La langue française

Besaiguë

Sommaire

  • Définitions du mot besaiguë
  • Étymologie de « besaiguë »
  • Phonétique de « besaiguë »
  • Évolution historique de l’usage du mot « besaiguë »
  • Citations contenant le mot « besaiguë »
  • Traductions du mot « besaiguë »
  • Synonymes de « besaiguë »

Définitions du mot besaiguë

Trésor de la Langue Française informatisé

BESAIGUË, subst. fém.

A.− Arme offensive du Moyen Âge en forme de serpe ou de hache à deux taillants opposés.
Emploi adj. :
1. Tu gis dans cette toile d'araignée, par Ce meurtre infâme tu meurs, Hélas! Ô sur ce lit barbare Périssant par un lâche coup De la main qui tient la hache besaiguë. Claudel, Agamemnon trad. d'Eschyle,1896, p. 907.
Rem. Dans cet emploi le mot semble un calque du grec α ̓ μ φ η ́ κ η ς ou δ ι ́ σ τ ο μ ο ς « à double tranchant ».
B.− P. anal., CHARPENT. Outil de fer taillant par les deux bouts dont l'un a la forme d'un oiseau et l'autre celle d'un bec d'âne :
2. Haches de différentes grandeurs, et herminettes, 2000. Ciseaux et gouges de menuisier, 2500. Besaiguës de charpentier, 50. Masses et marteaux de fer, 700. Voyage de La Pérouse,t. 1, 1797, p. 241.
Rem. Le mot désigne également un marteau de vitrier dont le côté opposé à la masse s'allonge en pointe.
Prononc. et Orth. : [bəzεgy]. Longueur et demi-longueur pour [ε] dans Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 respectivement. Le tréma a pour fonction d'indiquer la nature de u, ici voyelle et non élément d'un graphème gu. Étymol. et Hist. 1. 1160 « outil de charpentier » (Wace, Rou, éd. Andresen, III, 6535 dans T.-L. : Li charpentier ... Granz coignïes en lor cols tindrent, Dolëures e besagües Orent a lor costez pendües); 2. av. 1188 « arme » (Partonopeus de Blois, éd. Crapelet, 2966, ibid. : Et d'autre part sa biesagüe Et sa mesericorde a çainte); 3. 1752 « marteau de vitrier » (Trév.). Du lat. [ascia] bisacuta « (doloire) à deux tranchants », bisacuta étant attesté comme subst. fém. en lat. médiév. au sens de « hache » (ixe, xes. Fundatio monasterii Werthinensis, app. p. 168, 95 dans Mittellat. W. s.v., 1486, 56); pour le développement phon. v. aigu; v. aussi bisaiguë. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Nom commun

besaiguë \bə.ze.ɡy\ féminin

  1. (Charpenterie) Outil de fer, taillant par les deux bouts, dont l’un est en bec-d’âne et l’autre en ciseau : il sert à dresser et réparer le bois de charpente et à faire les tenons et mortaises.
    • Bésaigüe, A en est le biseau plat, B le bec d'âne, et C la douille ou manche creux. — (L’encyclopédie Diderot & d’Alembert, Paris, 1752)
    • …, et sur cette veste pose le manche de la pioche ou de la besaiguë qui, six jours de la semaine, creuse la pierre. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - La Rue de Diane à Fontenay-aux-Roses, 1849)
  2. (Vitrerie) Marteau dont la panne est pointue.
    • Les outils ne manquaient pas, haches, besaiguës, égoïnes, herminettes, rabots, scies à bras, masses, marteaux, ciseaux, etc. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BESAIGUË. n. f.
T. de Charpenterie. Outil de fer, taillant par les deux bouts, dont l'un est en bec-d'âne et l'autre en ciseau : il sert à dresser et réparer le bois de charpente et à faire les tenons et mortaises.

Littré (1872-1877)

BESAIGUË (be-zè-ghue) s. f.
  • Outil de charpentier taillant par les deux bouts, dont l'un est en bec d'âne, et l'autre en ciseau.

HISTORIQUE

XIIe s. Les ustils as ovriers qui firent les degrés, Besaguë e cuignies en ont od els portez, Pour depecier les uis, s'es [s'ils les] trovassent fermez, Th. le mart. 144.

XIIIe s. Cil sont boen [bon] qui sont doble ostil ; Celx [à ceux-là] resemble li besaguz ; Des deux pars tranche et est aguz, Rutebeuf, II, 68.

XVIe s. L'un plante aux champs une forte charrue ; L'autre en ses mains porte une bisaguë, Ronsard, 685.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « besaiguë »

Du bas latin bis-acuta (« deux fois aiguë »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, bisaiguë ; de bis, deux fois (voy. BIS), et acutus, aigu (voy. AIGU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « besaiguë »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
besaiguë bœsɛgœ

Évolution historique de l’usage du mot « besaiguë »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « besaiguë »

  • Ici, un disque de scie circulaire relié par un foret à des lames de scie égoïne devient un bouquet métallique très poétique. On y voit également des pelles, fers à chevaux, pinces, haches, besaiguës, herminettes, masses, marteaux, tenailles, ciseaux et autres enclumes assemblés. Var-Matin, La magie des vieux outils revisités par Gérard Lebon - Var-Matin

Traductions du mot « besaiguë »

Langue Traduction
Anglais besacute
Espagnol besacute
Italien besacute
Allemand besacute
Chinois s
Arabe تلذذ
Portugais besacute
Russe besacute
Japonais 凶暴な
Basque besacute
Corse abbassatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « besaiguë »

Source : synonymes de besaiguë sur lebonsynonyme.fr
Partager