fois.
    • Pas difficile de se monter un répertoire… Six chansons de choix, un ou deux couplets pour les bis et les rappels… Pas difficile ! — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 69 de l’éd. de 1921)

Nom commun 2

bis \bi\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Québec) (Populaire) Variante de bise, bisou.
    • Allez, donne-moi un bis !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BI ou, souvent devant une voyelle, BIS. Préfixe
qui indique l'action de doubler et à l'aide duquel un grand nombre de mots nouveaux ont été formés, notamment dans la langue spéciale des sciences physiques et naturelles. Bi-articulé, À deux articulations; Bibasique, T. de Chimie, À double base; Bicarbure, Composé de deux carbures; Bicarré, T. d'Algèbre, Qui est au carré du carré; Biconcave, À deux concavités; Biconvexe, À deux convexités; Bidenté, À deux dents; Bijugué, Bilabié, À deux lèvres; Bilobé, À deux lobes, etc. - Les plus usités figurent dans le Dictionnaire à leur ordre alphabétique.

Littré (1872-1877)

BIS (bi, bi-z') adj.
  • D'un gris brun. De la pâte bise. Cette maîtresse un tantet bise Rit à mes yeux, La Fontaine, Pâté.

    Pain bis, pain de couleur bise, attendu qu'il y reste du son. J'ai faim, dit-il ; et bien vite Je sers piquette et pain bis, Béranger, Souv. du peuple.

    Pain bis blanc, pain entre le bis et le blanc. L'Académie écrit bis-blanc avec un trait d'union, qui est de trop ; car ces adjectifs de couleur redoublés n'en prennent pas.

    À bis, à blanc, de toute façon. … tout ce qu'en ce temps, à bis, à blanc, on veut qu'on croie, Harangue des gens de Sarulle à M. de Vintimille contre l'unigenitus, 1732.

HISTORIQUE

XIe s. Les roches bises, les destreiz merveilleus, Ch. de Rol. LXIII.

XIIe s. Et [ils ont] les murs crevantés de fort arene bise, Sax. XXIII.

XIIIe s. La granche fu moult bien asise ; Li mur furent de roche bise Moult fort, ne vos en mentiron, Ren. 6524. Après tous ceus se tint Franchise, Qui ne fu ne brune ne bise, Ains ere blanche comme nois [neige], la Rose, 1198. Chascuns est en aniaus et en buies là mis, Chascun jor portent piere aus murs d'araine bis, Et traient aus carues [charrettes] tote jor com roncis, Ch. d'Ant. I, 670. Sepultures leur pavent leur cloistre et leur eglise De mainte bele tombe polie, blanche et bise, Forte, dure et espesse por ce qu'elle ne brise, J. de Meung, Test. 1078.

XVIe s. Qui de la peau de lyon roux ou bis Vouldroit armer la semplette brebis, Jà plus hardie ou fiere n'en seroit, Marot, J. V, 93. Ô cueur remply de fallace et faintise ! Ô cueur plus dur que n'est la roche bise ! Marot, II, 5. Robin mangeoit un quignon de pain bis, Marot, VI, 263. J'ay bien occasion de vous suivre, monsieur le lieutenant, et faire service à la noble assemblée, à bis ou à blanc, à tort et à droit, Sat. Mén. p. 97.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BIS, dans le Commerce, est un terme usité particulierement lorsque par mégarde on a cotté dans un livre deux feuillets du même nombre : en ce cas on met bis à côté du chiffre qui marque le nombre de l’un des deux feuillets, pour faire connoître qu’il est employé doublement ; parce que bis en Latin signifie deux fois. La même chose s’observe à l’égard des numeros que l’on met sur les pieces d’étoffe, lorsque l’on en a mis deux fois un même, pour n’être pas dans l’obligation de réformer toute une suite de cottes & de numéros. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bis »

(Adjectif) (XIe siècle)[1] Origine inconnue. Apparenté à l’italien bigio (« bis, gris »)[1], à l’espagnol bazo[2]. Plus avant, probablement[2] du latin byssus (« batiste, toile de lin ») via un adjectif *bysseus (« de la couleur du lin »).
(Adverbe, nom 1) Du latin bis.
(Nom 2) Forme masculine de bise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, bège, fauve, roussâtre ; provenç. bis ; espagn. bazo ; ital. bigio ; bas-lat. bisus. Mot d'origine difficile à trouver. Vossius, dans Ménage, Orig. de la langue ital. p. 509, indique une étymologie que Diez est disposé à accepter ; c'est le latin bysseus (de byssus) qui signifia couleur de coton et qui, comme d'autres termes de couleurs, aurait changé d'acception ; d'où viendraient le port. bugio, bis, et le bas-lat. busius, fauve. Pourtant Diez préfère une apocope de bombycius (de coton), semblable à celle de basin ; les formes voisines auraient donné : bombacius, l'esp. bazo, et bumbucinum, le port. bugio. Ménage avait indiqué piceus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bis bi

Évolution historique de l’usage du mot « bis »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bis »

  • Les mondains sont des êtres solitaires perdus dans une abondance de connaissances floues. Ils se rassurent à coups de poignées de mains. Chaque nouvelle bise est un trophée. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • C’est l’abbé qui fait l’église ; C’est le roi qui fait la tour ; Qui fait l’hiver ? C’est la bise. Qui fait le nid ? C’est l’amour. De Victor Hugo / Chansons des rues et des bois
  • Mondiale Lithium bis (oxalato) borate marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale Lithium bis (oxalato) borate. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier Lithium bis (oxalato) borate par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. Lithium bis (oxalato) borate rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing Lithium bis (oxalato) borate rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Taille du marché mondial Lithium bis (oxalato) borate 2020 Affichant une croissance impressionnante par 2026 | Tendances de lindustrie, Partager, Taille, Top joueurs clés Analyse et recherche Prévisions – JustFamous
  • Mondiale 1,3-bis- (2,4-diaminophénoxy) propane marché Taille 2020 fournit une analyse en profondeur par le statut historique et actuel du marché / industries pour lindustrie mondiale 1,3-bis- (2,4-diaminophénoxy) propane. En outre, le rapport de recherche catégorise le marché dans le monde entier 1,3-bis- (2,4-diaminophénoxy) propane par segment par le joueur, le type, lapplication, Channel Marketing, et de la région. 1,3-bis- (2,4-diaminophénoxy) propane rapport sur le marché suit également les plus récentes dynamique du marché, comme facteurs à lorigine, limitant les facteurs, et nouvelles de lindustrie comme les fusions, les acquisitions et les investissements. la recherche marketing 1,3-bis- (2,4-diaminophénoxy) propane rapport fournit la taille du marché (valeur et volume), la part de marché, le taux de croissance par types, applications et combine à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour former les prévisions micro et macro. , Taille du marché mondial 1,3-bis- (2,4-diaminophénoxy) propane 2020 Industrie Part, Taille, revenu, dernières tendances, affaires Dynamiser stratégies, son statut CAGR, les opportunités de croissance et prévisions 2026 – Rapports de précision – JustFamous
  • Qu'est ce que c'est que ces raccourcis et cette publicité mensongère. Si vous êtes honnête, détaillez vos dires ; c'est quoi le tout que paient les bistroquiers "ordinaires" et le rien que paient les cafés associatifs ? Allez, dites-nous un peu qu'on rigole ! ladepeche.fr, Toulouse : le café associatif "Itinéraire-bis" est-il victime d'une décision politique ? - ladepeche.fr
  • Vendredi 9 à 19 heures au hall de Paris : Tal y Cual (gratuit, bistrot cabaret découverte).à 21 heures au hall de Paris :Dhafer Youssef (payant). ladepeche.fr, Moissac. La programmation du festival des Voix "bis" dévoilée - ladepeche.fr
  • La deuxième condition portant sur la limitation temporelle du régime d’exception à l’existence d’un état d’urgence sanitaire ne l’est pas davantage, car les mesures de police administrative prévues par la loi « état d’urgence sanitaire bis » sont applicables en dehors de l’état d’urgence sanitaire, ainsi que cela est acté dans l’exposé des motifs du projet de loi (lequel, selon les mots du gouvernement, « définit un régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire »). Club de Mediapart, L’état d’urgence sanitaire «bis» est-il conforme à la Constitution? | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « bis »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « bis »

Traductions du mot « bis »

Langue Traduction
Anglais bis
Espagnol bis
Italien bis
Allemand a
Portugais bis
Source : Google Translate API

Synonymes de « bis »

Source : synonymes de bis sur lebonsynonyme.fr
Partager