La langue française

Antiproton

Sommaire

  • Définitions du mot antiproton
  • Étymologie de « antiproton »
  • Phonétique de « antiproton »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antiproton »
  • Citations contenant le mot « antiproton »
  • Traductions du mot « antiproton »
  • Synonymes de « antiproton »

Définitions du mot « antiproton »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTIPROTON, subst. masc.

PHYS. NUCL. Corpuscule de masse égale à celle du proton mais de charge négative :
L'antiproton, ou proton négatif, fut peut-être entrevu à plusieurs reprises dans le rayonnement cosmique, mais sans certitude. C'est seulement en 1955, un an après le démarrage du bévatron de Berkeley que l'antiproton fut mis en évidence par Segré, Chamberlain et leurs collaborateurs. L'expérience était alors difficile : il n'y avait qu'un ou deux antiprotons pour un million de particules parasites. Actuellement, les séparateurs permettent d'obtenir des faisceaux presque purs d'antiprotons. Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, pp. 383-384.
Rem. 1reattest. 1956 ds Uv.-Chapman : ,,Antiproton, proton négatif``; dér. de proton*, préf. anti-*. Enregistré ds Lar. encyclop. et Quillet 1965.
PRONONC. : [ɑ ̃tipʀ ɔtɔ ̃].
BBG. − Charles 1960. − Duval 1959. − Électron. 1963-64. − Fromh.-King 1968 (s.v. anti-proton).Galiana Déc. sc. 1968. − Laitier 1969. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Musset-Lloret 1964. − Neyron 1970. − Nucl. 1964. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

antiproton \ɑ̃.ti.pʁɔ.tɔ̃\ masculin

  1. Antiparticule du proton.
    • Une réaction particulièrement importante d’un point de vue fondamental a consisté à produire un antiproton. — (Bernard Diu, Bénédicte Leclercq, La Physique mot à mot, 2005)
    • Dans un tube métallique où régnait un vide lunaire circulaient en sens inverse et à des vitesses folles deux faisceaux de particules, l’un de protons, l’autre d’antiprotons. — (Étienne Klein, En cherchant Majorana, Gallimard, 2013, page 24)

Nom commun

antiproton \Prononciation ?\

  1. (Physique) Antiproton.

Nom commun

antiproton

  1. (Physique) Antiproton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antiproton »

Du préfixe anti- et de proton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiproton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiproton ɑ̃tiprɔtɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « antiproton »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiproton »

  • Malheureusement la masse de l’antihydrogène est aussi faible que celle de l’hydrogène : pour pouvoir mesurer des temps de chutes dans une chambre à vide de taille raisonnable avec assez de précision, il faut donc réduire le plus possible l’effet de l’agitation thermique des atomes. Cela revient à les refroidir à des températures très basse. Et cela constitue un challenge considérable, car l’antiproton est créé par une collision à haute énergie qui le porte à une température 2 millions de fois plus importante que celle de la matière située au centre du Soleil !   CNRS Le journal, Des pommes, des poires et de l’antigravité? | CNRS Le journal
  • L’expérience ATRAP a mesuré le moment magnétique de l’antiproton avec une précision inégalée, sans mettre en évidence de différence avec celui du proton. Pourlascience.fr, L’antiproton, miroir parfait du proton ? | Pour la Science
  • Les scientifiques du CERN ont pris l’initiative de partir en quête de la matière noire… à l’appui de l’antimatière. Mais comment l’un des éléments les plus énigmatiques de la physique pourrait aider à trouver… un autre des éléments les plus énigmatiques ? Les « chasseurs » de matière noire procèdent habituellement en isolant une particule de matière, afin d’y déceler une anomalie qui pourrait prouver une interaction avec la matière noire. L’équipe de la collaboration BASE (Baryon Antibaryon Symmetry Experiment) a remplacé ces particules « normales » par des antiprotons. Numerama, Comment l'antimatière pourrait être la clé pour comprendre la matière noire (et vice-versa)
  • En fabriquant des atomes hybrides d'hélium où un antiproton remplace un électron, une équipe de physiciens a mesuré avec précision la masse de l'antiproton. Pourlascience.fr, L'antiproton a bien la même masse que le proton | Pour la Science
  • Il nous reste donc encore des découvertes à faire. Une expérience préparée en ce moment au Cern s’intéresse par exemple au comportement face à la gravité des antiparticules. Elle consisterait à fabriquer un anti-atome d’hydrogène, constitué d’un antiproton et d’un positron – deux antiparticules de matière –, puis, en quelque sorte, de le lâcher pour voir comment il réagit par rapport à la gravité. Tombe-t-il ou remonte-t-il ? Dit ainsi, ça semble simple à faire. C’est loin d’être le cas. Un atome d’anti-hydrogène, comme un atome d’hydrogène, circule à une vitesse folle. De l’ordre de plusieurs kilomètres par seconde. A cette vitesse, il est très compliqué de déterminer s’il monte ou descend. Pour les ralentir, il faut les refroidir. Et pas qu’un peu puisqu’il faut refroidir ces atomes jusqu’à des températures records de quelques microkelvins [soit 10-6 kelvin, 1 kelvin étant égal à -273,15°C]. L’expérience est prête, mais le Cern est actuellement en pause si bien qu’elle ne pourra pas être réalisée avant deux ans. Si on constate que les antiparticules montent, comme certains le prédisent (mais ce qui est peu probable), cela bouleversera totalement le modèle standard de la physique des particules, c’est-à-dire le cadre théorique actuel qui permet d’expliquer la structure fondamentale de la matière. Et si on note de légères différences entre particules et antiparticules face à la gravité, nous pourrions peut-être faire un pas de plus dans la compréhension de notre univers. , Une «Nuit de l’antimatière» pour faire découvrir au public «l’un des grands mystères de l’univers»
  • Inutile de dire que les recherches portant sur la comparaison des masses des protons et des antiprotons sont devenues encore plus intéressantes. De fait, depuis plusieurs années, c'est ce qu'essaient de faire au Cern les physiciens de l'expérience Atomic Spectroscopy And Collisions Using Slow Antiprotons (Asacusa). Futura, La masse de l'antiproton mesurée avec une précision record
  • Le problème principal n'est pas tellement celui de la fabrication des atomes d'antihydrogène, notamment parce que l'on sait faire depuis longtemps des positrons et des antiprotons qui se lient assez facilement pour donner des anti-atomes. Futura, Record au Cern : le gaz d'antiprotons le plus froid sur Terre

Traductions du mot « antiproton »

Langue Traduction
Anglais antiproton
Espagnol antiprotones
Italien spin dell'antiprotone
Portugais de anti-prótons
Source : Google Translate API

Synonymes de « antiproton »

Source : synonymes de antiproton sur lebonsynonyme.fr
Partager