La langue française

Ansérin, ansérine

Sommaire

  • Définitions du mot ansérin, ansérine
  • Étymologie de « ansérin »
  • Phonétique de « ansérin »
  • Traductions du mot « ansérin »

Définitions du mot ansérin, ansérine

Trésor de la Langue Française informatisé

ANSÉRIN, INE, adj.

Qui a l'aspect d'une peau d'oie.
MÉD. [S'emploie uniquement en parlant de la peau] ,,Qui concerne l'aspect de la peau au cours de la pellagre chronique : elle est rude, sèche, ridée et ressemble à celle de la patte d'une oie.`` (Garnier-Del. 1958).
Réaction ansérine. ,,Chair de poule`` (Garnier-Del. 1958).
Peau ansérine. ,,Chargée de petites aspérités comme celle d'une oie plumée`` (Ac. Compl. 1842), qui ,,imite la chair de poule causée par le froid ou l'émotion, ...`` (Benoît ds [F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 7, 1920-24, p. 26]).
PRONONC. : [ɑ ̃seʀ ε ̃], fém. [-in].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1534 ansérine « d'oie » (Rabelais, Gargantua, ch. XX ds Gdf. Compl. : Un lict a triple couche de plume anserine), attest. isolée; repris au xixes. au fig. et dans une accept. méd. 1865 (Littré-Robin : Peau ansérine. Ce qu'on appelle vulgairement chair de poule). Empr. au lat. anserinus « oie » (de anser, anseris « l'oie ») cf. Pline, Nat., 11, 257 ds TLL s.v., 127, 71 : anserinis pedibus. Le sens méd. s'explique par l'anal. d'aspect.
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. mén. 1926. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mots rares 1965. − Nysten 1824.

Wiktionnaire

Adjectif

ansérin \ɑ̃.se.ʁɛ̃\

  1. Qui ressemble à la peau d’une oie plumée.
  2. (Médecine) Qui a la peau semblable à celle de la patte d’une oie.

Forme d’adjectif

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\

  1. Féminin singulier de ansérin.
  2. (Botanique) Qualifie une espèce de potentille, Potentilla anserina.
    • De l’emploi de la potentille ansérine contre la diarrhée. — (Journal de médecine et de chirurgie: Pratiques, à l’usage des médecins praticiens, volume 20, 1849)

Nom commun

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\ féminin

  1. (Botanique) (Courant) Nom vernaculaire de la potentille ansérine, plante, de la famille des Rosacées.
    • Les terrains imprégnés de sel disparaissaient sous les ansérines, les arroches, les bettes, celles-ci glauques, celles-là rougeâtres. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • L’ansérine, ou plutôt la potentille ansérine, « herbe aux oies », « bec d'oie », « patte d'oie », « herbe à cochons » (potentilla anserina), est une mauvaise herbe qui supporte très bien d'être foulée au pied. — (Henri Lamendin, Soignez votre bouche par les plantes : Remèdes d’hier et d’aujourd’hui, Éditions L'Harmattan, 2007, page 21)
    • À l’époque, ces gens-là vivaient dans de grandes et belles demeures organisées autour de patios ombragés, sentant bon l’ansérine et le martagon. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 107)
  2. (Vieilli) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de chénopode, telles le chénopode blanc (Chenopodium album) et le chénopode bon-Henri (Blitum bonus-henricus).
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d’oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambroisie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, page 354)
  3. (Biochimie) Sorte de dipeptide présent dans les muscles squelettiques et le cerveau des mammifères.

Forme d’adjectif

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\

  1. Féminin singulier de ansérin.
  2. (Botanique) Qualifie une espèce de potentille, Potentilla anserina.
    • De l’emploi de la potentille ansérine contre la diarrhée. — (Journal de médecine et de chirurgie: Pratiques, à l’usage des médecins praticiens, volume 20, 1849)

Nom commun

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\ féminin

  1. (Botanique) (Courant) Nom vernaculaire de la potentille ansérine, plante, de la famille des Rosacées.
    • Les terrains imprégnés de sel disparaissaient sous les ansérines, les arroches, les bettes, celles-ci glauques, celles-là rougeâtres. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • L’ansérine, ou plutôt la potentille ansérine, « herbe aux oies », « bec d'oie », « patte d'oie », « herbe à cochons » (potentilla anserina), est une mauvaise herbe qui supporte très bien d'être foulée au pied. — (Henri Lamendin, Soignez votre bouche par les plantes : Remèdes d’hier et d’aujourd’hui, Éditions L'Harmattan, 2007, page 21)
    • À l’époque, ces gens-là vivaient dans de grandes et belles demeures organisées autour de patios ombragés, sentant bon l’ansérine et le martagon. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 107)
  2. (Vieilli) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de chénopode, telles le chénopode blanc (Chenopodium album) et le chénopode bon-Henri (Blitum bonus-henricus).
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d’oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambroisie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, page 354)
  3. (Biochimie) Sorte de dipeptide présent dans les muscles squelettiques et le cerveau des mammifères.

Forme d’adjectif

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\

  1. Féminin singulier de ansérin.
  2. (Botanique) Qualifie une espèce de potentille, Potentilla anserina.
    • De l’emploi de la potentille ansérine contre la diarrhée. — (Journal de médecine et de chirurgie: Pratiques, à l’usage des médecins praticiens, volume 20, 1849)

Nom commun

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\ féminin

  1. (Botanique) (Courant) Nom vernaculaire de la potentille ansérine, plante, de la famille des Rosacées.
    • Les terrains imprégnés de sel disparaissaient sous les ansérines, les arroches, les bettes, celles-ci glauques, celles-là rougeâtres. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • L’ansérine, ou plutôt la potentille ansérine, « herbe aux oies », « bec d'oie », « patte d'oie », « herbe à cochons » (potentilla anserina), est une mauvaise herbe qui supporte très bien d'être foulée au pied. — (Henri Lamendin, Soignez votre bouche par les plantes : Remèdes d’hier et d’aujourd’hui, Éditions L'Harmattan, 2007, page 21)
    • À l’époque, ces gens-là vivaient dans de grandes et belles demeures organisées autour de patios ombragés, sentant bon l’ansérine et le martagon. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 107)
  2. (Vieilli) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de chénopode, telles le chénopode blanc (Chenopodium album) et le chénopode bon-Henri (Blitum bonus-henricus).
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d’oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambroisie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, page 354)
  3. (Biochimie) Sorte de dipeptide présent dans les muscles squelettiques et le cerveau des mammifères.

Forme d’adjectif

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\

  1. Féminin singulier de ansérin.
  2. (Botanique) Qualifie une espèce de potentille, Potentilla anserina.
    • De l’emploi de la potentille ansérine contre la diarrhée. — (Journal de médecine et de chirurgie: Pratiques, à l’usage des médecins praticiens, volume 20, 1849)

Nom commun

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\ féminin

  1. (Botanique) (Courant) Nom vernaculaire de la potentille ansérine, plante, de la famille des Rosacées.
    • Les terrains imprégnés de sel disparaissaient sous les ansérines, les arroches, les bettes, celles-ci glauques, celles-là rougeâtres. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • L’ansérine, ou plutôt la potentille ansérine, « herbe aux oies », « bec d'oie », « patte d'oie », « herbe à cochons » (potentilla anserina), est une mauvaise herbe qui supporte très bien d'être foulée au pied. — (Henri Lamendin, Soignez votre bouche par les plantes : Remèdes d’hier et d’aujourd’hui, Éditions L'Harmattan, 2007, page 21)
    • À l’époque, ces gens-là vivaient dans de grandes et belles demeures organisées autour de patios ombragés, sentant bon l’ansérine et le martagon. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 107)
  2. (Vieilli) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de chénopode, telles le chénopode blanc (Chenopodium album) et le chénopode bon-Henri (Blitum bonus-henricus).
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d’oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambroisie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, page 354)
  3. (Biochimie) Sorte de dipeptide présent dans les muscles squelettiques et le cerveau des mammifères.

Forme d’adjectif

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\

  1. Féminin singulier de ansérin.
  2. (Botanique) Qualifie une espèce de potentille, Potentilla anserina.
    • De l’emploi de la potentille ansérine contre la diarrhée. — (Journal de médecine et de chirurgie: Pratiques, à l’usage des médecins praticiens, volume 20, 1849)

Nom commun

ansérine \ɑ̃.se.ʁin\ féminin

  1. (Botanique) (Courant) Nom vernaculaire de la potentille ansérine, plante, de la famille des Rosacées.
    • Les terrains imprégnés de sel disparaissaient sous les ansérines, les arroches, les bettes, celles-ci glauques, celles-là rougeâtres. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • L’ansérine, ou plutôt la potentille ansérine, « herbe aux oies », « bec d'oie », « patte d'oie », « herbe à cochons » (potentilla anserina), est une mauvaise herbe qui supporte très bien d'être foulée au pied. — (Henri Lamendin, Soignez votre bouche par les plantes : Remèdes d’hier et d’aujourd’hui, Éditions L'Harmattan, 2007, page 21)
    • À l’époque, ces gens-là vivaient dans de grandes et belles demeures organisées autour de patios ombragés, sentant bon l’ansérine et le martagon. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 107)
  2. (Vieilli) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de chénopode, telles le chénopode blanc (Chenopodium album) et le chénopode bon-Henri (Blitum bonus-henricus).
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d’oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambroisie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, page 354)
  3. (Biochimie) Sorte de dipeptide présent dans les muscles squelettiques et le cerveau des mammifères.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ansérin »

(Date à préciser) Du latin anserinus (« de l'oie »),
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ansérin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ansérin ɑ̃serɛ̃

Traductions du mot « ansérin »

Langue Traduction
Anglais anserin
Espagnol anserin
Italien anserin
Allemand anserin
Chinois 安瑟林
Arabe أنسيرين
Portugais anserin
Russe anserin
Japonais アンセリン
Basque anserin
Corse anserin
Source : Google Translate API
Partager