La langue française

Autochtonie

Sommaire

  • Définitions du mot autochtonie
  • Étymologie de « autochtonie »
  • Phonétique de « autochtonie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « autochtonie »
  • Citations contenant le mot « autochtonie »
  • Traductions du mot « autochtonie »
  • Synonymes de « autochtonie »

Définitions du mot autochtonie

Trésor de la Langue Française informatisé

AUTOCHTONIE, subst. fém.

A.− Qualité d'autochtone, état d'une personne originaire du pays qu'elle habite.
P. ext. État d'une personne dont l'âme, la pensée sont celles de l'autochtone :
1. Ce qui semble indubitable, c'est qu'il se passera des siècles avant que l'Américain (...) ait acquis cette autochthonie sans laquelle l'homme, étranger à son propre milieu, est comme l'âme d'un Platon à qui Dieu aurait ordonné (...) d'habiter le corps d'un tyran du Soudan ou du Dahomey. P.-J. Proudhon, La Guerre et la paix,1861, p. 49.
Spéc., GÉOL. Formation sur place d'une roche ou d'un minéral :
2. ... la grande forêt de l'âge carbonifère était, le plus souvent marécageuse. La terre humide, chaude et peu aérée, se couvrait de mousses « sur les restes humifiés » d'une génération antérieure, où s'accumulait lentement un humus acide, une tourbe. C'est un processus d'autochtonie terrestre, le tourbage, avec enrichissement ultérieur en carbone ou houillification, qui a donné naissance aux houilles brillantes, essentiellement ligneuses. E. Schneider, Le Charbon,1945, p. 274.
B.− Rare. Croyance selon laquelle l'homme serait né de la terre :
3. En mythologie, il est fréquent que les hommes, nés de la terre, soient représentés, au moment de l'émergence, comme encore incapables de marcher, ou marchant avec gaucherie. Ainsi, chez les Pueblo, les êtres chthoniens, tels Shumaikoli, ou encore Muyingwo, qui participe à l'émergence, sont boîteux (« Pied-Ensanglanté », « Pied-Blessé », « Pied-Mou », les appelle-t-on dans les textes). Même observation pour les Koskimo de la mythologie kwakiutl : après que le monstre chthonien Tsiakish les ait engloutis, ils remontent à la surface terrestre, « trébuchant en avant ou de côté. » Le trait commun de la quatrième colonne pourrait donc être la persistance de l'autochtonie humaine. C. Lévi-Strauss, Anthropol. struct.,1958, p. 239.
Rem. 1. Attesté ds Littré et Guérin 1892. Ces deux dict. donnent le mot comme néologisme. Selon Guérin 1892, il est synon. de autochnéïté, mot attesté avec le même sens ds Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. Ces deux derniers dict. donnent aussi comme synon. autocht(h)onisme. Lar. encyclop. enregistre autochtonisme, avec la déf. suiv. : ,,Qualité des espèces végétales ou des races humaines dont l'habitat n'a pas varié, à notre connaissance, depuis les temps les plus éloignés.``
Rem. 2. Dans l'ex. suiv., le mot signifie « fait d'être né d'un seul être » :
4. Le problème posé par Freud en termes « œdipiens » n'est sans doute plus celui de l'alternative entre autochtonie et reproduction bi-sexuée. Mais il s'agit toujours de comprendre comment un peut naître de deux : comment se fait-il que nous n'ayons pas un seul géniteur mais une mère, et un père en plus? C. Lévi-Strauss, Anthropol. struct.,1958, p. 240.
Rem. 3. 1reattest. av. 1857 (Bér., Rev. d'anthrop., t. 4, p. 58 ds Littré); dér. de autochtone*, suff. -ie*.
PRONONC. ET ORTH. − Seule transcr. ds Littré : ô-to-kto-nie. Cf. autochtone.

Wiktionnaire

Nom commun

autochtonie \ɔ.tɔk.tɔ.ni\ ou \o.tok.to.ni\ féminin

  1. Caractéristique d'un groupe, d'un peuple qui se considère ou est considéré comme originaire du territoire où il vit.
    • Mais est-on pour autant en droit de conférer uniformément une signification de cet ordre aux affirmations sur l’autochtonie d’un peuple, et en particulier d’un peuple barbare comme celui des Étrusques qui nous concerne ici ? — (Dominique Briquel, Les Tyrrhènes, peuple des Tours : Denys d’Halicarnasse et l’autochtonie des Étrusques. École française de Rome, « Collection de l’École française de Rome » n° 178, 1993, p. 89.)
    • Cette représentation constitue une véritable rupture : malgré l’anti-méridionalisme présent de longue date dans l’Italie septentrionale, l’opposition Nord-Sud n’avait jusqu’ici jamais été exprimée en termes d’autochtonie, de colonialisme, d’oppression ethnique. — (Marta Machiavelli, « La Ligue du Nord et l’invention du « Padan » ». Centre d'études et de recherches internationales (CER), Presses de Sciences-PO, revue Critique internationale n° 10 (2001/1), page 129-142.)
    • Le Moyen Âge ayant fourni à l’époque contemporaine l’identification spatiale […] et le nom des acteurs de l’ultime appropriation de cet espace, la période médiévale a été largement mise à contribution pour fonder un discours d’autochtonie censé justifier toutes les manipulations de frontières souhaitées. — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Depuis. les années 1990, la recherche sur les politiques de l'ethnicité, de l'appartenance et de la citoyenneté en Afrique s'est élargie à la problématisation d'une forme de rapport politique qu'on a appelé « l’autochtonie ». En employant cette catégorie, on a pu mettre en évidence et désigner certaines homologies observables dans les conflits qu'ont connu des pays comme la Côte d'Ivoire, où l'on s'est battu au nom de l'ivoirité, l'Afrique du Sud, où ont été agressé des travailleurs étrangers,[…]. — (Armando Cutolo, Populations, citoyennetés et territoires : autochtonie et gouvernabilité en Afrique, dans Politique africaine, n° 112 : Enjeux de l'autochtonie, éd. Karthala, décembre 2008, page 5)
    • Les Juifs, si longtemps libres à l'égard des paysages, découvrent ou redécouvrent les charmes de l'autochtonie. Ces exilés magnifiques tombent dans la superstition du Lieu. — (Alain Finkielkraut, À la première personne, Gallimard, 2019, page 101)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « autochtonie »

 Dérivé de autochtone avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « autochtonie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autochtonie otɔktɔ̃i

Évolution historique de l’usage du mot « autochtonie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autochtonie »

  • Les députés ont adopté mercredi 18 décembre le projet de loi sur la décentralisation. Le texte qui doit encore être examiné par les sénateurs avant sa promulgation est au cœur d'une vive polémique. En raison des dispositions de l'article 246 qui consacre l'autochtonie dans les élections locales, notamment. RFI, Loi décentralisation au Cameroun: la notion d'«autochtonie» fait toujours débat
  • Au-delà des approches traditionnelles – historique, structuraliste, culturelle – bien connues pour définir l’autochtonie, les peuples autochtones se caractérisent surtout par une proximité et une dépendance marquée vis-à-vis d’un environnement nourricier, une exploitation mesurée des ressources naturelles, une gestion communautaire du rapport à la terre mère, le tout entouré de liens symboliques puissants : si le monde industrialisé considère que la terre appartient à l’homme, les peuples autochtones pensent eux que l’homme appartient à la terre. Libération.fr, Les communautés autochtones, simples usufruitières de la nature - Libération
  • Ce petit livre (119 p.) comporte en deuxième partie un corpus de 15 textes brefs bilingues allant du « peuples des Pélasges » cité par Eschyle à une supplique dans laquelle Georges Brassens qualifie les habitants de sa ville natale d’autochtones. A la fin du livre on trouve une impressionnante Bibliographie, classée par thèmes et commentée. A en juger par le nombre et la qualité des études et ouvrages parus en français ces derniers temps sur l’autochtonie et les thèmes connexes on réalise l’importance accordée en France au traitement critique de cette problématique. Le Courrier des Balkans, Blog • Les sources antiques des chimères autochtones - Le Courrier des Balkans
  • Pour l’anthropologue Dr. Déli Tizé, le débat autour de l’autochtonie vient des intérêts des uns et des autres à disposer ou non des « droits exclusifs de gestion de ressources disponibles ». Pour lui, le nouveau statut des maires renforce le pouvoir du concept d’autochtonie. C’est le retour à l’ethnicité, ethnicisme ou de l’ethnocentrisme. Pour la Mairie, c’est une bonne chose parce qu’il connait bien sa population et surtout ses problèmes de base ». Cependant, cet enseignant-chercheur se demande comment résoudre le problème du candidat de deux à trois générations dans localité et qui est considéré comme dernier venu. Cameroon Radio Television, Cameroun: que faut-il entendre par autochtonie ? - Cameroon Radio Television
  • Organisé en partenariat avec le laboratoire ” Diraset Etudes Maghrébines ” et l’Institut national du patrimoine (INP), “Etre autochtone, devenir autochtone: définitions et représentations” aborde la question de l’autochtonie à travers les siècles. Webmanagercenter, L'Ecole tunisienne de l'histoire et l'anthropologie démarre ses activités par un colloque sur l'autochtonie | Webmanagercenter
  • Seulement, la Constitution elle-même ne définit ni l’autochtonie ni la minorité. Cela est pourtant indispensable lorsqu’on sait que la grande majorité, sinon tous les peuples actuels du Cameroun y sont arrivés par flux migratoires. Il faut donc dire exactement quelle est la durée de la présence sur un territoire ou le nombre de générations qui devraient s’y succéder pour conférer l’autochtonie à un peuple. Du fait de ce déficit de clarté, à la pratique, les décideurs publics et politiques n’ont pas toujours tenu compte des deux caractéristiques de l’autochtonie. Actu Cameroun, Pr Viviane Ondoua : « la constitution du Cameroun porte une racine du fléau dit autochtonie »
  • Dans une scène politique camerounaise plus animée que jamais, notre contribution se veut, non seulement un élargissement du débat sur l’article 246 à travers les multiples problématiques qu’il met en scène, mais aussi une tentative d’éclairage dans un moment où les nouvelles technologies de l’information et de la communication libèrent les pensées les plus lugubres, l’expansion des philistins et des séides. Entre Camerounais et Camerounaises, avancer n’importe quoi ou soutenir un argument et son contraire est une posture qui règne en maître au point d’évincer tout effort d’une critique impartiale. Cette façon de renoncer à la critique sans limites en tirant la couverture de son côté devrait révéler à plusieurs Camerounais et Camerounaises qu’ils réfléchissent non avec un cerveau affranchi d’autochtonie au sens où il essaie d’être libre dans sa démarche analytique, mais avec leur cerveau autochtone parce que solidaire des intérêts d’un coin du Cameroun d’où ils sont. Dans ce cas est-ce l’article 246 qui fait l’autochtonie au Cameroun ou la mémoire longue de nos cerveaux autochtones ? Quel est le lien entre autochtonie et démocratie dans l’histoire des démocraties ? Le débat sur l’autochtonie/l’allochtonie est-il une exception camerounaise à l’âge de la mondialisation ? Quelles sont les forces et les faiblesses des approches de certaines figures de la scènes médiatiques camerounaises ? Que perd et que gagne le Cameroun à travers les catégories autochtones/allochtones ? Quelles sont les erreurs de plusieurs Camerounais/Camerounaises dans l’entendement de la démocratie ? Que proposons-nous ? Ce sont là quelques-unes de nos préoccupations. camer.be, Autochtones et Allochtones au Cameroun : Et si on élargissait le débat ? :: CAMEROON

Traductions du mot « autochtonie »

Langue Traduction
Anglais autochthony
Espagnol autóctona
Italien autoctonia
Allemand autochthonie
Chinois 自律
Arabe أصلي
Portugais autoctonia
Russe автохтонность
Japonais 自発性
Basque autochthony
Corse autuctonia
Source : Google Translate API

Synonymes de « autochtonie »

Source : synonymes de autochtonie sur lebonsynonyme.fr
Partager