La langue française

Appropriement

Sommaire

  • Définitions du mot appropriement
  • Étymologie de « appropriement »
  • Phonétique de « appropriement »
  • Traductions du mot « appropriement »
  • Synonymes de « appropriement »

Définitions du mot appropriement

Trésor de la Langue Française informatisé

APPROPRIEMENT, subst. masc.

Rare
A.− [En parlant d'une chose] Appropriement à.Agencement approprié à, adaptation à :
1. ... l'état a-t-il besoin de ma maison, de mon jardin, de mon champ, il s'en empare. Eh! puis-je jamais être indemnisé de mes habitudes, des aisances de mon domicile, des bizarreries mêmes de sa distribution? Puis-je jamais être indemnisé de l'appropriement de mon jardin à mes goûts, à mon caractère, à ma fortune? Jaurès, Études socialistes,1901, p. 230.
B.− Mise en état de propreté :
2. C'était l'heure de la visite des écuries, dont la toilette venait d'être faite avec le luxe de soins, qui caractérise le coquet appropriement d'une écurie anglaise. E. de Goncourt, La Faustin,1882, p. 258.
Orth. − Cf. appropriance.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1339 anc. dr. « mode de transfert des propriétés (terme usité en Bretagne) » (Morice, Pr. de l'H. de Bret., I, 1395 ds Gdf. : Et est tenu rendre et faire avoir a noble homme Mons. Hervé de Leon son frere toutes les lettres d'appropriment, d'engagement et de conquest, qui furent conquis et retraits ou nom dudit Erard, ... et especialment les lettres des approprimens que il ost sur la ville et le terroir de Keralguezen); 1456 (1330?) appropriement (La très-ancienne coutume de Bretagne, ch. 41 ds Nouveau coutumier général, éd. Bourdot de Richebourg, Paris, 1724, t. 4, p. 209); 2. 1611 appropriement « agencement » (Cotgr.) − 1681, Oudin; repris au xixes., E. et J. de Goncourt, supra. Dér. de approprier*; suff. -ment1*. Av. 1305 appropriement ad. « d'une manière appropriée, d'une manière qui est propre à » attest. isolée (J. de Meung., Remonstr. de Nat., 447, Méon ds Gdf. : Ore est l'air proprement humide; Appropriement le feu l'aide Et l'eau est froide proprement, Et humide appropriement Que de l'air elle prent et pesche).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Dupin-Lab. 1846.

Wiktionnaire

Nom commun

appropriement \a.pʁɔ.pʁi.mɛ̃\ masculin

  1. (Rare) Acte d’appropriation, de se rendre propriétaire de quelque chose.
    • Puis-je jamais être indemnisé de l'appropriement de mon jardin à mes goûts, à mon caractère, à ma fortune ? — (Jean Jaurès, Études socialistes, 1901)
  2. (Rare) Acte d’appropriation, de se rendre créateur de quelque chose. Note : Surtout en ce qui concerne les œuvres de l’esprit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « appropriement »

 Dérivé de approprier avec le suffixe -ment, en ancien français apropriement (« appropriation »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appropriement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appropriement aprɔpriœmɑ̃

Traductions du mot « appropriement »

Langue Traduction
Anglais appropriately
Espagnol adecuadamente
Italien appropriatamente
Allemand passend
Chinois 适当地
Arabe بشكل مناسب
Portugais adequadamente
Russe соответственно
Japonais 適切に
Basque egoki
Corse apprupriamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « appropriement »

Source : synonymes de appropriement sur lebonsynonyme.fr
Partager