La langue française

Antéfixe

Sommaire

  • Définitions du mot antéfixe
  • Étymologie de « antéfixe »
  • Phonétique de « antéfixe »
  • Évolution historique de l’usage du mot « antéfixe »
  • Citations contenant le mot « antéfixe »
  • Traductions du mot « antéfixe »

Définitions du mot « antéfixe »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTÉFIXE, subst. fém.

ARCHIT. ANC. Ornement de sculpture en terre cuite, pierre, marbre, ou airain qui décorait le bas et quelquefois le faîte du toit des édifices publics ou privés pour masquer les vides des tuiles creuses :
1. Le Musée Campana décourage par l'immense quantité de terres cuites, antéfixes, frises, figurines, qui garnissent ses armoires ... T. Gautier, Guide de l'amateur au Musée du Louvre,1872, p. 194.
2. Vint ensuite un autre artiste, Dibutade, de Sicyone, qui eut l'idée de masquer le vide produit par les dernières tuiles au bord inférieur du toit, en y appliquant un ornement saillant que Pline appelle protype, et auquel on donne généralement le nom d'antéfixe. Ch. Blanc, Gramm. des arts du dessin,1876, p. 216.
PRONONC. : [ɑ ̃tefiks].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1845. (Besch.). Empr. au lat. antefixum, le plus souvent au plur. antefixa « id. » (Tite-Live, 34, 4, 4 ds TLL s.v., 149, 63).
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Bouillet 1859. − Chabat 1881. − Chesn. 1857. − Lavedan 1964. − Mots rares 1965. − Noël 1968. − Rey-Cottez 1970, t. 38, p. 352.

Wiktionnaire

Nom commun

antéfixe \ɑ̃.te.fiks\ féminin

  1. (Architecture) (Ornement) Ornement de sculpture qui, dans l’antiquité, décorait le bas et quelquefois le faîte du toit des édifices publics ou privés.
    • La double palmette fait l’effet d’une antéfixe sans correspondre à un couvre-joint. — (Christel Müller, Francis Prost Francis Croissant, Identités et cultures dans le monde méditerranéen antique, 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTÉFIXE. n. f.
T. d'Architecture. Ornement de sculpture qui, dans l'antiquité, décorait le bas et quelquefois le faîte du toit des édifices publics ou privés.

Littré (1872-1877)

ANTÉFIXE (an-té-fi-ks') s. f.
  • Terme d'architecture ancienne. Ornement qui s'appliquait au bord des toits couverts de tuiles creuses pour en masquer les vides.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « antéfixe »

Du latin antefixa, composé de ante (« avant ») et de fixus (« fixé »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Antefixus, de ante, avant (voy. AINS), et fixus, fixé (voy. FIXE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « antéfixe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antéfixe ɑ̃tefiks

Évolution historique de l’usage du mot « antéfixe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antéfixe »

  • À l'époque galloromaine, l'antéfixe est une pièce décorative en terre cuite épaisse, qui arrive en bout d'une rangée de tuiles. L'objet sert à la fois à fixer la couverture mais aussi à masquer le trou entre les tuiles et la charpente. leparisien.fr, Fouilles archéologiques à Meaux : le mystère des têtes en terre cuite reste entier - Le Parisien
  • Une antéfixe a également été retrouvée par les archéologues il y a quelques semaines. « Ce sont des petites pièces décoratives placées en bout des toits. Elles avaient aussi pour fonction d’évacuer l’eau », souligne l’Inrap. , Meaux. L'Inrap à la recherche de vestiges de l'époque gallo-romaine | La Marne

Traductions du mot « antéfixe »

Langue Traduction
Espagnol antefija
Italien antefissa
Portugais antefixa
Source : Google Translate API
Partager