La langue française

Anthropologisme

Définitions du mot « anthropologisme »

Wiktionnaire

Nom commun

anthropologisme \ɑ̃.tʁɔ.pɔ.lɔ.ʒism\ masculin

  1. (Philosophie) Pensée que l'homme est important dans son univers.
    • Toutefois, l’anthropologisme de Lavrov prend une coloration éthique très accentuée qu’il n'a pas chez le Démocrate. — (Guy Planty-Bonjour, Hegel et la pensée philosophique en Russie, 1830-1917, 1974)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anthropologisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anthropologisme ɑ̃trɔpɔlɔʒism

Évolution historique de l’usage du mot « anthropologisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anthropologisme »

  • Quant aux leçons de vie? Ce sont les mêmes à chaque épisode de ce rendez-vous souvent raillé pour ses bons sentiments et son "anthropologisme" bon marché : vivre avec peu, mais heureux loin du matérialisme. S'épanouir en harmonie avec une nature apprivoisée… Il est aussi question de sujets plus sensibles comme les mariages arrangés dès l'enfance. Gêné, Demaison se fera une raison après un long dialogue avec Kokou, une jeune femme très heureuse de sa condition. lejdd.fr, Demaison chez les Raika
  • 10Sacrifier le soi pour découvrir la vérité du sujet ou devenir sujet de vérité seulement à partir du moment où l’on disparaît ; ce lien entre vérité et sacrifice ne manque pas d’évoquer certains échos avec la pensée de Georges Bataille ou de Maurice Blanchot, tandis que la découverte de cette origine de l’herméneutique amène Foucault à considérer ici ce qu’il nomme lui-même un nouveau point de départ, « une de ces petites origines que Nietzsche aimait découvrir au commencement de grandes choses » (p. 88). L’origine de l’herméneutique lui fait redécouvrir la pensée grecque où avait court une autre forme de subjectivité. Et si le regard du philosophe ne cessera de se porter vers cet horizon de la pensée antique, c’est qu’il devient le lieu à partir duquel il convient de repenser l’éthique comme un rapport à soi et aux autres. Il indique le lieu à partir duquel Foucault voudrait redéfinir un nouveau rapport de gouvernement entre soi et les autres. Si les deux conférences ont mis en évidence les transformations progressives de la subjectivité occidentale, du soi gnomique vers le soi gnostique du christianisme, et suggère celui du soi gnostique vers le soi historique, l’attrait pour le modèle antique devient évident dès que l’on considère la superposition au sein du sujet entre volonté et connaissance tandis que la vérité n’est plus quelque chose d’enfoui au plus profond du sujet. Tout au contraire, elle lui est extérieure et elle ne peut être atteinte que par l’alliance de la volonté et de la force qui forge cette vérité comme règle de vie. Si la pensée chrétienne garde séparée la connaissance de l’être et la connaissance de soi, la pensée grecque devient un contre modèle possible qu’il faut opposer au soi historique et objectivable du soi chrétien, c’est-à-dire une subjectivité dans laquelle nous trouvons encore toutes les procédures et les pratiques de l’aveu nécessaires auxquels le pouvoir peut recourir pour maitriser les corps et les pensées des sujets. Car le grand problème de la pensée occidentale est ce passage du soi sacrifié vers le soi positif, ce que Foucault nomme « l’anthropologisme permanent de la pensée occidentale » (p. 90). Le contre-modèle grec n’est pas celui d’un retour au passé ou une juste compréhension historique de la spiritualité grecque. Tout au contraire, il doit permettre de dégager les conditions d’une éthique à venir, celles qui nous permettront de penser une subjectivité sans le recours à l’herméneutique et aux techniques de vérité. C’est en cette mesure où Michel Foucault évoque ce moment de l’Aufklärung, qui est une manière de poser la question de la rationalité avec laquelle nous questionnons la vérité, tout en rappelant que cette question n’est pas simplement celle d’un moment passé de l’histoire de la philosophie. Placée sous le signe du texte de Kant Wat is Aufklärung ?, ce moment pose la question du présent et de l’actualité pour le philosophe. Il introduit le « maintenant » dans l’horizon des préoccupations du philosophe, comme s’il était devenu urgent de penser une subjectivité sur base du contre-modèle grecque, définissant une connaissance de soi qui aurait définitivement liquidé toute possibilité herméneutique du sujet en se débarrassant des techniques de vérité et de l’intrinsèque superposition entre subjectivité et connaissance. , Foucault, l’aveu & la généalogie du sujet moderne (Acta Fabula)

Traductions du mot « anthropologisme »

Langue Traduction
Anglais anthropologism
Espagnol antropologismo
Italien antropologismo
Allemand anthropologismus
Chinois 人类学
Arabe الأنثروبولوجيا
Portugais antropologismo
Russe антропологизм
Japonais 人類学
Basque antropologismotik
Corse antropologismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « anthropologisme »

Source : synonymes de anthropologisme sur lebonsynonyme.fr

Anthropologisme

Retour au sommaire ➦

Partager