La langue française

Bicêtre

Sommaire

  • Définitions du mot bicêtre
  • Étymologie de « bicêtre »
  • Phonétique de « bicêtre »
  • Traductions du mot « bicêtre »

Définitions du mot « bicêtre »

Trésor de la Langue Française informatisé

BICÊTRE1, subst. masc.

Vx. Sort malheureux, infortune :
Et même cette dèche implacable, effroyable Où se débattent mes courages presque en vain, Courage de la soif, courage de la faim Et du froid et du chaud, la faute à qui? Peut-être, − Autant qu'on peut juger de son propre Bicêtre, − Un tantinet à moi, sans compter les amis De l'un et l'autre sexe, − et quelques ennemis. Verlaine, Élégies,1893, p. 65.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixes. ainsi que dans Lar. 20eet Lar. encyclop.
PRONONC. ET ORTH. − Cf. bicêtre2.
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1220 besistre (G. De Coincy Mir. Vierge, 627, 474 dans T.-L.); 1658 bissêtre (Molière, L'Étourdi, V, 5); av. 1685 bicêtre (Chapelle, Placet au comte de Lude, pièce 14 dans Quem.) inus. d'apr. Littré; maintenu dans les dial., notamment du Centre : bissètre (Jaub.), lyonn. (Du Puitsp.), norm. bissieutre (Moisy). Du lat. impérial bis(s)extu(m), v. bissexte, qui a pris en lat. médiév. le sens de « malheur » (cf. Orderic Vital, Lib., 12, p. 882 dans Du Cange s.v., t. 1, p. 668c), parce que le jour intercalaire des années bissextiles a été considéré comme funeste dès l'époque romaine (cf. Ammien Marcellin, 26, 1, 7 dans TLL, s.v. bisextus, 2013, 69). Bicêtre est issu d'un plus anc. be(s)sistre (cf. séxtus > siste) par métathèse des voyelles, mais le -r- fait difficulté; il peut être dû à un lat. dem.-sav. bissextīle(m) accentué *bisséxtile(m) (cf. FEW t. 1, p. 382a) d'apr. séxtum et donnant bessistre comme apostolu(m) > apostre ou à une infl. de tristre (var. de triste) au sens de « funeste ».

BICÊTRE2, subst. masc.

A.− Hospice d'aliénés de Bicêtre (cf. étymol.). Pensionnaire de Bicêtre (Bruant1901).
Loc. fam., vieilli. Il est bon à mettre à Bicêtre. C'est un fou. Échappé à Bicêtre. Homme déraisonnable (Littré-Guérin 1892), extravagant (Lar. 20e).
B.− P. méton., vx. Fripon, mauvais sujet :
J'ai dit cela à mon père qui m'a craché sa malédiction au visage, à ma mère qui s'est mise, la vieille dame, à pleurer et à baver comme cette bûche sur ce chenet. Vive la joie! Je suis un vrai bicêtre! Tavernière ma mie, d'autre vin! J'ai encore de quoi payer. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 459.
PRONONC. ET ORTH. − Seules transcr. dans Land. 1834 et Littré : bi-sê-tr'. Ac. Compl. 1842 écrit bissêtre ou bissestre. Lar. 20eet Lar. encyclop. admettent bissêtre ou bicêtre. Guérin 1892 emploie comme vedette la forme bissêtre et consacre à bicêtre une vedette de renvoi à bissêtre. Au contraire Nouv. Lar. ill., s.v. bissêtre renvoie à bicêtre. Le reste des dict. donne la forme bicêtre.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1732 pop. fam. « fripon (enfant) » (Trév.). Emploi p. méton. du nom du château de Bicêtre, (commune du Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) successivement hospice, prison, asile d'aliénés, situé dans la région parisienne, ainsi nommé par corruption pop. du nom de son propriétaire au xiiies., Jean, évêque de Winchester en Angleterre, devenu Vinchestre, Bichestre, Bicêtre; le recours à l'infl. de bicêtre1pour expliquer le passage de V à B (Fouché, p. 568) ne semble pas nécessaire.

Wiktionnaire

Nom commun

bicêtre \bi.sɛtʁ\ masculin

  1. (Archaïsme) Malheur, malaventure.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BICÊTRE (bi-sê-tr') s. m.
  • Lieu, près Paris, où était un château. Ses yeux bordés de rouge, égarés, semblaient être L'un à Montmartre et l'autre au château de Bicêtre, Régnier, Sat. X.

    Établissement d'aliénés qui est à Bicêtre. Envoyer un fou à Bicêtre. Il est bon à mettre à Bicêtre. Un échappé de Bicêtre, un homme déraisonnable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bicêtre »

De l’ancien français besistre, du bas-latin bissextus, « malheur », du latin bissextum, « bissextile » parce que le jour intercalaire des années bissextiles a été considéré était regardé comme un jour de malheur dès l’époque romaine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Winchester, nom d'un personnage anglais qui, dans le XIVe siècle, posséda ce château.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bicêtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bicêtre bisɛtr

Traductions du mot « bicêtre »

Langue Traduction
Anglais bicetre
Espagnol bicetre
Italien bicetre
Allemand bicetre
Chinois 比塞特
Arabe بيسيتر
Portugais bicetre
Russe бисетр
Japonais bicetre
Basque biketre
Corse bicetre
Source : Google Translate API
Partager