Bâcher : définition de bâcher


Bâcher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BÂCHER1, verbe.

I.− Emploi trans. Couvrir avec une bâche.
Arg. Vêtir, habiller (cf. Nouguier, Notes manuscrites interfoliées au dict. de Delesalle, 10 janv. 1900, p. 23).
Emploi pronom. Se couvrir, s'habiller (cf. Esn. 1966); se coucher (cf. Larch. Suppl. 1880) :
[Le marquis] : − Couvrez-vous, Drot... − C'est bien comme ça, M'sieur le Marquis. − Non : couvrez-vous : ça me gêne, Aleime. Perdreau se bâcha. J. de La Varende, La Dernière fête,1953, p. 120.
II.− Emploi intrans., arg. ,,Dormir`` (Larch. Suppl. 1880); ,,loger`` (Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.]).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. xvies. bâché « couvert d'habits, vêtu » (A. Morin, Siège de Boul., quatr. 162 ds Hug. : Les uns parmy les champs, les autres aux fossez, Mouillez comme meschants, couchasmes tous bachez), attest. isolée; 1887, pronom. pop. « s'habiller » (ds Esn., sans attest.); 1900 id. (Nouguier, Notes manuscrites interfoliées au Dict. de Delesalle, p. 23 : Bacher [se] s'habiller); 2. 1751 (Encyclop. : Bâcher une voiture [...] c'est la couvrir d'une bâche); 3. 1878 arg. pronom. « se coucher » (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, L'Argot anc. et mod., p. 21 : Se bâcher, Se mettre sous la bâche, se coucher); d'où 1881 intrans. « demeurer » (Chanson fort populaire en 1881 ds Larch. Suppl., 9). Dér. de bâche1* étymol. 1, 2; dés. -er.
BBG. − Chesn. 1857. − Esn. 1966. − France 1907. − La Rue 1954. − Le Breton 1960. − Sain. Lang. par. 1920, p. 363. − Sandry-Carr. 1963.

BÂCHER2, verbe.

,,Poser les bâches sur madriers et les clouer sur les bords de la cloison qui coupe le puits selon son axe longitudinal`` (Littré).
Rem. 1reattest. 1877 (Littré Suppl.); dér. de bâche3*, dés. -er.
PRONONC. : [bɑ ʃe], (je) bâche [bɑ:ʃ]. Barbeau-Rodhe 1930 note une durée mi-longue pour la 1resyll. de l'infinitif.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 16.

Bâcher : définition du Wiktionnaire

Verbe

bâcher \bɑ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Couvrir d’une bâche.
    • On a mal bâché cette charrette.
    • À défaut de toile, on bâche avec de la paille.
  2. (Pronominal) Se couvrir (d’un vêtement ou de toute autre chose).
    • Si vous voulez ! murmura- t-il, sans quitter des yeux les rougeoiements de son bûcher, dont certaines parties se bâchaient de cendres grises qu'on devinait veloutées. — (Gabrielle Marquet, La boîte à boutons, page 122, Flammarion, 1973)
    • Il y a même eu des foulards frôlant les camaïeux de rose et de vert chez les femmes qui jusqu'ici se bâchaient de gris ou de noir. — (Aurélie Resch, Le bonheur est une couleur, page 78, L’Interligne, 2008)
  3. (Spécifiquement) Se couvrir, en parlant du temps, du ciel, notamment dans le contexte des sports d’altitude (aviation de loisir, alpinisme et autre sports de haute montagne).
    • Le taux d'humidité est tellement important que la vallée se bâche. La vision est très opaque, d'épais nuages se forment, s'amoncellent pour donner un ciel bien gris et sombre. Qui peut penser qu'on décollera ? — (2008 l'année des plaisirs variés, Parapente Passion)
    • Je profite de sa trace pour monter jusqu’au col des Aiguilles - que je n’avais jamais visité - tandis que le ciel se bâche à l’Ouest. — (Olivier Drecq, Chez Vervier, 15/01/2014)
  4. (Argot) (Pronominal ou non pronominal) Se mettre sous la bâche (drap du lit), aller dormir[4].
    • Tout bien considéré, j’m’en jetterais bien un p'tit dernier derrière la cravate avant d’aller me bâcher. — (Pascal Jahouel, Un temps de chien !, chapitre 14, Éditions Lajouanie, 2016)
  5. (Suisse) Cesser son activité, s’arrêter[3].
    • Il arriva juste au moment où ceux-ci enlevaient leurs vêtements de travail.
      – On bâche ! dit Croset. C'est l'heure.
      – Pas tout à fait, objecta Sébastien, c'est moins dix.
      — (Albert-Louis Chappuis, L’Enfant d'une autre, page 65, Éditions Mon village, 1975)
  6. (Cyclisme) Abandonner une course cycliste[2].
    • Mes courses, je les finis toutes. Il y a seulement eu Octeville où j’ai abandonné. Mais depuis deux ans, je n’ai jamais bâché. — (Cyrille Noël (cité par Ouest France), Cyrille Noël, vingt ans de vélo et un plaisir toujours intact, 02/10/2013)
  7. (Familier) Se moquer de quelqu’un avec une intention vexante (plus ou moins méchamment).
    • Les gamins autour de la table sont particulièrement doux, comparés à ceux que je croise d'habitude, les uns avec les autres. Ils s’invectivent, se bâchent, mais ne s’agressent pas. — (Virginie Despentes, Apocalypse bébé, 2015)
    • Je souris et lance un imparable « A few words in english for your fans in France ? » Elle sourit et me répond un imparable « No, sorry. » Je la soupçonne en fait de ne pas savoir parler anglais (à part pour dire « no, sorry »). Quoi qu’il en soit, Zsuzsanna Jakabos m’a de nouveau bâché. — (Henri Seckel, Parfois, l’histoire se répète, et parfois non, 10/08/2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bâcher : définition du Littré (1872-1877)

BÂCHER (bâ-ché) v. a.
  • Couvrir d'une bâche. Bâcher une voiture.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BÂCHER. Ajoutez :
2 Terme de houillère en Belgique. Poser les bâches sur madriers et les clouer sur les bois de la cloison qui coupe le puits selon son axe longitudinal.

Plancheier une voie descendante pour faciliter le roulage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bâcher »

Étymologie de bâcher - Littré

Bâche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bâcher - Wiktionnaire

(XIXe siècle) Dénominal de bâche[1].
  • Selon certains sites spécialisés, bâcher dans le sens d’« abandonner une course », au cyclisme, serait lié au sens « se couvrir » (pour se protéger de la pluie), le mauvais temps étant souvent précurseur d’un abandon[2], mais ce pourrait être aussi une généralisation de l’helvétisme bâcher, qui a un sens très proche (« arrêter, cesser une activité »)[3].
  • Le sens argotique « se coucher » (attesté depuis 1872[4]) est lié au mot bâche dans le sens de « couverture, drap de lit », et de « lit » par métonymie.
  • Le sens familier de « se moquer de quelqu’un » (peut-être apparu dans les années 1980) est à rapprocher de l’expression « prendre une bâche ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bâcher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bâcher baʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « bâcher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe bâcher

Évolution historique de l’usage du mot « bâcher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bâcher »

  • Intervenus vers 16 heures, ils sont parvenus à maîtriser le sinistre vers 17 heures. Il a ensuite fallu bâcher la toiture. Les deux occupants de l’habitation ont été relogés dans de la famille et leurs quatre chiens placés en pension dans une fourrière. SudOuest.fr, Saint-Palais : une toiture avec des panneaux photovoltaïques ravagée par un incendie
  • Aujourd’hui, Yves Macel et ses collègues interviennent sur la phase de sauvegarde et de sécurisation de l’édifice. Leur savoir-faire est trop précieux pour l’on puisse s’en passer. C’est ainsi qu’ils ont participé à l’installation de vingt-huit cintres en bois qui soutiennent les arcs-boutants – l’une des opérations les plus spectaculaires de ces derniers mois – mais aussi à la réalisation de coffrages pour consolider les pignons ou à la pose de planchers pour bâcher et protéger la cathédrale. Un travail impressionnant qui va permettre de consolider définitivement la cathédrale. , Yves Macel, le charpentier qui s'apprêtait à restaurer la flèche de Notre-Dame
  • Des associations ayant appelé à déboulonner la statue de Colbert qui trône devant l'Assemblée, la chambre basse envisage de bâcher le ministre de Louis XIV, à l'origine du Code noir sur l'esclavage. Une présence qui trouble également Victorin Lurel, sénateur PS de Guadeloupe. «Quand vous savez que Colbert a rédigé le Code noir et que sa statue est dressée fièrement et presque triomphalement devant l'Assemblée, il y a de quoi blesser quelqu'un venant d'Afrique ou des Outre-mer», a expliqué l'ancien président de Guadeloupe et ex-ministre des Outre-mer de François Hollande sur LCP. Qui ajoute, assumant sa critique : «Lorsque vous parlez à la tribune du Sénat, vous êtes surplombé par la statue de Colbert. Je vais choquer beaucoup de Français hexagonaux mais comprenez l'arrière-petit-fils d'esclave qui s'exprime sous l'ombre tutélaire de Colbert.» Libération.fr, La statue de Colbert à l'Assemblée «blessante» pour l'ex-ministre Lurel, «arrière-petit-fils d’esclave» - Libération
  • Coller des autocollants, faire des graffitis, occulter ou bâcher les vitres du radar est puni d’une amende allant jusqu’à 15 000 euros et à une peine d’intérêt général. La peine s’alourdit si on les endommage (incendie, vol, explosion…). L’amende monte alors jusqu’à 30 000 euros et peut s’accompagner de deux ans d’emprisonnement. En cas de destruction de radar, l’amende grimpe à 75 000 euros et peut s’accompagner de 5 ans d’emprisonnement. Si les infractions sont commises en réunion, il y a une dernière majoration et on risque une amende de 100 000 euros et une peine de prison de sept ans. , Faits-divers - Justice | Le radar une nouvelle fois dégradé à Saint-Jean-de-Couz
  • Les pompiers y ont mené une douzaine d'interventions, principalement pour bâcher des toitures et vider des caves inondées. www.lepopulaire.fr, Ambazac touché par les orages en Haute-Vienne, éboulements sur la voie SNCF Limoges-Paris - Ambazac (87240)

Images d'illustration du mot « bâcher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bâcher »

Langue Traduction
Corse copre
Basque azal
Japonais カバー
Russe обложка
Portugais cobrir
Arabe التغطية
Chinois
Allemand startseite
Italien copertina
Espagnol cubrir
Anglais cover
Source : Google Translate API

Synonymes de « bâcher »

Source : synonymes de bâcher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bâcher »


Mots similaires