La langue française

Arêtier

Définitions du mot « arêtier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARÊTIER, subst. masc.

A.− BÂTIMENT
1. Pièce de charpente formant l'encoignure d'un comble :
L'arêtier fermé est composé d'ardoises appelées arêtières taillées pour constituer par leur contiguité la ligne d'arête saillante du comble; ... E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bât.,t. 4, 1928, p. 40.
2. Bande de métal, zinc ou plomb qui recouvre les angles des toitures ou des flèches.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
B.− P. ext.
1. AVIAT. Tube réunissant les nervures d'ailes d'avion. Becs d'attaque réunis par un arêtier de bord (J. Guillemin, Précis de constr., calcul et essai des avions et hydravions,1929, p. 118).
2. TECHNOL., en taille des pierres. ,,Intersection plane de deux berceaux qui ont même plan de naissance et même montée.`` (Littré). Synon. arête (Chabat 1881).
3. TRAV. PUBL., vx. ,,Partie de pavé de forme triangulaire au droit d'un avant-corps, ayant un ruisseau de chaque côté. Le pavé qui se trouve à la rencontre des deux ruisseaux.`` (Littré). Synon. arêtière.
Rem. Attesté également ds Guérin 1892, DG et Quillet 1965.
PRONONC. ET ORTH. : [aʀ εtje] ou [aʀe-]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 transcrivent le mot avec [ε] ouvert (Barbeau-Rodhe 1930 note la possibilité d'une durée mi-longue pour [ε], Harrap's 1963 et Pt Rob. avec [e] fermé. Tous les dict. hist. notent [e] (cf. p. ex. Fér. 1768 : ,,L'ê est fermé et bref. Aré-tié``; il précise que le mot ,,n'a qu'un r``)).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1309 archit. « pièces de bois qui partent des angles d'un édifice pour donner au toit la forme d'un pavillon » (Revenus des terres de l'Art., A.N. KK 394, fo17 ds Gdf. Compl. : Demi c. d'arestiers de .v.s.); cf. 1332 (Compte de Odart de Laigny, A.N. KK 3a, fo170 vo, ibid. : La taille, les festieres, arrestiers et chaux dessus diz); 2. 1797 (Gattel Arêtier. Bout de table de plomb au bas de l'arêtier de la croupe d'un comble vers l'ardoise). Dér. du rad. de arête*; suff. -ier*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Bouillet 1859. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − Jossier 1881. − Mots rares 1965. − Noël 1968. − Poignon 1967. − Viollet 1875.

Wiktionnaire

Nom commun

arêtier \a.ʁɛ.tje\ masculin

  1. (Architecture) Pièce de charpente qui forme l’angle saillant ou l’arête de la croupe d’un toit, d’un pavillon ou de toute autre espèce de comble.
  2. Lame de plomb qui recouvre les angles d’un comble ou d’une flèche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARÊTIER. n. m.
T. d'Architecture. Pièce de charpente qui forme l'angle saillant ou l'arête de la croupe d'un toit, d'un pavillon ou de toute autre espèce de comble. Il se dit aussi d'une Lame de plomb qui recouvre les angles d'un comble ou d'une flèche.

Littré (1872-1877)

ARÊTIER (a-rê-tié) s. m.
  • 1En charpente, les arêtiers sont des pièces de bois qui partent des angles d'un édifice, pour donner au toit la forme d'un pavillon.
  • 2Arêtier de plomb, nappe de plomb qui couvre les angles saillants et de réunion sur la hauteur des pans de comble.
  • 3Partie de pavé de forme triangulaire au droit d'un avant-corps, ayant un ruisseau de chaque côté.

    Le pavé qui se trouve à la rencontre des deux ruisseaux.

HISTORIQUE

XVIe s. Sera tenu le dit fermier bailler et livrer pour les maisons et edifices de la dite eglise, arestiers et venneaulx, Du Cange, aresta.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ARÊTIER. Ajoutez :

4En taille des pierres, intersection plane de deux berceaux qui ont même plan de naissance et même montée.

REMARQUE

L'arêtier en charpente est mal défini : c'est une pièce de bois placée à l'intersection de deux combles de même hauteur formant un angle saillant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « arêtier »

De arête.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arête.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « arêtier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arêtier arɛtie

Évolution historique de l’usage du mot « arêtier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arêtier »

  • L’arêtier, la noue, les rives, etc. sont traités conformément aux prescriptions données dans le cadre d’un ouvrage à pureau entier. , NF DTU 40.13 – Couverture en ardoises en fibres-ciment DTU 40 -
  • Le travail de couverture offrait une imposante maquette, réalisée en une cinquantaine d'heures par les deux médaillés, Gaël Moreau et Yannis Machado. « Un travail traditionnel d'ardoise avec arêtier, noue, faîtage et gouttière » évoqué par Jean-Claude Duplessis, président départemental des MOF. « Le dossier technique et les valeurs transmises qui accompagnaient les œuvres avaient également leur importance dans la notation », tenait-il à préciser. Avant de faire remarquer que les deux maîtres d'apprentissage de la spécialité avaient été formés par Daniel Charpy, un formateur du CFA marzyat, aujourd'hui à la retraite. www.lejdc.fr, De la belle ouvrage et de belles médailles - Marzy (58180)
  • Des prescriptions particulières sont également détaillées pour le traitement des points singuliers tels que égout, rives, faîtage, arêtier, etc. , DTU 40.45 – Couvertures par éléments métalliques en cuivre DTU
  • C’est donc pour répondre à un nouveau besoin que les industriels du secteur ont développé depuis une bonne quinzaine d’années une offre dédiée. A disposition, closoirs ventilés pour faîtières et arêtiers, chatières, égouts ventilés… , Couvertures : quels types de ventilation ? Solutions
  • Les arêtiers peuvent être : , DTU 40.46 - Travaux de couverture en plomb sur support continu DTU 40
  • Inspectez-la régulièrement et intervenez rapidement : tuiles fendues, mal fixées ou décrochées ; girouette abîmée ; antenne vacillante ; gouttières encrassées ; branches d'arbres ou plantes grimpantes gênantes ; cheminée fragilisée, etc. Contrôlez faîtages, arêtiers et tout particulièrement les scellements au mortier (à cause des risques d'infiltration). La ventilation de la toiture doit aussi s'effectuer dans de bonnes conditions (pas de combles humides).  Cotemaison.fr, Refection toiture : réparer ou refaire sa toiture, comment choisir ? - Côté Maison

Traductions du mot « arêtier »

Langue Traduction
Anglais hip
Espagnol cadera
Italien anca
Allemand hüfte
Chinois 臀部
Arabe ورك او نتوء
Portugais quadril
Russe тазобедренный
Japonais ヒップ
Basque aldaka
Corse hip
Source : Google Translate API

Synonymes de « arêtier »

Source : synonymes de arêtier sur lebonsynonyme.fr

Arêtier

Retour au sommaire ➦

Partager