La langue française

Beurrer

Définitions du mot « beurrer »

Trésor de la Langue Française informatisé

BEURRER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. ART CULIN.
a) Recouvrir d'une couche de beurre. Beurrer une tartine, un toast; beurrer un poisson, une viande, une volaille :
1. Du bout de ses doigts aux ongles polis, il beurrait l'une après l'autre ses rôties, les dorait de miel, et, penchant le buste au-dessus de l'assiette, mordait dans le pain à belles dents. R. Martin du Gard, Les Thibault,Le Cahier gris, 1922, p. 659.
b) Enduire de beurre. Beurrer un moule, un plat :
2. Par la porte de la cuisine, il vit Florentine qui beurrait des casseroles. G. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 247.
c) Spéc., PÂTISS. Faire tremper dans du beurre.
2. P. anal., en peint.Donner de l'épaisseur, de la consistance :
3. − Aborde donc la Nature comme elle est? dit le grand peintre en continuant (...) réchauffe-moi ces joues-là, piques-y leurs petites taches brunes, beurre-moi cela? Balzac, Pierre Grassou,1840, p. 455.
B.− Emploi pronom., arg.
1. S'enivrer :
4. Ayant trouvé par le plus grand des hasards, et au fond de ma poche, un billet bleu froissé (...) je me beurrais patiemment... J.P. Clébert, La Vie sauvage,dans Fr. mod., t. 33, 1965, pp. 34-36.
2. S'enrichir :
5. Il avait compris cette raclure, qu'on se beurrait dans les subventions! ... Céline, Mort à crédit,1936, p. 595.
PRONONC. : [bœ ʀe], (je) beurre [bœ:ʀ].
ÉTYMOL. ET HIST. − xiiies. burrer « étendre du beurre sur » (G. de Coincy, Mir., ms. Brux., 10747, fo25c dans Gdf. Compl.); 1680 beurrer (Rich. : terme de patissier − Faire tremper dans du beurre). Dér. de beurre*; dés. -er. Forme beurrer, v. beurre et Fouché, p. 721.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 29.
DÉR.
Beurrage, subst. masc.a) Action de beurrer (un moule, un plat; cf. beurrer A 1 b). ,,Le beurrage [de la surface] de l'intérieur du moule doit être glacé très uni`` (Pâtissier Royal Parisien, t. 1, 1815, p. 313 dans Fr. mod., t. 23, p. 306).b) Péj. Aspect d'une peinture beurrée* (cf. beurrer A 2). ,,La couleur [d'une toile de Roll] n'est pas toujours heureuse. Ce n'est pas la grande coulée de pâte au vermillon de Jordaens : c'est un beurrage à la lie de vin`` (Huysmans, L'Art mod.,1883, p. 27). 1reattest. 1815, supra; dér. de beurrer, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Delamare (J.). Comptes et cadeaux dans le vx parler de France. Vie Lang. 1970, p. 263 (s.v. beurrage). − Staaff (E.). Qq. rem. sur le passage d'eu atone à u en fr. In : [Mél. Wahlund (C.)]. Mâcon, 1896, p. 248.

Wiktionnaire

Verbe

beurrer \bœ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se beurrer)

  1. Recouvrir de beurre.
    • Du pain beurré.
    • Une tartine beurrée.
  2. Ajouter du beurre à quelque chose.
    • Elle trouva le thé exquis, le cake fondant, beurré, raisiné, fruit-confisé à point. — (Hélène de Monaghan, Suite en noir, Librairie des Champs-Élysées, 1970, page 50)
  3. (Figuré)
    • Le soleil était haut ; il faisait très chaud mais il n’y avait pas de lumière violente. Elle était très blanche et tellement écrasée qu’elle semblait beurrer la terre avec un air épais. — (Jean Giono, « Le hussard sur le toit », 1951, réédition Folio Plus, page 13)
  4. (France) (Familier) (Passif) Se retrouver ivre.
    • Ce type est complètement beurré.
  5. (Québec) (Familier) Salir, tacher.
    • Tu es tout beurré, va te nettoyez !
  6. (Pronominal) (France) (Familier) Devenir ivre, s’enivrer.
    • Quand vous êtes parti, je me suis dit : Je vais me promener ? Je vais me pas promener ? Finalement, j’ai décidé de me beurrer la gueule. — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre VI, épisode Præceptores)
  7. (Pronominal) (Québec) (Familier) Se salir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BEURRER. v. tr.
Recouvrir de beurre. Du pain beurré. Une tartine beurrée.

Littré (1872-1877)

BEURRER (beu-ré) v. a.
  • 1Étendre du beurre sur quelque chose. Beurrer du pain, une feuille de poirée.
  • 2 Terme de pâtisserie. Faire tremper dans du beurre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « beurrer »

Du substantif beurre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « beurrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
beurrer bœre

Évolution historique de l’usage du mot « beurrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « beurrer »

  • - 1 noix de beurre (pour beurrer le moule) CNEWS, La recette (facile) des madeleines à la pâte à tartiner du chef Eric Frechon | CNEWS
  • * Si vous utilisez un moule à pain, vous pouvez tapisser le fond et les côtés de papier parchemin au lieu de le beurrer et de le fariner. (Cela rend le nettoyage un peu plus facile.) Breakingnews.fr, Recette de pain aux bananes incontournable de Dominique Ansel

Traductions du mot « beurrer »

Langue Traduction
Anglais butter
Espagnol untar
Italien imburrare
Allemand buttern
Portugais passar manteiga
Source : Google Translate API

Synonymes de « beurrer »

Source : synonymes de beurrer sur lebonsynonyme.fr

Beurrer

Retour au sommaire ➦

Partager