La langue française

Asystolie

Définitions du mot « asystolie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASYSTOLIE, subst. fém.

A.− PATHOL., vieilli. Insuffisance de la contraction (systole) du cœur, insuffisance cardiaque globale.
B.− ,,Ensemble des phénomènes dus à l'insuffisance cardio-vasculaire et au trouble profond de la circulation qui en résulte`` (Garnier-Del. 1958). Asystolie fébrile, inflammatoire, partielle.
DÉR.
Asystolique, adj.Qui a rapport à l'asystolie. Syndrome, dyspnée, maladie asystolique. Emploi subst. Un, une asystolique.(1920-24, P.-J. Teissier ds [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 2, p. 277]; suff. -ique*).
PRONONC. : [asistɔli].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1856 « faiblesse ou l'enrayement des fonctions cardiaques » [déf. donnée par Beau, p. 350] (Dr. J.-H.-S. Beau, Traité expérimental et clinique d'auscultation appliquée à l'étude des maladies du cœur, 2epartie, section première, chap. II, Revue des maladies du cœur étudiées sous le rapport de l'auscultation, p. 322 : Nous croyons pouvoir appeler asystolie l'ensemble des symptômes que nous avons exposés, à savoir, l'injection rouge ou violette de la face, la bouffissure des paupières [...] Nous donnons à ces symptômes le nom d'asystolie, en comprenant aussi sous cette dénomination l'insuffisance de systole qui en est le point de départ et l'unique cause). Mot forgé par le médecin français Joseph-Honoré-Simon Beau [1806-65] supra, à partir du mot systole*, préf. a-2*; suff. -ie*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : Asystolique. 1.
BBG. − Chevallier 1970. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − March 1970. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970 (et s.v. asystolique). − Pomm. 1969. − Quillet Méd. 1965.

Wiktionnaire

Nom commun

asystolie \a.sis.tɔ.li\ féminin

  1. (Médecine) Ensemble des symptômes d’une insuffisance cardiaque.
    • Il n’y a pas d’argument pour tenter de défibriller un patient en asystolie. — (XavierAndré-Fouët, Cardiologie: 1er, 2e et 3e cycles de médecine générale préparation au concours de l’internat, 1999)
  2. (En particulier) Arrêt cardiaque caractérisé par une absence totale de contraction du myocarde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « asystolie »

Du grec ancien ἀ-, a- exprimant la privation et du grec ancien συστολή, sustolê (« contraction »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « asystolie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
asystolie asistɔli

Évolution historique de l’usage du mot « asystolie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « asystolie »

  • En retournant le dossard du coureur, la médecin a vu que le jeune homme souffrait de sténose aortique modérée, un trouble cardiaque. « Quand il a été branché sur le défibrillateur, il avait les extrémités bleutées et il était en asystolie », a-t-elle expliqué.   La Presse, Marathon de Montréal: un coureur dans un état critique
  • Le coeur est une pompe assurant l’éjection du sang dans la circulation pulmonaire et systémique afin d’assurer l’oxygénation des cellules de l’organisme. L’activité automatique du coeur est sous la dépendance du tissu nodal. L’altération ou le dysfonctionnement du tissu nodal va empêcher la propagation normale de l’influx électrique à travers le myocarde et entraîner l’apparition de troubles du rythme cardiaque (asystolie, fibrillation ventriculaire). • L’asystolie (tracé ECG plat) : le coeur n’a aucune activité électrique donc aucune contractilité et ne peut donc plus éjecter le sang dans la circulation. La prise en charge consiste à débuter les gestes de réanimation et à injecter 1 mg d’Adrénaline® en IV toutes les trois minutes jusqu’à reprise d’une activité cardiaque efficace. • La fibrillation ventriculaire (tracé ECG complètement anarchique) : elle se définit par une désynchronisation totale de l’activité électrique donc une inefficacité mécanique du myocarde et l’incapacité d’éjecter le sang dans la circulation. Hormis les gestes de réanimation, le seul traitement capable de resynchroniser l’activité électrique du coeur est la délivrance d’un choc électrique externe (CEE) grâce à un défibrillateur semi-automatique (DSA). Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession, Prise en charge de l’arrêt cardio-respiratoire intrahospitalier chez l’adulte - Actusoins actualité infirmière
  • Formellement, le choc donné n’a donc pas pour rôle, comme on le pense souvent, de repartir le coeur, mais plutôt d’arrêter l’arythmie, afin que le coeur puisse repartir de lui-même. Il est donc inutile de donner un tel choc si le tracé est plat (asystolie), puisqu’il n’y a pas d’activité électrique à interrompre. L’actualité, Traiter toutes les arythmies cardiaques (3/4) | L’actualité

Traductions du mot « asystolie »

Langue Traduction
Anglais asystole
Espagnol asistolia
Italien asistolia
Allemand asystolie
Chinois 心搏停止
Arabe توقف الانقباض
Portugais assistolia
Russe асистолия
Japonais 心静止
Basque asystole
Corse asystole
Source : Google Translate API

Asystolie

Retour au sommaire ➦

Partager