La langue française

Babilan

Sommaire

  • Définitions du mot babilan
  • Étymologie de « babilan »
  • Phonétique de « babilan »
  • Évolution historique de l’usage du mot « babilan »
  • Citations contenant le mot « babilan »
  • Traductions du mot « babilan »
  • Synonymes de « babilan »

Définitions du mot « babilan »

Trésor de la Langue Française informatisé

BABILAN, subst. masc.

Homme impuissant du point de vue sexuel :
... mon pauvre Olivier est odieux. Les gens sages diront : « Que diable! quand on est babilan, on ne se marie pas. Olivier vient gêner sa femme et lord Seymour, qu'il s'en aille, bon voyage! » Stendhal, Correspondance,t. 2, 1842, p. 446.
Rem. 1. ,,M. Gide a complètement échoué en lançant le mot babylan qui n'a pas fait fortune`` (Aragon, Traité du style, 1928, p. 69 ds Barb. Misc. 4 1936-38, p. 159). 2. On rencontre également chez Stendhal babilanisme, subst. masc. (1842, Correspondance, t. 2, p. 446; suff. -isme*). État de babilan.
Orth. − Lar. 20eécrit babilan; Lar. encyclop. admet babilan ou babillan.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1740 « impuissant » (De Brosses, Lettres, éd. Babou, ii, 149 ds Barb. Misc. 15, no3 : Revenons à nos babilans : c'est ainsi qu'on appelle à Gênes les maris de non-valeur. Malgré toute ma science en étymologie, je n'ai pu découvrir l'origine de ce nom-là). Empr. à l'ital. babbilano « impuissant, frigide » en usage à Rome, à Naples (DEI) et à Gênes (infra), attesté par Ugo Foscolo [1778-1827] ds Devoto-Oli 1967. Cf. B. Migliorini, Dal nome proprio al nome commune, 177 ds Barb. op. et loc. cit. : babbilano, impotente, frigido, menno' certo anche per influenza di babbeo [« simplet, sot, niais »]. Babbilano serait prob. le prénom de l'ital. Babilano Pallavicino [1636-1686] qui, en raison de son impuissance eut, à Rome, un retentissant procès en séparation de corps. Toutefois à la lumière des synon. que propose pour le subst. babbilano (Casaccio, Dizionario Genovese, 2eéd., p. 101, ibid. : Babilan. Avanotto, baccello [...] dicesi d'uomo sempliciotto e inesperto), il ressort qu'à Gênes babilano signifie « sot, empoté, nigaud ». Aussi Barbier met-il en doute l'explication anecdotique et se demande-t-il si babilano, issu du nom propre (en usage, entre autres, dans la famille des Pallavicini en 1387) n'aurait pas signifié « sot, niais » av. le xviies. et aurait alors donné facilement naissance au sens de « impuissant ».
BBG. − Barb. Misc. 15 1936-38, p. 159. − Letessier (F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1952, t. 20, pp. 116-118 (et s.v. babilanisme). − Monnot (R.). Dat. nouv. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 223.

Wiktionnaire

Nom commun

babilan \Prononciation ?\ masculin

  1. (Sexualité) Homme qui ne parvient pas à assurer l'acte sexuel.
    • C’est un babilan. - Épouser un babilan.
    • Il s’agit en effet des problèmes posés par le mariage d’un impuissant, un babilan pour parler comme Stendhal. — (Paul Desalmand, Cher Stendhal: un pari sur la gloire, 1998)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « babilan »

De l’italien babilano, pour dire « qui ne bande pas » . Le mot vient du nom du marquis Babilano Pallavicini, un Génois, réputé impuissant à la suite d’un célèbre procès, au XVIIe siècle. - Le duc, son mari (...) était impotent, ce qu’on appelle en langage romain babilano - Olivier, comme tous les babilans, est très fort sur les moyens auxiliaires... (Stendhal à Mérimée, 1826) - « Revenons à nos babilan: c’est ainsi qu’on appelle à Gênes les maris de non-valeur. Malgré toute ma science en étymologie, je n’ai pu découvrir l’origine de ce mot. » (Président de Brosses, Lettres sur l’Italie, 1836) - Mon père (...) décida d’inscrire à jamais en moi le remords de mon «péché». Pour résister au traitement qui aurait pu me transformer en babilan, mais aussi en parfait homosexuel, faut-il que j’aie le goût des femmes ? (Etiemble, Blason d’un corps, 1961) - ... il se ruait au plaisir avec la frénésie du babilan ... (Étiemble, 1987)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « babilan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
babilan babilɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « babilan »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « babilan »

  • Quelques exemples. Un aliment «palatable» est «agréable en bouche». Le «babilan» est un «homme impuissant sexuellement» et une personne «gironde» est «belle». Si encore une chambre sent le «remugle», cela signifie qu’elle «sent le renfermé». Le Figaro.fr, Qui parmi vous réussira ce test de français?
  • Il lui un homme peut-être. Il vaut mieux que d’avoir un babilan comme toi. Actu Cameroun, Maximilienne Ngo Mbe du REDHAC : « si je veux, je peux nuire au ministre Momo Jean de Dieu, il va perdre son poste au gouvernement.»
  • Seule la sexualité pourrait les opposer, mais Dominique Fernandez s'empresse de gommer les différences. On lira en particulier le chapitre sur «Armance», où l'auteur de «l'Etoile rose» soutient mordicus qu'Octave n'est pas un babilan, un impuissant, mais un homosexuel. Bibliobs, Bienvenue au Stendhal Club

Traductions du mot « babilan »

Langue Traduction
Anglais babilan
Espagnol babilan
Italien babilan
Allemand babilan
Chinois 巴比伦
Arabe بابيلان
Portugais babilan
Russe babilan
Japonais バビラン
Basque babilan
Corse babilan
Source : Google Translate API

Synonymes de « babilan »

Source : synonymes de babilan sur lebonsynonyme.fr
Partager