La langue française

Anthropomorphisme

Sommaire

  • Définitions du mot anthropomorphisme
  • Étymologie de « anthropomorphisme »
  • Phonétique de « anthropomorphisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anthropomorphisme »
  • Citations contenant le mot « anthropomorphisme »
  • Traductions du mot « anthropomorphisme »

Définitions du mot anthropomorphisme

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTHROPOMORPHISME, subst. masc.

A.− RELIG. Croyance, doctrine attribuant à la divinité une nature semblable à celle de l'homme :
1. On évitait donc les dangers de l'anthropomorphisme et du polythéisme, qui prêtent à Dieu toutes les infirmités et les incohérences de la personnalité humaine ... Ozanam, Essai sur la philos. de Dante,1838, p. 249.
HIST. RELIG. Hérésie du ivesiècle attribuant à Dieu, par une interprétation littérale de l'Écriture, un corps humain; p. ext., croyance selon laquelle la nature divine serait semblable à la nature humaine :
2. Que savons-nous de plus que nos sentiments, et pourquoi prétendroit-on qu'ils ne doivent point s'appliquer aux vérités de la foi? Que peut-il y avoir dans l'homme que lui-même, et pourquoi, sous prétexte d'anthropomorphisme, l'empêcher de se former, d'après son âme, une image de la divinité? Nul autre messager ne sauroit, je pense, lui en donner des nouvelles. Mmede Staël, De l'Allemagne,t. 5, 1810, p. 75.
P. méton. Les anthropomorphismes de la Bible. ,,On appelle ainsi certaines expressions figurées, dont l'Écriture fait usage pour exprimer les attributs de Dieu et nous faire comprendre ses rapports avec ses créatures.`` (Bible 1912) :
3. La théologie spéculative du judaïsme (...) s'efforce d'épurer la notion de Dieu en éliminant au moyen de l'exégèse allégorique les anthropomorphismes de la Bible et de la tradition (y compris la matérialité de la rétribution dans l'au-delà) et en supprimant la multiplicité même conceptuelle au sein de la déité par diverses théories successivement essayées des attributs. Philos., Relig., 1957, p. 4811.
B.− PHILOS., PSYCHOL., etc. Tendance à se représenter toute réalité comme semblable à la réalité humaine :
4. ... la pensée de l'enfant est dominée par son anthropomorphisme. La première liaison qu'il connaisse est celle de ses intentions à ses mouvements : il la reporte dans les choses qu'il peuple d'intentions analogues à celles de l'homme. Entre elles, de vagues liaisons qui se satisfont de la chaîne des « alors ». Sous une forme indirecte, cet anthropomorphisme subsiste chez l'adulte dans la tendance à remplacer la diversité des liaisons causales par des entités formelles, « états », « facultés », « principes », fictions juridiques ou scientifiques qui encombrent jusqu'aux formes supérieures du savoir. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 619.
5. ... les mots action, efficacité, force, dynamisme, sont chargés désormais d'équivoque : le règne de la subjectivité et le règne de l'objectivité se contaminent mutuellement et ainsi la physique se charge d'anthropomorphisme. Les forces de la nature sont conçues comme des espèces d'énergies humaines ... Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 194.
PRONONC. : [ɑ ̃tʀ ɔpɔmɔ ʀfism̥].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1749 « doctrine de ceux qui conçoivent la divinité à l'image de l'homme » (Formey, Réponse à Mgr Daguesseau ds Mélanges philosophiques, t. 1, 1754, p. 433 : Je n'en veux pour exemple que l'idée de Dieu. Tous ceux qui se bornent à l'abstraire des choses sensibles, à faire consister son infinité dans les qualités qu'ils remarquent dans ces choses, en tant que ces qualités sont augmentées et poussées à l'infini, [...] tombent plus ou moins dans l'Anthropomorphisme). Dér. du rad. du gr. α ̓ ν θ ρ ω π ο ́ μ ο ρ φ ο ς « à forme humaine » (anthropomorphe*); suff. -isme*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 51.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bible 1912. − Birou 1966. − Bouillet 1859. − Bouyer 1963. − Dheilly 1964. − Foi t. 1 1968. − Foulq.-St-Jean 1962. − Franck 1875. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Goblot 1920. − Husson 1970. − Lafon 1969. − Lal. 1968. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Piéron 1963. − Ros.-Ioud. 1955. − Théol. cath. t. 1, 2 1909.

Wiktionnaire

Nom commun

anthropomorphisme \ɑ̃.tʁɔ.pɔ.mɔʁ.fism\ masculin

  1. Tendance à concevoir les divinités ou les animaux à l’image des hommes et à leur prêter de ce fait des comportements humains.
    • En ce sens, elle serait une meilleure protection contre l’anthropomorphisme que la neutralité. — (Alain Berthoz, Gérard Jorland, L’empathie, 2004)
    • Par ailleurs, cet amoureux du minuscule — tel le microscopique oribate producteur d’humus — pratique sans complexe l’anthropomorphisme […] — (Frédéric Pagès, Le hêtre ou le néant, dans Le Canard enchaîné, 22 février 2017, page 6)
    • Le vétérinaire de l’abattoir nous rétorqua que nous faisions de l’anthropomorphisme lorsque nous lui dimes[sic] que vu l’état dans lequel elle se trouvait, la vache devait beaucoup souffrir. Il nous a alors rétorqué que si elle souffrait, elle l’aurait déjà dit ! Ma collègue réagit intelligemment en lui faisant remarquer : « Là, c’est vous qui faites de l’anthropomorphisme ! » — (Jean-Luc Daub, Ces bêtes qu’on abat, L’Harmattan, 2009, ISBN 978-2-296-08424-7)
  2. (Religion) Attribution, dans certaines religions et en particulier les polythéismes grecs et romains, d’une forme humaine et de sentiments humains aux phénomènes de la nature qui devenaient par suite autant de divinités.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTHROPOMORPHISME. n. m.
Attribution, dans certaines religions et en particulier celle des Grecs et des Romains, d'une forme humaine et de sentiments humains aux phénomènes de la nature qui devenaient par suite autant de divinités. Il s'est dit aussi spécialement de l'Attribution à Dieu d'une forme humaine.

Littré (1872-1877)

ANTHROPOMORPHISME (an-tro-po-mor-fi-sm') s. m.
  • Doctrine de ceux qui attribuent à Dieu une forme humaine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « anthropomorphisme »

Mot constitué de anthropomorphe et -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anthropomorphisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anthropomorphisme ɑ̃trɔpɔmɔrfism

Évolution historique de l’usage du mot « anthropomorphisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anthropomorphisme »

  • On découvre aisément en Dieu des signes graves d'anthropomorphisme. De Achille Chavée / Petit traité d'agnosticisme
  • Cependant, bien que repris de nombreuses fois par les médias et même par d’autres chercheurs, ce cas illustre parfaitement qu’étudier le comportement des animaux peut malheureusement nous amener, de façon souvent involontaire, à faire de l’anthropomorphisme (c’est-à-dire à assigner aux animaux des capacités ou des pensées similaires aux humains, alors que leur comportement est en réalité expliqué par des processus différents). The Conversation, Les corbeaux sont-ils si intelligents que ça ?
  • La biologiste ne se contente pas de tenir la chronique savoureuse d’une relation hors norme. S’apercevant que, malgré les études qu’elle avait faites, elle ne savait pas grand-chose de la vie véritable des oiseaux, Joanna Burger n’hésite pas à attribuer des pensées, des motivations, des sentiments et des émotions au perroquet, et balaie d’un revers de manche toute accusation d’anthropomorphisme. Le Monde.fr, « Le perroquet qui m’aimait », ou ce qu’être humain veut dire
  • A l’eau! Ils forment un duo et c’est déjà le troisième tome de leurs aventures: jamais deux sans trois, pourraient-ils dire. Taupe & mulot a l’humour subtil et le sens de la formule décalée: de quoi faire sourire aussi les parents lecteurs et pas seulement les jeunes amateurs d’anthropomorphisme. D’autant que les images drôles et soignées enrichissent et nuancent le texte plus qu’elles ne l’illustrent. A l’enseigne de Notre part de ciel, les deux amis se baignent dans ce volume de «première lecture», en tenue d’Eve et d’Adam éventuellement pour Taupe, qui n’y voit pas grand-chose et ne s’inquiète donc pas beaucoup du regard des autres. Il est aussi question de pudeur pour Mulot, de la pénible corvée du rangement, de cette qualité de savoir apprécier le temps qui passe, voire de savoir le perdre à regarder le ciel bleu sans , Sous le ciel de l’été exactement - La Liberté
  • La sélection artistique de l’exposition répond à une intention précise : choisir des artistes d’horizons différents et faisant un usage courant de personnages anthropomorphes. L’anthropomorphisme est une notion qui vise à associer à l’homme des comportements ou des caractéristiques physiques propres à l’animal et vice-versa. “L’image anthropomorphe dans les médias exprime une réalité collective souvent partagée inconsciemment. Elle tire de là une partie de sa force suggestive et explique pourquoi elle reflète son époque avec sincérité”, explique le Mima. BX1, Une nouvelle exposition au Mima met à l'honneur l'anthropomorphisme
  • Quand on vous dit bande-dessinée, vous pensez à Hergé ou à Hugo Pratt, mais avez-vous déjà lu des œuvres d’Edmond-François Calvo, ce maître du 9e art injustement méconnu ? Cet artiste a révolutionné la BD et le genre même de la fable. Tout comme Jean de La Fontaine, il se sert d’animaux aux traits humains pour instruire les hommes. Patamousse notamment retrace les aventures d’un jeune lapin explorant l’univers à bord de son avion en bois. Dans les planches de cette bande-dessinée, on observe un foisonnement de détails visuels et une volonté affichée de produire des illustrations en pleine page qui anticipent l’art de l’affiche des illustrateurs de la fin du XIXe siècle. L’alternance du travail à la gouache et du dessin en noir et blanc donne vie à ses sujets inanimés. Edmond-François Calvo pousse ainsi l’anthropomorphisme à son paroxysme, ce qui atténue quelque peu les scènes de guerre et de violence dépeintes dans La Bête morte et dans Les Aventures de Rosalie. Il n’hésite pas à montrer des civils écrasés sous un char ou des juifs fusillés contre un mur mais la dimension pédagogique affirmée par Calvo rend moins abrupte cette dure réalité tout en faisant passer un message clair : la dénonciation de la guerre. L’exposition rend hommage à ce maître qui a marqué un véritable tournant dans le 9e art par son style novateur et engagé. Un rendez-vous incontournable en cette année de la bande dessinée, ponctué par de nombreux ateliers à destination des enfants pour créer leur propre œuvre autour d’une fable. , * Exposition Calvo à la Cité Internationale de la Bande dessinée | Arts in the City

Traductions du mot « anthropomorphisme »

Langue Traduction
Anglais anthropomorphism
Espagnol antropomorfismo
Italien antropomorfismo
Portugais antropomorfismo
Source : Google Translate API
Partager