La langue française

Arroyo

Définitions du mot « arroyo »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARROYO, subst. masc.

Dans certains pays (Indochine, Brésil, etc.), ruisseau temporaire ou canal artificiel reliant les voies fluviales, en particulier, dans les régions deltaïques :
Le chemin suit la base de la haute muraille crénelée. À l'autre main se creuse la profonde tranchée d'un arroyo. Claudel, Connaissance de l'Est,1907, p. 31.
PRONONC. : [aʀ ɔjo].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1885, 5 mai (Petit Journal d'apr. Rupp., p. 283). Empr. à l'esp. arroyo « cours d'eau », attesté dep. 775 (sous la forme arogium, Asturies; arroyo dep. 929, S. Pedro de Arlanza d'apr. Cor.), du lat. pop. *arrugium, corresp. au lat. arrugia « galerie d'une mine d'or » (Pline, Nat., 33, 70 ds TLL s.v., 655, 65), d'orig. ibère (v. Cor.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − George 1970. − Plais.-Caill. 1958.

Wiktionnaire

Nom commun

arroyo \a.ʁɔ.jo\ masculin

  1. (Géologie) Cours d’eau temporaire qui se remplit lorsqu’il pleut.
    • J'ai conté […] le miracle de cette résistance inouïe, à un contre six, […], dans la vase, les trous perfides des arroyos, sous un ciel qui crachait des tonnes de mitraille, […]. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 91)
    • Il avait donc sous la main une vingtaine d’hommes, bien défilés, disposant d’un admirable champ de tir, le lit même de l’arroyo, avec le gué au beau milieu. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 244.)
    • Des chocs répétés, le bruit d’une masse volumineuse frappant l’eau lui indiquèrent qu’ils étaient près d’un bras du fleuve ou d’un arroyo en crue. À la saison des pluies le déluge faisait tomber des branches les insectes par milliers, et les poissons faisaient bombance. Ils sautaient de joie, repus et satisfaits. — (Luis Sepúlveda, Le Vieux qui lisait des romans d’amour, 1988. Traduit de l'espagnol (Chili) par François Maspero, 2002, p. 90)
    • Le canyon de Chelly a la forme d'un Y, creusé verticalement dans les lits de grès par deux arroyos.
    • Cet arroyo, qui part du fleuve Tan-bmh, coule derrière la citadelle, qu'il entoure en partie. — (Trinh Hoai Duc, "Histoire et description de la Basse-Cochinchine : pays de Gia-Dinh", 1863)

Nom commun

arroyo

  1. (Géographie) Arroyo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « arroyo »

(Siècle à préciser) De l’espagnol arroyo (« ruisseau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’espagnol arroyo (« ruisseau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin arrugia (« galerie de mine »), d’origine obscure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arroyo »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arroyo arɔjɔ

Évolution historique de l’usage du mot « arroyo »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « arroyo »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « arroyo »

Langue Traduction
Anglais arroyo
Espagnol cauce seco de un río
Italien arroyo
Allemand arroyo
Chinois 阿罗约
Arabe أرويو
Portugais arroyo
Russe арройо
Japonais アロヨ
Basque arroyo
Corse arroyo
Source : Google Translate API

Arroyo

Retour au sommaire ➦

Partager