La langue française

Aniconisme

Sommaire

  • Définitions du mot aniconisme
  • Étymologie de « aniconisme »
  • Phonétique de « aniconisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aniconisme »
  • Citations contenant le mot « aniconisme »
  • Traductions du mot « aniconisme »
  • Synonymes de « aniconisme »

Définitions du mot « aniconisme »

Wiktionnaire

Nom commun

aniconisme \a.ni.kɔ.nism\ masculin

  1. (Religion) (Arts) Interdiction religieuse de la représentation de l’image de(s) dieu(x).
    • L’aniconisme dans l’Islam varie selon qu’on considère le Coran, les mosquées, les lois ou les pratiques.
  2. (Par extension) Interdiction de toute représentation, suivant la croyance que le dieu démiurge est partout dans la nature.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « aniconisme »

(Date à préciser) Mot dérivé de icône avec le préfixe an- (« sans, in- ») et le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aniconisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aniconisme anikɔ̃ism

Évolution historique de l’usage du mot « aniconisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aniconisme »

  • Historiquement, ce n’est pas la première fois que les croyants de l’aniconisme musulman essayent d’appliquer “l’interdiction de la représentation des êtres vivants” dans les différentes civilisations. Les destructions des images par Yazid II en 720 (ou 723) au Caire, les destructions des fresques perses sassanides, l’autodafé de livres manichéens illustrés en 923 à Bagdad par le calife Mouktadir2, et le plus récent, les destructions de deux statues de Bouddha par les Talibans en Afghanistan en mars 2001, sont les preuves historiques concernant la “question de l’image” dans l’islam ou au moins dans les croyances d’une partie des musulmans. euronews, Représenter Mahomet est-il interdit dans l'islam ? | Euronews
  • Historiquement, ce n’est pas la première fois que les croyants de l’aniconisme musulman essayent d’appliquer “l’interdiction de la représentation des êtres vivants” dans les différentes civilisations. Les destructions des images par Yazid II en 720 (ou 723) au Caire, les destructions des fresques perses sassanides, l’autodafé de livres manichéens illustrés en 923 à Bagdad par le calife Mouktadir (2), et le plus récent, les destructions de deux statues de Bouddha par les Talibans en Afghanistan en mars 2001, sont les preuves historiques concernant la “question de l’image” dans l’islam ou au moins dans les croyances d’une partie des musulmans. Lyon Capitale, Peut-on représenter Mahomet dans l'islam ? |
  • Silvia Naef: - Ce que l’on considère toujours comme une position iconoclaste est plutôt une position d’exclusion de l’image du domaine rituel. Et cela ne devrait pas sembler étonnant dans la Cité de Calvin! Je parlerais donc d’aniconisme – d’absence d’images – plutôt que d’iconoclasme, qui vise à détruire les images. Le débat musulman a duré deux ou trois siècles au sujet de l’essence divine, pour conclure qu’elle était incompréhensible à l’être humain. Il y a donc une sorte d’évidence dans la non-représentation de Dieu. En ce qui concerne l’absence d’images dans le domaine rituel, le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète mais l’adoration des idoles. En revanche, l’interprétation de la tradition prophétique, les hadiths, énonce que les images rendent un lieu impur. Or le lieu de prière doit être pur, c’est pour cela aussi que les musulmans font des ablutions avant de s’y rendre. Beaucoup, y compris chez les musulmans, pensent que l’islam interdit toutes les images, mais ce n’est pas vrai dans le domaine profane. Le Temps, «Le Coran n’interdit pas l’image du Prophète» - Le Temps
  • El-Zohra n'est pas née en un jour plonge dans les artefacts archéologiques du Proche-Orient, les écrits des anciens chroniqueurs musulmans, le Coran, la littérature arabe classique et le vaste domaine de la poésie préislamique pour déterrer les contes mythologiques cachés de l'Arabie. L'exhumation de ces mythes rend visibles les constructions symboliques, religieuses et politiques, remettant ainsi en question le récit dominant qui façonne les identités et les cultures. Les œuvres présentées dans cette exposition sont des dioramas, chacun racontant un mythe anti-islamique oublié, effacé. Par son utilisation du diorama – qui signifie « voir à travers » –, Randa Mirza questionne les formes de représentation et de mise en exposition des récits touchés par l'aniconisme. Elle prolonge dans le même mouvement un intérêt déjà manifesté lors de précédentes installations photographiques pour les dispositifs de vision. Randa Mirza a exposé en 2006 aux Rencontres d'Arles, où elle a été sélectionnée pour le prix No Limit. Le Point, Rencontres d'Arles 2019 : sur la route des femmes - Le Point
  • Pour interroger et mettre en lumière ces récits empreints d’aniconisme, dont L’Année de l’éléphant, Les Dieux de Noé, Vénus et les anges Harut et Marut, l’artiste, qui a plus d’un tour dans son sac, a choisi cette fois de mettre en place une série de fascinants dioramas, ces dispositifs semblables à des théâtres de poche “qui m’ont permis d’aborder cette question grave par le biais d’une porte d’entrée subtile”. D’ailleurs, à la manière de ces dioramas ludiques et énigmatiques, quand Randa Mirza retrouve Waël Kodaih derrière les platines du projet visuel Love Revenge qui, tournant en Europe et dans le monde arabe depuis 2014, détricote les poncifs de la féminité orientale, elle choisit de se mettre en scène sous le nom de La Mirza. Elle qui n’est chaque fois, comme disait Verlaine, ni tout à fait la même ni tout à fait une autre… Courrier international, Randa Mirza, itinéraire d’une rebelle duelle
  • Fondateur de l’université euro-arabe et dirigeant de l’académie mondiale de poésie à Vérone, Mohamed Aziza est un littérateur auteur de nombreux ouvrages. Ses travaux ont porté sur le théâtre en contextes islamiques. Il s’est intéressé aussi à l’aniconisme réel ou supposé en lien avec la calligraphie dans la civilisation islamique. Comme il est également un poète de talent, composant sous le pseudonyme Shams Nadir, il viendra déclamer certains vers de sa création.    France Culture, Les portées civilisationnelles de la littérature et de la poésie en contextes islamiques
  •        De ce point de vue, la démarche adoptée par l’auteur se veut scientifique et le plan du livre rigoureux et clairement structuré l’atteste : chaque chapitre commence par un plan et un résumé et se termine par une bibliographie très riche et très précise (en fin de livre).  On ne peut ici rendre compte du contenu de chacun des chapitres mais peut-être évoquer l’enchaînement des différentes étapes : à l’aniconisme du premier christianisme marqué  par le poids du Décalogue (Ier-IIIe) succède, du IV au VIIe, l’exploration visuelle de la divinité du Christ avec notamment la naissance des icônes. Les siècles suivants verront l’approfondissement de ce thème avec l’image de la Majestas Domini (un Dieu-Christ siégeant en majesté et flanqué des symboles des quatre vivants) et l’affirmation des images de la Trinité au XIIe (trône de grâce, trinité triandrique, paternité, trinité du psautier) tandis que la fin du XIVe et le début du XVe favoriseront l’émergence de motifs très riches tels que la compassion du Père et le couronnement de la Vierge par la Trinité. Le processus d’humanisation de Dieu, amorcé dès le XIIe siècle   , se poursuit ainsi mais il ne concerne plus seulement le Christ mais le Père lui-même. Enfin, le XVIIIe marquera la crise de l’imagerie de Dieu (laquelle avait déjà débuté à la fin du XVIIe) qui conduira le XXe à reléguer les motifs de Dieu le Père et de la Trinité dans les strictes limites de l’art d’Eglise et à considérer la figure du Christ comme la figure de l’homme crucifié et maltraité. L’imagerie de Dieu se vide ainsi de son contenu théologique pour devenir le paradigme d’une souffrance absolue déconnectée de toute dimension eschatologique. , Une histoire iconique de Dieu - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées

Traductions du mot « aniconisme »

Langue Traduction
Anglais aniconism
Italien aniconismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « aniconisme »

Source : synonymes de aniconisme sur lebonsynonyme.fr
Partager