La langue française

Arec, aréquier

Définitions du mot « arec, aréquier »

Trésor de la Langue Française informatisé

AREC, ARÉQUIER, subst. masc.

BOT. Plante monocotylédone à tige élancée, de la famille des palmiers, répandue en Asie équatoriale et aux Antilles :
1. Non-seulement la nature a satisfait à tous les besoins des êtres sensibles avec des graminées, gladiolées, palmifères, arondinacées, jonchées, mais elle y a encore pourvu par des végétaux de divers genres, dont les prototypes humains sont aussi dans la zone torride. Nous mettons au premier rang les lianes : leurs tiges en spirales et armées de crochets s'harmonient parfaitement avec les troncs perpendiculaires et raboteux des palmiers ou des autres végétaux. Telles sont celles du bétel avec l'arec, du poivrier avec la canne à sucre, de la vanille avec le cacaotier, de la liane à eau avec le palmiste, et de la liane à vin, ou vigne, qui, dans nos climats, se mariant avec l'orme, trouve des supports dans ses branches et des tonneaux dans son tronc. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 69.
2. Cette partie de la ville est tout à fait silencieuse; à peine entend-on par instants, derrière les aréquiers dont les palmes emplissent deux fenêtres, des trompes d'autos éloignées... Malraux, Les Conquérants,1928, p. 57.
Rem. Pour certains dict. du xixes. le mot désigne à la fois l'arbre et le fruit (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.) ou uniquement le fruit (Ac. 1798, Besch. 1845); dans ce dernier cas, ils réservent à l'arbre le nom de aréquier. Pour Quillet 1965, l'aréquier est la variété asiatique de l'arec; la variété des Antilles serait dite chou-palmiste. Pour Lar. encyclop., le nom de chou-palmiste désigne le bourgeon (comestible) de l'Areca catechu (asiatique).
Noix d'arec ou arec. Fruit de l'arec ou aréquier qui contient plusieurs alcaloïdes toxiques parmi lesquels l'arécoline (d'apr. Lar. méd. 1970) :
3. La Noix d'Arec est fournie par l'Areca catechu... G. Planchon, E. Collin, Les Drogues simples d'orig. végétale,t. 1, 1895-96, p. 129.
DÉR.
Arécoline, subst. fém.Alcaloïde qu'on retire de la noix d'arec utilisé en médecine et en médecine vétérinaire. (1894, A. et J. Bouchardat, Nouv. formulaire magistral, p. 258 : bromhydrate d'arécoline; suff. -oline, v. -ol et -ine).
PRONONC. ET ORTH. : [aʀ εk], [aʀekje]. Land. 1834 écrit : arec ou arèque.
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Arec, 1. 1525 areca « fruit de Malaisie et d'Asie » (A. Fabre, Le Voyage... de... Antoine Pigaphetta... translaté de italien en françois, Paris, s.d., ff. 25 voet 46 rods Arv., p. 57 : Ceste gent [des Philippines] maschent tousiours ung fruict quilz appellent Areca [...]), rem. : la date proposée par Bl.-W.5, Dauzat 1968, FEW t. 20 est donnée d'après les dates du voyage de Pigafetta (1519-22), Arv. (Op. cit., p. 55) propose 1525 comme date de la trad. fr.; 1610 arecque (Van Linschoten, Hist. de la nav. et voyage [...] es Indes Orientales, Amsterdam, p. 86 ds Arv. 1963, p. 58); 1677 harec (de L'Estra, Relation ou Journal, Paris, p. 58 ds Arv., p. 59); 1720 arec (Jussieu ds Hist. de l'Ac. des Sc., année 1720, p. 340 ds König); 2. ca 1540 « arbre qui donne l'arec » (J. Balarin, Les Voyages de Ludovico di Varthema, éd. M. Ch. Schefer, Paris, 1888, pp. 164-165 ds Arv. 1963, p. 62 : L'arbre dudict fruit s'appelle arecqua et est faict en façon d'ung pied de datier). II.− Aréquier, 1598 arrecquero « arbre qui donne l'arec » (W. Lodewijcksz, Premier livre, Amsterdam, f. 19 rods Arv., p. 62 : La deuxième sorte, est nommee des Portuguez Arrecquero); 1687 arequiers (Choisy, Journ. du Voy. de Siam, Paris, p. 194 ds König). I empr. par l'intermédiaire de l'ital. areca (Pigafetta, voir supra) au port. harequa, attesté dep. 1510 (Carta do rei de Cochin in Cartas de A. de Albuquerque, IV, p. 43 ds Dalg.) ou areca attesté dep. 1513 (Ibid., I, p. 133, id.); II formé sur arec, areque parallèlement au port. arequeira (Arv., pp. 62-63) attesté dep. 1569 (P. Monclaio in Bol. S.G.L., IV, p. 599 ds Dalg. s.v. areca); suff. -ier*. Le malais adakka qui désigne le fruit est à l'orig. du port. et de l'ital. (FEW t. 20, p. 90).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Arv. 1963, pp. 56-63. − Bouillet 1859. − Comm. t. 1 1837. − Dumas 1965 [1873]. − Duval 1959 (et s.v. arécoline). − König 1939, pp. 16-18. − Lar. méd. 1970 (et s.v. arécoline). − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970 (et s.v. arécoline). − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870.

Wiktionnaire

Nom commun

arec \a.ʁɛk\ masculin

  1. Autre nom de l'aréquier, ou palmier à bétel (Areca catechu) qui produit le fruit appelé noix d’arec, d'où l'on tire la chique à bétel, ou simplement bétel, ou paan, pâte à mastiquer très prisée comme stimulant et agent psychoactif en Asie.
    • Ne pouvant pas les retrouver, désespérée et épuisée, elle s’installa au pied de l’arec et se laissa mourir à son tour. — (Thi Hao Tran, Une introduction à la connaissance du Vietnam, 2007)


Nom commun

aréquier \a.ʁe.kje\ masculin

  1. Synonyme de palmier à bétel (Areca catechu), arbre dont on tire la noix d'arec, qui sert à la préparation de la chique à bétel, ou paan, agent psychoactif très prisé en Asie du Sud-Est.
    • Un piano-buffet, précédé d'un tabouret tournant en peluche verte, coupait un des angles d'où jaillissait une sorte d'aréquier nain composé de fibres et de feuilles stérilisées. — (Jean Ray, La Cité de l’indicible peur, 1943)
    • L’aréquier rapporte trois fois plus que le riz, et sa culture, dépourvue de contrainte saisonnière, est plus facile. — (Jacques Pouchepadass, Jean-Philippe Puyravaud, Institut français de Pondichéry, L’homme et la forêt en Inde du sud, 2002)

Nom commun

aréquier \a.ʁe.kje\ masculin

  1. Synonyme de palmier à bétel (Areca catechu), arbre dont on tire la noix d'arec, qui sert à la préparation de la chique à bétel, ou paan, agent psychoactif très prisé en Asie du Sud-Est.
    • Un piano-buffet, précédé d'un tabouret tournant en peluche verte, coupait un des angles d'où jaillissait une sorte d'aréquier nain composé de fibres et de feuilles stérilisées. — (Jean Ray, La Cité de l’indicible peur, 1943)
    • L’aréquier rapporte trois fois plus que le riz, et sa culture, dépourvue de contrainte saisonnière, est plus facile. — (Jacques Pouchepadass, Jean-Philippe Puyravaud, Institut français de Pondichéry, L’homme et la forêt en Inde du sud, 2002)

Nom commun

aréquier \a.ʁe.kje\ masculin

  1. Synonyme de palmier à bétel (Areca catechu), arbre dont on tire la noix d'arec, qui sert à la préparation de la chique à bétel, ou paan, agent psychoactif très prisé en Asie du Sud-Est.
    • Un piano-buffet, précédé d'un tabouret tournant en peluche verte, coupait un des angles d'où jaillissait une sorte d'aréquier nain composé de fibres et de feuilles stérilisées. — (Jean Ray, La Cité de l’indicible peur, 1943)
    • L’aréquier rapporte trois fois plus que le riz, et sa culture, dépourvue de contrainte saisonnière, est plus facile. — (Jacques Pouchepadass, Jean-Philippe Puyravaud, Institut français de Pondichéry, L’homme et la forêt en Inde du sud, 2002)

Nom commun

aréquier \a.ʁe.kje\ masculin

  1. Synonyme de palmier à bétel (Areca catechu), arbre dont on tire la noix d'arec, qui sert à la préparation de la chique à bétel, ou paan, agent psychoactif très prisé en Asie du Sud-Est.
    • Un piano-buffet, précédé d'un tabouret tournant en peluche verte, coupait un des angles d'où jaillissait une sorte d'aréquier nain composé de fibres et de feuilles stérilisées. — (Jean Ray, La Cité de l’indicible peur, 1943)
    • L’aréquier rapporte trois fois plus que le riz, et sa culture, dépourvue de contrainte saisonnière, est plus facile. — (Jacques Pouchepadass, Jean-Philippe Puyravaud, Institut français de Pondichéry, L’homme et la forêt en Inde du sud, 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AREC. n. m.
T. de Botanique. Genre de palmiers auquel appartiennent les espèces qui portent les choux palmistes et celle qui produit le fruit appelé Noix d'arec.

Littré (1872-1877)

AREC (a-rèk) s. m.
  • Terme de botanique. Genre de plantes de la famille des palmiers, dont une espèce, nommée par Linné l'areca catechu (quoiqu'elle ne produise pas le cachou), fournit une amande semblable à la noix muscade employée dans la composition du bétel, et une autre espèce donne le chou palmiste.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « arec »

Du portugais areca.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arec »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arec arɛk

Évolution historique de l’usage du mot « arec »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arec »

  • La noix d'arec est issue de l'aréquier, appelé également palmier à bétel, un palmier majestueux mesurant une quinzaine de mètres de haut et provenant originellement d'Inde et de Malaisie. , Chique de bétel (Pinlang) — Chine Informations
  • Lorsqu’il fallait construire un pont pour traverser une rivière, dans la forêt indienne de Cherrapunji, le peuple Khasi, habitant des lieux, avait pour coutume de poser deux tiges de bambou ou deux branches d’aréquier entre les deux rives, puis d’attendre vingt ans, jusqu’à ce que «les racines aériennes des hévéas sis sur les berges, emmêlées et entortillées, s’y enroulent en s’étirant au-dessus de l’eau, formant un pont vivant, en perpétuelle croissance». Le Temps, Atlas Obscura, le guide des merveilles - Le Temps
  • Pilote de marché: zone de production de plus en plus et les volumes de noix d’arec en Asie-Pacifique    Tendance marché: la prévalence de l’étiquetage propre et pratique commerciale Fair-    Défi du marché: une forte consommation de noix d’arec augmente la sécrétion de liquide dans les poumons    valeurs médicinales od arec noix  L’inclusion de noix d’arec dans la préparation des médicaments ayurvédiques a été le principal facteur propulsant leur demande et la popularité en Asie-Pacifique, notamment en Inde et au Sri Lanka. Les constituants chimiques dans arec noix sont l’acide gallique, le tannin, d’une gomme à l’huile fixe, un peu terpinéol, la lignine, diverses substances de salir, et trois alcaloïdes principaux, à savoir, arécoline. Arecain et Guacine, qui ont des propriétés de vasoconstriction.  Les effets secondaires de noix d’arec  Areca les noix sont largement mâché avec bétel dans la plupart des régions rurales de l’Inde, le Bangladesh, le Sri Lanka, le Myanmar, le Vietnam et la Thaïlande. Cependant, les noix d’arec, peut causer divers effets secondaires lorsqu’il est pris à des doses élevées. , Marché mondial Areca marché noix en Asie-Pacifique 2023 Analyse des entreprises, des régions, des importations et des exportations – Commune Magazine
  • Durant ce défilé religieux, des noix de coco sont brisées : la coquille représente l'illusion de monde, la chair le karma individuel et l'eau de coco l'ego. Cette eau est déversée au passage de la représentation de Ganesha. Symboliquement, en brisant ses noix de coco, on montre l'offrande de son coeur à Ganesh en échange de sa protection. La procession est composée de musiciens (joueurs de flûte, de nageshvaram et de tambour). Viennent ensuite les danseurs qui portent sur leurs épaules un grand arceau de plumes de paon appelé kavadi, et les danseuses qui portent sur leurs têtes des pots de terre cuite dans lesquels brûle du camphre. Le char de 5 m de haut qui contient la statue de Ganesh est décoré avec des étoffes, guirlandes, fleurs fraîches, régimes de bananes, noix de coco et  feuilles d'aréquiers. Un 2e char tiré par des femmes transporte Muruga, le frère de Ganesh. La déesse Durga suit dans un 3e char. , Ganesh, le dieu enfant à tête d’éléphant - Le journal du Gers
  • Portée sur un char, la (modeste) statue de Ganesh fera d'ailleurs l'objet de toutes les attentions : offrandes de banane, mangues, tiges de canne à sucre, fleurs de coco, feuilles d'aréquier (une espèce de palmier). De quoi ouvrir l'appétit des curieux qui se verront offrir des boissons et des spécialités végétariennes tout au long du parcours. leparisien.fr, Paris : les adorateurs de Ganesh vont colorer la Chapelle - Le Parisien
  • Dans le passé, une des activités culturelles et sociales populaires pour les adultes thaïs était de mâcher de la noix de bétel. Chaque ménage possédait un service d’accessoires à bétel disposés sur un plateau à pied contenant les ingrédients nécessaires, ces derniers étant toujours prêts aussi bien pour les membres de la famille que pour les invités. Quand les invités arrivaient, le service était présenté pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs. Un service d’accessoires à bétel consiste en un petit gobelet contenant de la chaux éteinte, un récipient conique où sont placées les feuilles de bétel, des petits pots à couvercles et un petit couteau qui peut être un modèle traditionnel à lame rétractable. Le service peut être en or, en argent, en bronze, en ivoire, en nacre… il reflétait le statut du propriétaire, son rang social. Une chique de noix de bétel consiste en un ou plusieurs morceaux de noix d’arec – le fruit de l’aréquier dit palmier à bétel (Areca catechu) – fraîches ou sèches, et d’une feuille de poivrier mélangés avec de la chaux éteinte. D’autres ingrédients sont parfois ajoutés à la chique tels que du tabac ou des clous de girofle pour en modifier la saveur. Les alcaloïdes présents dans la noix sont comparables à la nicotine et ont les mêmes effets stimulants et toxiques. Mâcher la feuille et la noix prend environ 5 à 10 minutes. Les glandes salivaires sont stimulées et le chiqueur a besoin de cracher, une salive rouge vif. Un crachoir est… thailande-fr.com, Les liens qui unissent les Thais : la noix de bétel - Livres - thailande-fr.com

Traductions du mot « arec »

Langue Traduction
Anglais areca
Espagnol areca
Italien betel
Portugais areca
Source : Google Translate API

Synonymes de « arec »

Source : synonymes de arec sur lebonsynonyme.fr

Arec

Retour au sommaire ➦

Partager