La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « aronde »

Aronde

[arɔ̃d]
Ecouter

Définitions de « aronde »

Aronde - Nom commun

  • (Charpenterie, Menuiserie) Technique d'évasement en forme de V pour empêcher l'arrachement à la traction; connue sous le nom de queue-d’aronde.

    Dans l'univers de la charpenterie, l'aronde est une technique d'évasement en V, agissant comme un rempart contre l'arrachement à la traction, un savoir-faire artisanal aussi connu sous le nom de queue-d’aronde.
    (Citation fictive)
  • (Ornithologie) Désignation ancienne de l'hirondelle.

    Comme l'aronde, synonyme ancien de l'hirondelle, qui annonce l'arrivée du printemps, notre économie montre enfin des signes de reprise.
    (Citation fictive)
  • (Zoologie) Genre de mollusques bivalves, source des perles et de la nacre.

    Dans les profondeurs mystérieuses des océans, l'aronde, mollusque bivalve discret, tisse avec patience les perles précieuses et la nacre irisée.
    (Citation fictive)
  • (Zoologie) Espèce de poissons volants (Hirundichtys spp.), caractérisés par leurs nageoires pectorales très développées, appartenant à la famille des exocétidés.

    Dans le ballet incessant de la nature sous-marine, l'aronde, avec ses nageoires pectorales exceptionnellement développées, se distingue en ajoutant une dimension aérienne à son habitat.
    (Citation fictive)

Expressions liées

  • Assemblage à queue d'aronde (assemblage de deux pièces de bois, entaillées chacune en forme de queue d'hirondelle)
    [L'] Assemblage à queue d'aronde (...) est utilisé principalement pour assembler deux pièces de bois relativement larges et minces, formant un angle. Cet assemblage a été beaucoup utilisé pour les coffres et actuellement, il sert pour les tiroirs. Plusieurs parties saillantes en forme de trapèze − dites tenons ou queues mâles − s'engagent dans des entailles − mortaises ou queues femelles − de même forme et de même dimension, exécutées dans la pièce de bois adverse. La forme de trapèze rappelle la forme des queues d'hirondelles, d'où son nom de queue d'hironde, devenu par déformation queue d'aronde.
    — Viaux, Le Meuble en France
  • L'aronde aux perles ou aronde perlière est appelée aujourd'hui avicule perlière
  • À queue d'aronde (qui a la forme d'une queue d'hirondelle)
    ... elle aidait son amant à se parer, rôdait autour de lui, admirant sa cravate blanche et son habit à queue d'aronde, considérant avec respect son chapeau à claque, ...
    auteur

Étymologie de « aronde »

Du moyen français aronde (hirondelle), de l'ancien français aronde, issu du latin hirundo.

Usage du mot « aronde »

Évolution historique de l’usage du mot « aronde » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « aronde » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Citations contenant le mot « aronde »

  • A commande digitale, l'engin de haute précision découpe tenons, mortaises et queues-d'aronde en un éclair.
    lemoniteur.fr — Robot mobile pour fraisage minute
  • Les populaires étaient à la fête de ce premier rassemblement mensuel de l’année du château de Pignerolles. Parmi elles beaucoup de françaises bien connues, Renault, Peugeot, Simca, Citroën et Panhard étaient venues. On notera d’ailleurs une Simca Aronde particulière à la carrosserie pas vraiment « état concours ».
    News d'Anciennes — Panique à Pignerolles pour le premier rasso de l'année 2020 - News d'Anciennes

Traductions du mot « aronde »

Langue Traduction
Anglais dovetail
Espagnol encajar
Italien incastro
Allemand schwalbenschwanz
Chinois 燕尾
Arabe تتوافق
Portugais cauda de andorinha
Russe ласточкин хвост
Japonais アリ
Basque dovetail
Corse colomba
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.