La langue française

Aze

Sommaire

  • Définitions du mot aze
  • Phonétique de « aze »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aze »
  • Citations contenant le mot « aze »
  • Traductions du mot « aze »
  • Synonymes de « aze »

Définitions du mot « aze »

Trésor de la Langue Française informatisé

AZE, subst.

Vx ou région. (midi de la France).
A.− Âne, ânesse.
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.
B.− [En constr. exclam.] L'aze me quille (si ...); l'azé me fiche (si ...). S'emploie pour renforcer l'idée exprimée :
... Ô Lafont! un cabaretier Est, à coup sûr, le maître Chez lui, comme le charbonnier. De même, j'ose émettre L'avis que ses clients, au fond Constituent sa famille. Tel est le principe, mon bon, u que l'aze me quille! Le bistro vend, le client boit. Voire, ils boivent ensemble, Souvent. Ponchon, La Muse au cabaret,1920, p. 106.
L'aze le quille! Que l'aze le quille! Équivalent obscène de l'expr. que le diable l'emporte!
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19eet Nouv. Lar. ill.
PRONONC. ET ORTH. − Seule transcr. ds Land. 1834 : âze. Les dict. gén. qui enregistrent le mot écrivent aze sans accent. Pour la forme azé, cf. étymol.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1583 fig. « âne, sot » (Tabourot des Accords, Les Bigarrures, I, 4 ds Hug. : Comme deux Tholosains fussent bien empeschez à disputer en théologie, où ils n'entendoient guères, l'un dit : Point, point, je sçay bien qu'en dit l'Anastase. Lors un tiers rencontra plaisamment, et leur dit : Que dit l'asne à cet aze? C'est à dire asne); 1610 « id. » (Beroalde de Verville, Le Moyen de parvenir Consistoire [II, 77], ibid.) considéré comme ,,du style bas et comique`` par Trév. 1704-1771; 1610 loc. que l'aze les quille, sorte d'imprécation (Beroalde de Verville, Parvenir, Minute [I, 144] ds Hug.); 1832 l'aze me quille « id. » (Hugo, Le Roi s'amuse, p. 455); 1881 azé « id. », (A. Daudet, Numa Roumestan, p. 122). A. prov. aze (xiies. Pierre d'Auvergne, Belha m'es ds Rayn.); cf. prov. mod. que l'ase te quihe! imprécation (Mistral t. 2 s.v. quiha).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Le Roux 1752.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AZE, s. f. c’est ainsi qu’on appelle en Vénerie la femelle du lievre quand elle est pleine.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « aze »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aze az

Évolution historique de l’usage du mot « aze »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aze »

  • L'opérateur gère trois stations dans les Pyrénées (Font-Romeu, Saint-Lary et Cambre d'aze) qui génèrent habituellement 1,1 million de journées-ski et 30 millions d'euros de chiffre d'affaires par an. La Tribune, Ski : 80% de chiffre d'affaires en moins dans les Pyrénées en cas de fermeture en février

Traductions du mot « aze »

Langue Traduction
Anglais aze
Espagnol aze
Italien aze
Allemand aze
Chinois 阿泽
Arabe aze
Portugais aze
Russe aze
Japonais アイズ
Basque aze
Corse aze
Source : Google Translate API

Synonymes de « aze »

Source : synonymes de aze sur lebonsynonyme.fr
Partager