La langue française

Babies

Sommaire

  • Définitions du mot babies
  • Phonétique de « babies »
  • Évolution historique de l’usage du mot « babies »
  • Citations contenant le mot « babies »
  • Images d'illustration du mot « babies »
  • Traductions du mot « babies »
  • Synonymes de « babies »

Définitions du mot babies

Trésor de la Langue Française informatisé

BABY, subst. masc.

Vieilli. Bébé, très jeune enfant; en partic. bébé bien joufflu, élevé avec une nourrice à l'anglaise :
1. Et la pauvre grand'mère me remerciait, me comblait de reconnaissance et de bénédictions, et de cadeaux... comme une nourrice à qui l'on a confié un baby presque mort et qui, de son lait pur et sain, lui refait des organes... un sourire... une vie. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 136.
2. Elles étaient fort différentes d'aspect. La cadette Émilie, était petite, brune, charnue; sa figure, encadrée par le voile bleu qui lui allait si bien et qu'elle ne quittait guère, avait une roseur lactée de baby anglais. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 44.
P. anal., vx, inus. ,,Poupée qui ressemble à un petit enfant`` (Nouv. Lar. ill.) :
3. Beaucoup sont de simples babies, poupées de cire neuve, avec des yeux de verre. Taine, Notes sur l'Angleterre,1872, p. 25.
P. méton. Soulier pour enfant; en partic. petit soulier bas avec une bride. Ses « babies » au vernis écorché par les cailloux (Radiguet ds Colin 1971).
CIN. Baby spot. ,,Projecteur de 100-250 watts. L'usage de ce terme n'est pas général, mais un certain réalisateur qui a travaillé en Angleterre l'emploie habituellement`` (O. Uren, « Le Vocab. du cin. fr. » (Fr. mod., juill. 1952, no3, p. 202)).
Emploi adj. Qui concerne les jeunes enfants ou les tout jeunes animaux. Style baby.
Rem. Le mot baby − comme le mot bébé − a servi à former un certain nombre de « diminutifs analytiques », selon l'expr. de B. Hasselrot, Ét. sur la vitalité de la formation diminutive fr. au XXes., Uppsala, 1972, pp. 91-92 : ,,Aujourd'hui, c'est la publicité qui s'est emparée de baby (en délaissant bébé). Toute notion d'animisme s'estompe, la proportion des diminutifs véritables décroît (baby-boîte, baby-piscine, baby-beef « jeune bovin [...] avec une viande très tendre et serrée ») [...]; normalement, c'est une relation de destination qui est indiquée : baby-baquet « petite corbeille qu'on fixe par des sangles à l'arrière de n'importe quelle voiture », baby-parc.``
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. − Pt Lar. 1968 transcrit : bebi avec [e] fermé; Warn. 1968 : bεbi avec [ε] ouvert; Rob. Suppl. 1970 : bɑbi. Barbeau-Rodhe 1930 propose : babi ou bebe. Cf. aussi Lar. 20e: bɑbi ou à l'anglaise bè-bè. Kamm. 1964, p. 99, note que ,,pour les mots anglais qui ne sont pas francisés, on se rapproche de la prononciation anglaise en prononçant la lettre a comme un e presque ouvert. Ex. : baby, lady, etc.``. Pour Ross.-Lacl. 1927, p. 114, la voyelle anglaise a = é : ale (él), baby (bébé). 2. Forme graph. − Pour le plur., Lar. 20e, Rob., Lar. encyclop. ainsi que Quillet 1965 écrivent babys ou babies. 3. Hist. − Lar. 19eindique la prononc. bé-bé. Littré donne d'une part ba-bi en précisant qu'au plur. on prononce aussi babi, d'autre part la prononc. angl. qui est selon lui bebi, au plur. be-bis'. DG note bé-bé, comme Lar. 19e. Pour Nouv. Lar. ill. ,,la prononciation régulière de ce mot anglais est bébé; mais il s'est francisé si complètement qu'aujourd'hui beaucoup de personnes, même parmi celles qui savent l'anglais, prononcent volontairement à la française bɑbi``. Mart. Comment prononce 1913 p. 43, écrit au sujet de la prononc. des mots angl. : ,,Dans les mots anglais qui ne sont pas francisés du tout [à comparer avec Nouv. Lar. ill., cf. supra], l'a se prononce à l'anglaise ou à peu près, c'est-à-dire entre ɑ et é, plus près de é. Mais comme l'e n'est fermé en français que quand il est final, c'est plutôt un e ouvert que nous faisons entendre dans ces mots.`` Il ajoute en note (ibid.) que ,,baby (...) n'est plus guère qu'une orthographe prétentieuse puisque nous avons bébé, qui est probablement le même mot, avec la même prononciation approximativement``. Il poursuit (ibid.) : ,,Sans doute [bébé] est trop français au goût de quelques-uns qui trouvent baby beaucoup plus distingué. Pur snobisme, pour la plupart; (...) le comble c'est de prononcer bɑbi, en s'imaginant que c'est de l'anglais! Il n'y a rien de plus ridicule que cette affectation dans l'ignorance. Je sais bien qu'on peut dire que baby a pris un sens différent de bébé, et désigne des bébés d'allure et de costumes particuliers; c'est possible, mais mon observation demeure.`` (Cf. aussi rem. ds Lar. 19e). Pour le plur. Lar. 19eadmet ,,baby ou babies à l'anglaise`` (cf. aussi Nouv. Lar. ill.). Littré et Guérin 1892 écrivent uniquement babies.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1704 « petit enfant, bébé » contexte angl. traduction (Clarendon, Hist. d.g. civ. d'Angl., I, p. 22 ds Barb. ds Mod. Lang. R. t. 16, p. 262 : Le roi parla en ces termes ... Voici baby Charles et Stenny etoient des noms dont il se servit en parlant du prince et du duc); cf. 1793 mon bébé terme d'affection peut-être calque de l'angl. my baby v. bébé; 1842 (Balzac, Mémoires de deux jeunes mariés, p. 296 : Mon jeune singe est, en cinq mois, devenu la plus jolie créature ... Donc, mon singe n'est plus un singe, mais un baby, comme dit ma bonne Anglaise, un baby blanc et rose); 2. p. ext. 1898 « poupée » (Nouv. Lar. ill.). Angl. baby (Bonn.; Barb. op. cit.; Mack. t. 1, p. 157; FEW t. 18, pp. 11-12) attesté au sens 1 dep. 1377 (Lancl., P. Pl., B. XVII 94 ds NED); au sens 2 dep. 1552 (Huloet, Abecedarium Anglico Latinum, ibid.), employé comme adj. dep. 1606 (Shaks., Tr. & Cr. I, iii, 345, ibid.). L'angl. baby est le diminutif de bab(e), attesté au sens 1 dep. 1393, au sens 2 dep. 1530 (NED) contraction du m. angl. baban « bébé », xiiies. d'orig. onomatopéique (Ibid.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 37.
BBG. − Barb. Loan-words 1921, p. 262. − Darm. 1877, p. 253. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 213. − Tardel (H.). Das Englische Fremdwort in der modernen französischen Sprache. In : Festschrift 45. Versammlung deutscher Philologen. Bremen, 1899, p. 370, 385.

Phonétique du mot « babies »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
babies babi

Évolution historique de l’usage du mot « babies »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « babies »

  • On aime leur esthétique minimaliste et leur allure preppy : apparues pour la première fois au XIXème siècle, les babies ont le vent en poupe, comme en témoignent les silhouettes vues à la sortie des défilés. Ces simples ballerines twistées d'une bride qui habille le cou-de-pied s'impose comme le dernier accessoire fétiche des filles en vogue. Tantôt preppy associées à un pantalon tartan et une veste matelassée pour Blanca Miró, tantôt néo-grunge signées Nodaleto portées par Courtney Trop ou glitter par Miu Miu… Voici 7 looks inspirants et nos modèles préférés pour enfin oser les babies cet hiver.  Vogue Paris, Tendance chaussures : 7 manières de porter les babies cet hiver | Vogue Paris

Images d'illustration du mot « babies »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « babies »

Langue Traduction
Anglais babies
Espagnol bebés
Italien bambini
Allemand babys
Chinois 婴儿
Arabe أطفال
Portugais bebês
Russe дети
Japonais 赤ちゃん
Basque haurtxo
Corse bebè
Source : Google Translate API

Synonymes de « babies »

Source : synonymes de babies sur lebonsynonyme.fr
Partager