La langue française

Autocéphale

Sommaire

  • Définitions du mot autocéphale
  • Étymologie de « autocéphale »
  • Phonétique de « autocéphale »
  • Évolution historique de l’usage du mot « autocéphale »
  • Citations contenant le mot « autocéphale »
  • Traductions du mot « autocéphale »

Définitions du mot « autocéphale »

Trésor de la Langue Française informatisé

AUTOCÉPHALE, adj. et subst. masc.

RELIGION
A.− [En parlant de certaines Églises chrét. de rite oriental] Qui ne dépend que de soi-même, qui a sa propre hiérarchie :
1. Chacun de ces groupes [religieux] est distinct et indépendant des autres, ou, comme on dit dans le pays, ils sont autonomes et autocéphales, c'est-à-dire qu'ils ont chacun leur propre hiérarchie. Journal des Débats,7 août 1876, p. 4, 2ecol. (Littré).
2. La Métropolie est le siège de l'Église autocéphale roumaine; depuis la guerre elle a été élevée au rang de patriarcat. P. Morand, Bucarest,1935, p. 193.
B.− Emploi subst. ,,Nom, chez les Grecs, des évêques qui n'étaient point sujets à la juridiction des patriarches`` (Littré).
Rem. 1. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixes. ainsi que ds Lar. encyclop. et Quillet 1965. 2. Autocéphalie « dignité des évêques grecs » est attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.; dér. de autocéphale*, suff. -ie*.
PRONONC. − Dernière transcr. ds DG : ó-tò-sé-fàl. Pour l'initiale, cf. auto-1.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1732 relig. [église grecque orthodoxe] (Trév. : autocéphale [...] Signifie celui qui est lui-même Chef, n'en ayant point au dessus de soi. C'est le nom que donnoient les Grecs à cèrtains Archevêques qui étoient éxemts de la Juridiction des Patriarches, qui ne leur étoient point soumis. Tel étoit l'Archevêque de Chypre, par un Decret du Concile d'Ephèse qui le tira de la Juridiction du Patriarche d'Antioche. Il y en avoit encore en Orient plusieurs autres Prélats Autocéphales, & en Occident ceux de Ravenne s'attribuoient le même droit). Composé de l'élément préf. auto-1* et de céphale*.
BBG. − Marcel 1938.

Wiktionnaire

Adjectif

autocéphale \o.to.se.fal\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Nom donné aux Églises métropolitaines non soumises directement à l’autorité d’un patriarcat[1].
    • Ainsi L’Église serbe a déclaré son autonomie en 1832 ; en 1879 elle s’est déclarée autocéphale — (Le patriarcat grec orthodoxe de Constantinople : de l’isolement à l’internationalisation, 1923-2003, Samim Akgönül, 2005, ISBN 2706818077, 9782706818073)
    • Commencèrent les lentes litanies de l'office des morts de l'Église géorgienne autocéphale. — (Sylvain Tesson, Une vie à coucher dehors, Gallimard (folio), 2009, p. 31.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AUTOCÉPHALE (ô-to-sé-fa-l') s. m.
  • Nom, chez les Grecs, des évêques qui n'étaient point sujets à la juridiction des patriarches.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AUTOCÉPHALE. Ajoutez :
2 Adj. Terme de l'Église grecque. Qui a sa propre hiérarchie. Chacun de ces groupes [religieux] est distinct et indépendant des autres, ou, comme on dit dans le pays, ils sont autonomes et autocéphales, c'est-à-dire qu'ils ont chacun leur propre hiérarchie, Journ. des Débats, 7 août 1876, 4e page, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « autocéphale »

Du grec ancien αὐτοκέφαλος, autoképhalos, composé de αὐτο- (« auto- ») et de κεφαλή, kephalē (« tête »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Αὐτοϰέφαλος, de αὐτὸς, même, et de ϰεφαλὴ, tête : qui est sa tête à soi-même, qui ne relève de personne (voy. CÉPHALIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « autocéphale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autocéphale otɔsefal

Évolution historique de l’usage du mot « autocéphale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autocéphale »

  • Le 6 janvier 2019, à Istanbul, le patriarche œcuménique Bartholomée recevait le métropolite Épiphane (Doumenko), le chef fraîchement élu de l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine, pour lui remettre officiellement le Tomos (acte) instituant la quinzième Église locale orthodoxe dans le monde. Par ce geste, le patriarche œcuménique entendait répondre à l’appel répété qui lui avait été lancé par les pouvoirs publics ukrainiens, et notamment le président Petro Porochenko, depuis plusieurs années. Ce dernier plaidait en faveur de l’établissement d’une institution ecclésiale indépendante, surtout face au Patriarcat de Moscou qui, bien que desservant pastoralement une très large communauté orthodoxe dans le pays, tenait lieu de relais d’influence au Kremlin. Le candidat malheureux à sa propre réélection était allé jusqu’à affirmer quelques semaines plus tôt : « Qu’est-ce que cette Église ? C’est une Église sans Poutine… L’Ukraine ne boira plus de poison moscovite depuis le calice de Moscou. (1) » L’autocéphalie est donc perçue comme une dimension essentielle de la souveraineté de l’État ukrainien. À la donnée de géopolitique régionale marquée par la révolution de Maïdan, l’annexion de la Crimée et la guerre dans le Donbass à partir de 2014, il faut ajouter une dimension proprement religieuse (2). Les orthodoxes du pays étaient divisés depuis au moins une vingtaine d’années et la solution d’une Église unique devait en résoudre les schismes. , L’Église orthodoxe d’Ukraine : les enjeux d’une indépendance ecclésiale – Areion24.news
  • « L’Église existe, c’est indéniable », s’est félicité le métropolite Épiphane, 41 ans, à l’occasion d’une célébration liturgique pour le premier anniversaire de l’Église, le 15 décembre 2019. « Nous avons gagné en maturité, nous avons préservé l’unité, et nous avons établi des institutions durables ». Même si l’Église s’est bâtie en grande partie sur des structures préexistantes de l’Église orthodoxe ukrainienne du patriarcat de Kiev, et de l’Église orthodoxe autocéphale ukrainienne, toutes deux dissoutes, la construction d’une nouvelle organisation religieuse n’est certes pas une mince affaire. Et pourtant, nombre d’observateurs attendaient un développement plus conséquent dans la première année d’existence de l’Église. , Ukraine : la nouvelle Église orthodoxe autocéphale s’organise – Religioscope
  • Loin d’affecter la stricte Église grecque, cette reconnaissance apparaît bel et bien comme une secousse supplémentaire dans le monde orthodoxe, qui depuis un an maintenant traverse un schisme. En octobre 2018, le patriarche de Constantinople, Bartholomeos, a en effet accordé l’autocéphalie aux orthodoxes ukrainiens qui jusque-là appartenait à trois entités ecclésiastiques, dont deux – l’Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine et le Patriarcat de Kiev n’étaient pas en communion avec le reste du monde orthodoxe. La Croix, L’Église de Grèce, première à reconnaître l’autocéphalie de l’Église orthodoxe d’Ukraine
  • L’Église orthodoxe est organisée sous la forme de plusieurs Églises administrativement indépendantes les unes des autres (dites autocéphales, ce qui veut dire que chacune a sa propre tête) tout en partageant la même foi et se reconnaissant mutuellement. Chacune d’elle a son propre primat (avec le titre de patriarche, métropolite ou évêque), mais elles reconnaissent la primauté du patriarche de Constantinople, fondée par l’histoire, sans s’accorder sur le contenu de cette primauté : simple primauté d’honneur (notamment selon le patriarcat de Moscou) ou rôle d’arbitre en cas de litige entre deux Églises orthodoxes. Les plus anciennes sont autocéphales depuis les origines (patriarcats de Constantinople, Alexandrie, Antioche, Jérusalem). La plupart des autres sont issues du patriarcat de Constantinople : chacune d’elles constituait initialement une partie du territoire de ce dernier, puis, à la faveur de son développement historique, s’en est détachée et a été érigée en Église autocéphale. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Vers une Église orthodoxe autocéphale en Ukraine
  • Le métropolite se dit troublé par la division interne au sein de la nouvelle Eglise, étant donné que la partie minoritaire des hiérarques, lors des célébrations solennelles, concélèbre avec le «patriarche» Philarète en la cathédrale Saint-Vladimir, tandis que la majorité concélèbre avec le métropolite Epiphane au monastère Saint-Michel. «C’est en raison de son désaccord que le patriarche était absent à l’intronisation du métropolite Epiphane en tant que primat» de la nouvelle Eglise autocéphale ukrainienne. cath.ch, Dissensions au sein de la nouvelle Eglise autocéphale d’Ukraine – Portail catholique suisse
  • La position de l’Église grecque-orthodoxe d’Alexandrie a, en revanche, été plus ambiguë au début. Pendant sa visite en Ukraine, en septembre 2018, le patriarche Theodore II avait dans un premier temps manifesté son soutien au primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine, rattaché au Patriarcat de Moscou, le métropolite Onuphre. Toutefois, sans doute sous la pression d’Athènes, Théodore II a finalement commémoré, dans la liturgie du 8 novembre, le métropolite Iepifani, reconnaissant ainsi le statut autocéphale de l’Église orthodoxe d’Ukraine. Cela a incité l’Église orthodoxe russe à rompre ses relations avec le Patriarcat d’Alexandrie. La Croix, Un an après le schisme ukrainien, le monde orthodoxe n’en finit pas de se diviser
  • En particulier, il prête attention au fait que cela n’a pas été demandé par une Église locale canonique et que les schismatiques ou les soi-disant « auto-consacrés » (l’Église orthodoxe ukrainienne non canonique du Patriarcat de Kiev et l’Église orthodoxe autocéphale ukrainienne) ont été reconnus en contournant l’Église locale canonique. Le Métropolite a également rappelé qu’au lieu d’unifier les fidèles en Ukraine, la décision du Patriarcat œcuménique ne faisait que les diviser puisque le « patriarche honoraire » Philarète et un certain nombre d’évêques se sont séparés de l’OCU nouvellement créée. AgoraVox, ONG grecque : L'Église de Grèce a reconnu l'autocéphalie ukrainienne en violation de la loi - AgoraVox le média citoyen
  • Il y a cent ans, en effet, en janvier 1920, le Patriarcat œcuménique publiait une encyclique retentissante, appelant à une forme de « communion » entre toutes les Églises du monde entier. Ce document avait été précédé en 1902 par une lettre de Joachim III, patriarche œcuménique de Constantinople, envoyée à ses frères des Églises orthodoxes autocéphales, dans laquelle la question des relations avec les autres Églises chrétiennes était envisagée. Mais l’encyclique de 1920 fait date car elle marque l’entrée de l’orthodoxie dans le Mouvement œcuménique qui, jusque-là, concernait essentiellement les Églises issues du protestantisme. La Croix, Vivre en communion, un programme mystique et politique
  • Dès le 11 octobre 2018, le Patriarcat œcuménique de Constantinople, qui jouit d’une « primauté d’honneur » sur toutes les Églises orthodoxes du monde, mais pas pour autant de pouvoirs hiérarchiques ou disciplinaires semblables à ceux du pape dans le catholicisme, annonçait qu’il allait annuler la décision de 1686 plaçant l’Église orthodoxe d’Ukraine sous la jurisprudence de celle de Moscou. Cette décision, finalement actée le 5 janvier suivant, a suscité une tempête de réactions dans les Balkans – faisant la joie des Églises autocéphales de Macédoine et du Monténégro, qui ne disposent d’aucune espèce de reconnaissance canonique. Ces deux Églises, considérées par la communion de l’orthodoxie mondiale comme des « schismes » de l’Église serbe, ont vu cette décision comme un précédent de bon augure pour leur propre cause. , Balkans : les Églises orthodoxes ressentent l’onde de choc de l’affaire ukrainienne – Religioscope

Traductions du mot « autocéphale »

Langue Traduction
Anglais autocephalous
Espagnol autocéfala
Italien autocefala
Allemand autozephal
Chinois 自发性的
Arabe ذاتي
Portugais autocéfalo
Russe автокефальный
Japonais 自生
Basque autocephalous
Corse autocefale
Source : Google Translate API
Partager