La langue française

Amygdale

Définitions du mot « amygdale »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMYGDALE, subst. fém.

ANATOMIE
A.− Glande en forme d'amande placée de chaque côté de l'isthme du gosier entre les piliers du voile du palais :
1. Les amygdales, on me les a retirées à huit ans, bien sûr, ça ne sert à rien... L. Frapié, La Maternelle,1904, p. 188.
2. ... je ne peux pas vivre sans lui. Je le trouve intelligent beau, spirituel, plus intelligent, plus beau, plus spirituel que tous les gaillards qui sont dans la salle en train de bâiller à nous montrer leur luette, leurs amygdales, leur œsophage et tout le bazar. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 70.
Au fig., arg. Se caler les amygdales. ,,Bien manger.`` (G. Delesalle, Dict. argot-français et français-argot, 1896, p. 11). Se rincer l'amygdale. ,,S'enivrer.`` (G. Delesalle, Dict. argot-français et français-argot, 1896, p. 354). S'humecter les amygdales. ,,Boire un coup.`` (L. Rigaud, Dict. d'argot moderne, Suppl., 1888, p. 212). Se faire lécher les amygdales. ,,Se faire embrasser.`` (Sandry-Carr. 1963).
B.− ,,Noyau de substance grise siégeant au-dessus du corps strié. C'est une formation importante du rhinencéphale qui régit les fonctions instinctives et affectives.`` (Piéron 1963) :
3. Les lobules inférieurs des hémisphères [du cervelet] sont : les amygdales ou tonsilles... G. Gérard, Manuel d'anatomie humaine,1912, p. 308.
Rem. Composés et dér. Amygdalectomie, subst. fém., chir. Ablation des amygdales (cf. Catal. d'instruments de chir. [Collin], 1935, p. 188). Amygdalien, enne, adj. Qui se rapporte aux amygdales, qui en a la forme (cf. ibid.).
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [ami(g)dal]. Passy 1914 et Warn. 1968 transcrivent le mot avec [g], Harrap's 1963 sans [g]. Dub., Pt Rob. et Pt Lar. 1968 donnent les 2 possibilités de prononc. avec ou sans [g]. Fouché Prononc. 1959, p. 341 fait à ce sujet la rem. suiv. : ,,Dans les groupes gd, gm, gv et gz, où les deux consonnes sont séparées par la coupe syllabique et dans les groupes gl, gr, où les deux consonnes appartiennent à la même syllabe, g a la valeur de [g] : amygdale, magdalénien, augmenter, dogmatique, énigmatique, flegmatique, pigment, pygmée, stalagmite, stigmate, zigzag, zigzaguer, etc. − aveugler, beugler, église, négliger, agrandir, agréable, aigreur, chagrin, etc.`` (cf. aussi Kamm. 1964, p. 185). Il faut noter que dans la prononc. cour. la tendance est de ne plus prononcer [g]. 2. Hist. − Fér. Crit. t. 1 1787 fait la rem suiv. : ,,Quelques-uns écrivent Amigdale avec un i mais l'y grec marque mieux l'origine grecque de ce mot``. Ac. 1835, s.v. amigdale renvoie à amygdale. (Cf. aussi Besch. 1845 qui déclare que la graph. avec y grec est la seule admissible; cf. également Littré qui précise, s.v. amigdale : ,,mauvaise orthographe``). Nouv. Lar. ill. écrit : ,,amygdale et quelquefois amigdale (vx)``. Dér. Amygdalectomie. Seule transcription ds Pt Rob. : ami(g)dalεktɔmi.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1370-1478 méd. amigdale « corps glanduleux en forme d'amande placé aux deux côtés de la gorge » (Guy de Chauliac, La Grande chirurgie, éd. de 1478 d'apr. G. Sigurs ds Fr. mod. t. 33, p. 201); 1503 (Le guidon en françoys, 137c, éd. de 1534 d'apr. Vaganay ds Rom. Forsch., t. 32, p. 8 : L'aposteme appert seulement vers joues et amigdalles quant la langue est compreincte); 2. xves. « amande » (Grant Herbier, no26 ds Gdf. Compl. : Amigdale dulces ce sont amandes doulces); cette forme savante de amande (infra et amande* étymol.) n'est attestée que 3 fois au xves. (op. cit. et T.-L., s.v. amende). Empr. au lat. amygdala « amande » (Columelle, 12, 57, 2 ds TLL s.v., 2029, 21 : nucleos pineos ... et amygdalam adicito); sens méd. qui s'explique par l'anal. de forme, attesté en lat. médiév. (xiies., Tract. de chirurgia, 732 ds Mittellat. W. s.v., 601, 26 : [b]rancis interius tumescentibus et quasi duas amigdalas creantibus). Le lat. est empr. au gr. α ̓ μ υ γ δ α ́ λ η « amande ». Amygdalectomie, 1935, supra. Amygdalien, 1865 (Littré-Robin).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 13.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Bréz. Pierre 1968. − Fér. 1768. − Garnier-Del. 1961 [1958] (s.v. amygdalectomie). − Lar. mén. 1926. − Littré-Robin 1865 (et s.v. amygdalien).Nysten 1814-20. − Piéron 1963. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Sandry-Carr. 1963. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

amygdale \a.mi.dal\ ou \a.miɡ.dal\ féminin

  1. (Anatomie) Chacune des deux glandes, en forme d’amande, qui sont aux deux côtés de la gorge, sous la luette.
    • Avoir les amygdales enflées.
    • Je respire autour d’elle ce parfum commun, qu’on achète ici chez Maumond, le coupeur de cheveux, ce parfum qu’on respire, semble-t-il, avec les amygdales et qui fait penser à l’urine sucrée des chevaux, séchant sur les routes… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 60.)
    • Mais, tant qu’on ne m’aura pas enlevé les amygdales et les végétations, je choperai tout ce que je voudrai. — (Guy Bedos, Une voix humaine, dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)
    • Les médecins enlevaient les amygdales des enfants délicats de la gorge qui se réveillaient de l’anesthésie à l’éther en hurlant et qu’on forçait à boire du lait bouillant. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 26.)
  2. (Anatomie) (Par extension) Structure paritaire située au cœur du cortex cérébral, ayant également une forme d’amande et jouant un rôle déterminant dans de nombreuses émotions, en particulier la peur.
    • Les bases neuro-biologiques de la motivation impliquent le système dopaminergique avec ses projections sur le cortex, le noyau accumbens et l’amygdale, et la maladie de Parkinson reste bien sûr un modèle pour étudier l’apathie. — (Psychopathologie et neurosciences: Questions actuelles de neurosciences cognitives et affectives, sous la direction de Salvatore Campanella et ‎Emmanuel Streel, De Boeck Supérieur, 2008, p. 247)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMYGDALE. n. f.
T. d'Anatomie. Chacune des deux glandes, en forme d'amande, qui sont aux deux côtés de la gorge, sous la luette. Avoir les amygdales enflées. Enlever les amygdales.

Littré (1872-1877)

AMYGDALE (a-mig-da-l') s. f.
  • Terme d'anatomie. Chacune des deux glandes placées, l'une à droite, l'autre à gauche, à l'entrée de la gorge.

HISTORIQUE

XVIe s. Spongieuse et molle, comme les amygdales ou salivales… dense et dure comme les glandules qui sont à la racine de la langue, nommées amygdales - à la racine de la langue, les tonsilles ou amygdales, Paré, I, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « amygdale »

Amygdala, amande (voy. AMANDE), à cause de la forme de cette glande.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Emprunté au latin amygdala (« amande »), lui-même emprunté au grec ancien ἀμυγδάλη, amugdálê (« amande »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amygdale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amygdale amidal

Évolution historique de l’usage du mot « amygdale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amygdale »

  • Bénin, le caseum sur les amygdales peut être responsable d'une mauvaise haleine persistante (halitose). On fait le point. Femme Actuelle, Caseum sur les amygdales : d’où ça vient et comment s’en débarrasser ? : Femme Actuelle Le MAG
  •  Depuis juillet, quatre hôpitaux québécois testent une nouvelle technique d’amygdalectomie appelée « coblation intracapsulaire », a appris Le Journal en exclusivité.  Le Journal de Montréal, Une opération plus sécuritaire pour enlever les amygdales | JDM
  • Quels sont les différents troubles des amygdales ? Quand faut-il opérer ? Quelle opération pratiquer ? On vous dit tout sur les problèmes (et les solutions) concernant les amygdales des enfants. PARENTS.fr, Amygdales : quand opérer son enfant ? | PARENTS.fr
  • De nos jours, un homme qui possède encore ses amygdales et son appendice, ce ne peut être qu’un chirurgien. De Anonyme
  • Il est partout. Sur des photos, entourées de celles de sa sœur et de son frère, sur les murs, sur un pendentif porté par sa maman. Naïm et son grand sourire occupent cette maison d’Eblange (Moselle Est) empreinte de tristesse. Dans un coin d’une chambre, au premier étage, les parents ont transformé un petit bureau en sanctuaire, laissé le petit sac de classe au dos de la chaise, et accroché tous les dessins des copains de l’école. Cette bouille joyeuse ne les quitte pas mais leur petit prince de trois ans et demi n’est plus là. Près de neuf mois après son décès, les parents ignorent comment une opération des amygdales a pu aboutir à la mort (lire par ailleurs). , Faits-divers - Justice | Ils ne savent pas pourquoi leur fils de trois ans, opéré des amygdales, est mort
  • Un pharynx ou des amygdales enflammés causent d’intenses douleurs. Pour calmer ces symptômes, sprays et gargarismes sont recommandés. Aux aliments chauds préférez le glacé, qui apaisera l’inflammation. Le Soir Plus, Comment apaiser la douleur qui vous reste en travers de la gorge? - Le Soir Plus

Traductions du mot « amygdale »

Langue Traduction
Anglais amygdala
Espagnol amígdala
Italien amigdala
Allemand amygdala
Portugais amígdala
Source : Google Translate API

Synonymes de « amygdale »

Source : synonymes de amygdale sur lebonsynonyme.fr

Amygdale

Retour au sommaire ➦

Partager