La langue française

Avalure

Définitions du mot « avalure »

Trésor de la Langue Française informatisé

AVALURE, subst. fém.

A.− MÉD. VÉTÉR.
1. Bourrelet qui se forme naturellement ou à la suite d'une plaie sur la corne du sabot d'un cheval et se détache du reste de la peau. Synon. pied neuf ou quartier neuf.
2. Maladie des oiseaux en cage, et plus particulièrement des serins, dont l'excès de nourriture provoque un durcissement et un affaissement du ventre (cf. avalé).
B.− GÉOL. Excavation naturelle du sol :
Veules est un coin de terre charmant, une pittoresque avalure de falaise. E. et J. de Goncourt, Journal,1853, p. 110.
PRONONC. − Dernière transcr. ds DG : à-và-lûr.
ÉTYMOL. ET HIST. − [1626 avallure « action de descendre qqc. » d'apr. FEW t. 14 s.v. vallis]; 1. 1678 man. avalure (Guillet, Les Arts de l'homme d'épée ou le dict. du gentilhomme, p. 22 : Avalure est la defectuosité d'une nouvelle corne mole, et raboteuse qui croit aux pieds du cheval quand il fait quartier neuf); 2. 1743 ornith. (Trév.). Dér. de avaler1* étymol. A; suff. -ure*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Bouillet 1859. − Dub. Dér. 1962, p. 61. − Encyclop. méthod. Mécan. t. 1 1782; t. 5 1788. − Littré-Robin 1865. − Mots rares 1965. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Rheims 1969.

Wiktionnaire

Nom commun

avalure \a.va.lyʁ\ féminin

  1. (Élevage équin) (Vieilli) Bourrelet, ou cercle de corne, qui se forme au sabot d’un cheval quand ce dernier a été blessé.
    • Les avalures n’arrivent que par accidens & blessures à la corne : lorsque celle-ci a été entamée par une blessure, ou par quelque opération, il se fait une avalure, c’est-à-dire, qu’il croit une nouvelle corne à la place de celle qui a été emportée […] — (L’Encyclopédie)
  2. (Désuet) Maladie de certains oiseaux, due à une alimentation trop riche.
  3. (Géographie) Excavation naturelle du sol, valleuse.
    • Veules est un coin de terre charmant, une pittoresque avalure de falaise. — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1853, p. 110)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AVALURE (a-va-lu-r') s. f.
  • 1En hippiatrique, altération du sabot du cheval, dans laquelle la corne se sépare de la peau dans une étendue plus ou moins considérable.
  • 2Maladie des serins qui ont pris trop de nourriture.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AVALURE, s. f. (Manege & Maréchal.) c’est un bourrelet, ou cercle de corne, qui se forme au sabot d’un cheval quand ce dernier a été blessé, & qu’il vient de la nouvelle corne qui pousse l’ancienne devant elle ; c’est proprement la marque de l’endroit où la nouvelle corne touche l’ancienne.

Les avalures n’arrivent que par accidens & blessures à la corne : lorsque celle-ci a été entamée par une blessure, ou par quelque opération, il se fait une avalure, c’est-à-dire, qu’il croit une nouvelle corne à la place de celle qui a été emportée ; cette nouvelle corne est plus raboteuse, plus grossiere & plus molle que l’ancienne ; elle part communément de la couronne, & descend toûjours chassant la vieille devant elle : lorsqu’on voit une avalure, on peut compter que le pié est altéré. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « avalure »

(1626) Composé de avaler et -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Avaler, parce que, dans le premier sens, la corne s'avale, se détache.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « avalure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avalure avalyr

Évolution historique de l’usage du mot « avalure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « avalure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « avalure »

Langue Traduction
Anglais swallow
Espagnol golondrina
Italien ingoiare
Allemand schlucken
Chinois
Arabe السنونو
Portugais andorinha
Russe ласточка
Japonais 飲み込む
Basque enara
Corse trapanà
Source : Google Translate API

Synonymes de « avalure »

Source : synonymes de avalure sur lebonsynonyme.fr

Avalure

Retour au sommaire ➦

Partager