La langue française

Apothicairerie

Définitions du mot « apothicairerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

APOTHICAIRERIE, subst. fém.

Vieux
A.− Boutique d'apothicaire, officine. Synon. mod. pharmacie :
1. Société du Dispensary; c'est une apothicairerie qui fournit des drogues, des médecines, et des cordiaux à tous ceux qui se présentent munis du certificat d'un des souscripteurs. Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 232.
Rem. Ac. 1835 note : ,,Le mot de Pharmacie est aujourd'hui plus usité.`` Ne désigne plus guère que la ,,pharmacie d'un couvent`` (cf. Lar. encyclop., Quillet 1965).
Au fig., péj. :
2. L'espion, substantif énergique sous lequel se confondent toutes les nuances qui distinguent les gens de police, car le public n'a jamais voulu spécifier dans la langue les divers caractères de ceux qui se mêlent de cette apothicairerie nécessaire aux gouvernements, l'espion a donc ceci de magnifique et de curieux, qu'il ne se fâche jamais... Balzac, Une Ténébreuse affaire,1841, p. 130.
B.− Art de l'apothicaire :
3. Je me suis lancée dans la médecine, ou pour parler plus humblement, dans l'apothicairerie. G. Sand, Correspondance,t. 1, 1812-76, p. 22.
PRONONC. − Dernière transcription ds DG : ,,à-pò-ti-kèr-ri; en vers, -kè-re-ri``. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Nod. 1884 et Littré transcrivent : -re-rie; Land. 1834 et Fél. 1851 : -r-ri. Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 précisent que la 4eet la 6esyllabes sont longues (pour une durée longue sur le i de la dernière syllabe, cf. aussi Land. 1834 et Gattel 1841; pour une durée longue sur la 4esyllabe, cf. aussi Fél. 1851 et Littré).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1360 apothecarie « remède préparé ou fourni par le pharmacien » (Dépenses du Roi Jean en Angleterre, Comptes de l'argenterie, p. 254, Douët d'Arcq ds Gdf. : pour apothecarie prise de li pour maistre le Royer et Bertaut, qui estoient malades) − 1525 ds Gdf.; 1401 apothicairerie (Comptes de l'hôtel des Rois de France, p. 159 ds Gdf. Compl.) − 1505 ibid.; 2. 1353 apothiquairie « profession, art du pharmacien » (Ordonnance de Jean II le Bon sur la police des officines parisiennes citée par E. Guitard ds Rev. Hist. pharmacie, IX, 522 : Et avec ce jureront Apothicaires, que il feront loiaument le mestier de l'apothiquairie); 1545 apoticairerie (J. Bouchet, Epistres morales du Traverseur, II, 8 ds Hug. : Sans oublier l'Apoticairerie, Ou lon peut faire abuz et tromperie); av. 1593 apothicairerie (Amyot, Que les bestes brutes usent de la raison, 7, ibid.); 3. a) apr. 1350 apoticarie « lieu où l'on prépare ou vend les remèdes » (G. Le Muisit, Poésies I, 112, éd. Kervyn de Lettenhove ds T.-L. : S'on li [au médecin] promet argent, il vos visitera; A l'apoticarie connoistre vous fera); 1353 apothiquairie (Ordonnance de Jean II le Bon, loc. cit., 523); 1606 apotiquairerie (Trad. de Folengo, Merlin Coccaie, L. XXIII ds Hug.); 1611 apothicairerie (Cotgr.); qualifié de ,,peu usité`` de Ac. 1835 à 1878; b) spéc. 1680 apoticairerie (Rich. : Apoticairerie [...] Lieu du couvent, ou d'une maison de queque [sic] grand, où l'on met les drogues); 1690 apothicairerie (Fur.). Dér. de apothicaire*; suff. -ie*, supplanté par -erie* (Nyrop t. 3 1936 § 394); au sens 3 a évincé par pharmacie*; pour les rapports entre les 2 mots, voir Guitard, loc. cit., p. 521.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Canada 1930. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1824.

Wiktionnaire

Nom commun

apothicairerie \a.pɔ.ti.kɛʁ.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) (Désuet) Magasin, boutique d'apothicaire.
  2. Ancienne « pharmacie », d’avant 1777 en France, que l’on trouve dans les hôpitaux anciens.
    • Ce bâtiment imposant construit au cours du 18ème siècle, comporte un rez-de-chaussée destiné à abriter l’apothicairerie et un premier étage réservé aux salles de malades. L’apothicairerie est donc logée dans la partie droite du rez-de-chaussée et elle est contiguë aux cuisines. Après neuf ans de travaux et une dépense totale de 1 575 293 livres, c’est seulement en juin 1758 que seront terminées les installations définitives de l’apothicairerie, des cuisines et de la laverie. — (L’Apothicairerie de l’Hôtel Dieu de Troyes et ses apothicaires)
    • Bêtes empaillées, ancienne apothicairerie, exemplaires de flèches, vases, armes, objets du quotidien… Les supports présentés illustrent d’autant mieux toutes les formes que le poison peut prendre, des plantes aux animaux, en passant par les minéraux, certains objets du quotidien, des poissons ou encore des médicaments. — (Hélène Capdeviole et Charlotte Charlier, Lumière et poison au musée des Confluences. Une visite délicatement empoisonnée, Mag2 Lyon, juillet-août 2017, page 87)
  3. (Vieilli) (Désuet) Profession, art de l’apothicaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

APOTHICAIRERIE (a-po-ti-kê-re-rie) s. f.
  • 1Officine ou magasin de drogues pour médicaments.
  • 2Art de l'apothicaire. On dit aujourd'hui de préférence pharmacie.
  • 3Le lieu d'un couvent où l'on met les drogues.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

APOTHICAIRERIE. Ajoutez : - HIST. XIVe s. Un coffre de bois, couvert de cuivre, ferré et cloué ainsi qu'il appartient et fermant à clef, pour mettre certaines apoticarries pour ladicte dame [la reine], Nouv. recueil de comptes de l'argenterie des rois, par Douët-d'Arcq, p. 180 (1386)

XVIe s. Apoticaireries [les drogues et médicaments prépaparés ou vendus par les apothicaires], Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APOTHICAIRERIE, s. f. du Grec, ἀποθήκη, boutique ou magasin ; c’est, par rapport à l’architecture, une salle dans une maison de Communauté, dans un Hôpital, ou dans un Palais, où l’on tient en ordre & avec décoration les médicamens. Celle de Lorette en Italie, ornée de vases du dessein de Raphaël, est une des plus belles : celle de Dresde est aussi très fameuse ; on dit qu’il y a 14000 boëtes d’argent toutes pleines de drogues & de remedes fort renommés. (P)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « apothicairerie »

 Dérivé de apothicaire avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Apothicaire, qui devrait former apothicairie ; apothicairerie supposant un substantif apothicairier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « apothicairerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apothicairerie apɔtikɛrœri

Évolution historique de l’usage du mot « apothicairerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apothicairerie »

  • 8 8   Cette plongée dans l’histoire des pratiques médicales et des soins du corps vous conduira à travers la ville et le musée des Ursulines jusqu’à l’apothicairerie de l’hôtel-Dieu, exceptionnellement ouverte pour l’occasion. Public : famille. Nombre de places limité, sur inscription. Tous les jeudis sauf jours fériés. RDV à l’office de tourisme. Cette visite vous donne droit à une entrée au Musée des Ursulines sur présentation de votre billet. Unidivers, Soigner le corps et l’âme Mâcon jeudi 16 juillet 2020
  • Cité de Saint-Lizier. Ancien évêché du Couserans et halte sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compstelle, vous découvrirez, dans le village, un cloître roman et une apothicairerie du XVIIIe siècle, et sur les hauteurs, le rempart gallo-romain, le palais des Évêques et la cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède, cachée en son sein, avec ses peintures monumentales. nrpyrenees.fr, Les incontournables Sept grands sites pour découvrir l’histoire - nrpyrenees.fr
  • Le musée de l’hospice Saint-Roch est installé dans un ancien Hôtel-Dieu fondé au XIIe siècle. Il abrite de nombreuses collections et expositions telles que l'apothicairerie qui se compose notamment de 379 pots en faïence de Nevers présentés avec son mobilier d’origine, de 31 boîtes en bois ou « silènes » richement décorées, dans lesquelles étaient conservées les drogues hydrophiles, les plantes séchées ainsi que de nombreux flacons de verre. Cet ensemble, un des plus complets de France, est représentatif de la médecine du XVIIe siècle. France Bleu, Visite virtuelle du musée de l’hospice Saint-Roch à Issoudun
  • La dernière visite estivale de l’apothicairerie est proposée le mardi à 10 h et le vendredi à 15 h jusqu’au 30 août. Ensuite, les visites peuvent être organisées sur demande pour des groupes à partir de 5 personnes. Tarifs : 5 € pour les adultes, gratuit pour les moins de 12 ans. Renseignements : 03 84 24 65 01. , A Lons-le-Saunier, l'apothicairerie de l’Hôtel-Dieu dévoile ses secrets dans une visite guidée | Voix du Jura
  • Le château de Chenonceau (Indre-et-Loire) a inauguré cet été une authentique apothicairerie. Elle est très proche de ce qu’avait imaginé Catherine de Médicis au XVIe siècle pour soigner la cour et ses enfants. La Croix, L’apothicairerie de la Reine retrouve son château
  • Il aura fallu deux ans de travaux pour que le projet voit le jour. L’ancienne "apothicairerie", ou ancienne pharmacie, de la ville de Mende en Lozère, est enfin ouverte au public, sur rendez-vous. Un véritable voyage dans le temps. France 3 Occitanie, Mende : voyagez dans le temps à la découverte de l'ancienne pharmacie de la ville
  • Apothicaire ou pharmacien ? Vers 1260, l'« apotecaire » prépare et vend des drogues ; en 1314, la « farmacie » désigne une purgation à l'aide d'un médicament. Vers 1530, l' « apothicairesse » est une religieuse qui prépare les remèdes des malades de l'hospice. Puis, en 1575, la « farmacie » est devenue la science des remèdes et des médicaments. Enfin, vers 1730, l'apothicairerie ou la pharmacie (on emploie les deux termes) correspond à l'officine où l'on prépare et conserve les drogues, remèdes et médicaments.   Futura, Découvrez l'histoire des apothicaires
  • Dans ce bâtiment des Dômes du château de Chenonceau (Indre-et-Loire), le visiteur redécouvre l'apothicairerie de Catherine de Médicis. « Deux ébénistes d'art ont reconstitué durant trois ans les pièces de mobilier en provenance d'Italie avec, pour parfaire l'ensemble, de la ronce de noyer, appréciée pour sa veinure contrastée », précise Caroline Darrasse, directrice de la communication du site. leparisien.fr, L’apothicairerie de Catherine de Médicis revient à Chenonceau - Le Parisien
  • Les travaux relatifs à la mise en valeur de l'apothicairerie, ou ancienne pharmacie, de Mende sont à présent terminés. Pour rappel, elle a été créée entre 1857 et 1861 et les travaux ont débuté fin 2017. L'inauguration a eu lieu ce mardi. "Tout l'espace d'entrée a été retravaillé, on a changé les circulations. C’est-à-dire qu'une porte a été bouchée, un autre accès a été créé et les espaces qui étaient laissés à l'abandon ont été transformés. Ensuite, il y a eu tout un travail de restauration des menuiseries, ainsi que de mise en scène muséale à l'entrée", introduit Alexandre Manceau, guide conférencier de l'office de tourisme de la ville. La réhabilitation de ce patrimoine unique a nécessité "un financement à 115 000 €. Les partenaires, qui sont  la Région, le Département, l'État et l'Europe, ont participé à hauteur de 80 %", a détaillé Laurent Suau, maire de Mende. Pour visiter ce lieu chargé d'histoire, il faut se rendre à l'office de tourisme. Des visites guidées seront proposées.  midilibre.fr, Mende : après une période de rénovation, l'ancienne pharmacie se visite - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « apothicairerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « apothicairerie »

Langue Traduction
Anglais apothecary
Espagnol boticario
Italien farmacista
Allemand apotheker
Chinois 药剂师
Arabe صيدلية
Portugais boticário
Russe аптекарь
Japonais 薬剤師
Basque botikari
Corse apotecari
Source : Google Translate API

Synonymes de « apothicairerie »

Source : synonymes de apothicairerie sur lebonsynonyme.fr

Apothicairerie

Retour au sommaire ➦

Partager