La langue française

Artériotomie

Sommaire

  • Définitions du mot artériotomie
  • Étymologie de « artériotomie »
  • Phonétique de « artériotomie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « artériotomie »
  • Citations contenant le mot « artériotomie »
  • Traductions du mot « artériotomie »
  • Synonymes de « artériotomie »

Définitions du mot « artériotomie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARTÉRIOTOMIE, subst. fém.

CHIR. ,,Incision d'une artère pratiquée pour soustraire du sang à l'organisme ou pour atteindre et supprimer un obstacle à la circulation.`` (Garnier-Del. 1958) :
... dans les folies atrabilaires, les Anciens employaient avec confiance, et les modernes ont eux-mêmes, depuis, avantageusement employé les fondans, les vomitifs et les purgatifs énergiques : dans celles qui dépendent de l'inflammation lente des organes de la génération et du cerveau lui-même, ou de la phlogose plus aiguë de l'estomac, des autres parties épigastriques et des meninges cérébrales, les saignées, et sur-tout l'artériotomie, ont opéré des guérisons subites et comme miraculeuses. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 366.
Rem. Les dict. les plus anc. définissent le terme par « saignée » plutôt que par « dissection » ou « incision » (qui provoque une saignée); Guérin 1892 distingue deux accept. : 1. « dissection des artères »; 2. « saignée d'une artère ».
PRONONC. : [aʀteʀjɔtɔmi].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1575-90 (Paré, XV, 66 ds Gdf. Compl. : L'incision de l'artere est dite arteriotomie). Empr. au lat. médiév. arteriotomia « section d'une artère », viies., Aesculapius, 4, p. 7, 38 ds Mittellat. W. s.v. Le gr. α ̓ ρ τ η ρ ι ο τ ο μ ι ́ α (Galien ds Bailly) signifie seulement « incision de la trachée-artère ».
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Bouillet 1859. − Chevallier 1970. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Littré-Robin 1865. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870.

Wiktionnaire

Nom commun

artériotomie \aʁ.te.ʁjɔ.tɔ.mi\ féminin

  1. (Chirurgie) Saignée pratiquée dans une artère.
    • Messieurs, c’est encore un insuccès de l’artériotomie que je viens de vous citer. — (Bulletins e la Société Anatomo-Clinique de Bordeaux, volumes 32 à 33, 1911)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARTÉRIOTOMIE. n. f.
T. de Chirurgie. Saignée pratiquée dans une artère.

Littré (1872-1877)

ARTÉRIOTOMIE (ar-té-ri-o-to-mie) s. m.
  • Terme de chirurgie. Saignée pratiquée à une artère.

HISTORIQUE

XVIe s. Phlebotomie est incision de veine evacuant le sang avec les autres humeurs, comme l'incision de l'artere est dite arteriotomie, Paré, XV, 66.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARTÉRIOTOMIE, ἀρτηριοτομία, d’ἀρτηρία, & de τέμνω, je coupe, en terme de Chirurgie, l’opération d’ouvrir une artere, ou de tirer du sang en ouvrant une artere avec la lancette, ce que l’on pratique en quelques cas extraordinaires. Voyez Artere, Phlébotomie, &c. Voyez aussi Anevrysme.

L’artériotomie est une opération qui ne se pratique qu’au front, aux tempes & derriere les oreilles, à cause du crane qui sert de point d’appui aux arteres ; partout ailleurs l’ouverture de l’artere est ordinairement mortelle : on a un très-grand nombre d’exemples de personnes qui sont mortes de la saignée, parce qu’une artere a été prise pour une veine.

Fernel (2. 18.) Severinus (Effic. med. part. II.) Tulpius (obs. 1. 48.) & Catherwood, ont fait tous leurs efforts pour introduire l’artériotomie dans les cas d’apoplexie, comme étant préférable à la saignée qui se fait par les veines ; mais ils n’ont pas été fort suivis. Voyez Apoplexie.

Pour ouvrir l’artere temporale, qui est celle qu’on préfere pour l’artériotomie, on n’applique point de ligature ; on tâte avec le doigt index une de ses branches, qu’on fixe avec le pouce de la main gauche ; on l’ouvre de la même façon que la veine dans la phlébotomie ; quelques-uns préferent l’usage du bistouri. Le sang qui vient de l’artere est vermeil & sort par secousses, qui répondent à l’action des tuniques des arteres. Lorsqu’on a tiré la quantité de sang suffisante, on rapproche les levres de la plaie, & on la couvre de trois ou quatre compresses graduées, dont la premiere aura un pouce en quarré, & les autres plus grandes à proportion, afin que la compression soit ferme. On contiendra ces compresses avec le bandage appellé solaire ; voici comme il se fait : il faut prendre une bande de quatre aunes de long & trois doigts de large ; on la roule à deux globes, dont on tient un de chaque main. On applique le milieu de la bande sur les compresses pour aller autour de la tête sur l’autre temple, y engager les deux chefs en changeant les globes de main ; on les ramene sur les compresses, où on les croise en changeant de main, de sorte que si c’est du côté droit, on fasse passer le globe postérieur dessous l’antérieur, c’est-à-dire, celui qui a passé sur le front, & qui dans l’exemple proposé est tenu de la main droite. Dès qu’on les a changés de main, on en dirige un sur le sommet de la tête & l’autre par-dessous le menton ; on continue pour aller les croiser à la temple opposée au mal, pour de-là revenir en changeant de main autour de la tête former un deuxieme nœud d’embaleur au-dessus des compresses ; on continue en faisant des circulaires assez serrés autour de la tête pour employer ce qui reste de la bande. Voyez fig. 3. chir. Pl. XXVII. Un bandage circulaire bien fait produit le même effet sans tant d’embarras. (Y)

* C’est de la blessure des arteres que procedent les hémorrhagies dangereuses. Nous parlerons à l’article Hémorrhagie, des différens moyens inventés par l’Art pour l’arrêter. On ne peut disconvenir que la ligature ne soit le plus sûr de tous : mais il y a des cas où elle a de grands inconvéniens, comme dans celui de l’anevrysme au bras, où le Chirurgien n’étant jamais certain de ne pas lier le tronc de l’artere, le malade est en risque de perdre le bras par l’effet de la ligature, s’il n’y a pas d’autre ressource pour la circulation du sang que celle de l’artere liée. C’est donc un grand remede que celui qui étant appliqué sur la plaie de l’artere découverte par une incision, arrête le sang & dispense de la ligature. Le Roi vient de l’acheter (Mai 1751.) du sieur Brossart, Chirurgien de la Châtre en Berry, après plusieurs expériences sur des amputations faites à l’Hôtel royal des Invalides & à l’hôpital de la Charité, mais notamment après un anevrysine guéri par ce moyen, & opéré par l’illustre M. Morand, de l’Académie royale des Sciences. Ce célébre Chirurgien, dont l’amour pour le bien public égale les talens & le savoir si généralement reconnus, a bien voulu nous communiquer le remede dont il s’agit.

Il consiste dans la substance fongueuse de la plante nommée agaricus pedis equini facie. Instit. rei herb. 562. Fungus in caudicibus nascens unguis equini figurâ. C. B. Pin. 372. Fungi igniarii. Trag. 943. parce qu’on en fait l’amadou.

On coupe l’écorce ligneuse de cet agaric ; on sépare la partie fongueuse du reste de la plante ; elle est déjà souple comme une peau de chamois ; on l’amollit encore en la battant avec un marteau. Un morceau de cette espece d’amadou appliqué sur la plaie de l’artere, & plus large que ladite plaie, soûtenu d’un second morceau un peu plus large, & de l’appareil convenable, arrête le sang.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « artériotomie »

Ἀρτηριοτομία, de ἀρτηρία (voy. ARTÈRE), et τομὴ, action de couper (voy. TOME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de artère avec le suffixe -tomie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « artériotomie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
artériotomie arterjɔtɔmi

Évolution historique de l’usage du mot « artériotomie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « artériotomie »

  • L’étude régionale des activités de Dispositifs de fermeture d’artériotomie basée sur le volume de production et de consommation de cette région, les revenus (millions USD), le taux de croissance du marché de 2020 à 2026. Les principaux impacts de la région sur les activités de Dispositifs de fermeture d’artériotomie sont l’Amérique du Nord, le Moyen Est et Afrique, Asie du Sud, Amérique latine, Europe. Le rapport avec des tableaux et des graphiques donne une vue d’ensemble de l’industrie. INFO DU CONTINENT, Global Dispositifs de fermeture d'artériotomie Analyse du marché 2020 de la part de marché et de la taille du marché | Par les principaux fabricants - INFO DU CONTINENT
  • Un mélange parfait d’informations quantitatives et qualitatives sur le marché ‘Dispositifs de fermeture d’artériotomie Market ‘mettant en évidence les développements, les défis de l’industrie auxquels les concurrents sont confrontés ainsi que les lacunes et les opportunités disponibles et qui tendraient sur Dispositifs de fermeture d’artériotomie Market. L’étude relie les données historiques de 2014 à 2019 et estimées jusqu’en 2028. Tropicalizer, Analyse de l’impact positif de Covid-19 sur le marché Dispositifs de fermeture d’artériotomie 2020-2028, taille actuelle du commerce et perspectives futures – Tropicalizer

Traductions du mot « artériotomie »

Langue Traduction
Anglais arteriotomy
Espagnol arteriotomía
Italien arteriotomia
Allemand arteriotomie
Chinois 动脉切开术
Arabe بضع الشرايين
Portugais arteriotomia
Russe артериотомия
Japonais 動脈切開
Basque arteriotomy
Corse arteriotomia
Source : Google Translate API

Synonymes de « artériotomie »

Source : synonymes de artériotomie sur lebonsynonyme.fr
Partager