La langue française

Amusie

Sommaire

  • Définitions du mot amusie
  • Phonétique de « amusie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amusie »
  • Citations contenant le mot « amusie »
  • Traductions du mot « amusie »
  • Synonymes de « amusie »

Définitions du mot amusie

Trésor de la Langue Française informatisé

AMUSIE, subst. fém.

PATHOL. [En parlant d'un musicien ou d'une pers. quelconque] Perte de tout ou partie des fonctions du langage musical, coïncidant généralement avec l'aphasie, l'agraphie ou l'alexie; en partic. perte de la compréhension de ce langage :
1. On appelle aphasie la perte des fonctions du langage verbal, et « amusie », celle des fonctions du langage musical. J. Combarieu, La Musique,1910, p. 239.
2. Il y a des personnes douées d'une sensibilité parfaite de l'oreille relativement à la parole et aux bruits, et pour lesquelles la musique est une langue fermée, une impression sensorielle à laquelle elles ne réagissent en aucune façon : ces personnes ne sont pas atteintes de surdité, mais d'amusie. M. Brenet, Dict. pratique et historique de la musique,1926, p. 426.
Amusie auditive. ,,Impuissance d'un musicien à comprendre à l'audition les airs de musique.`` (Goblot 1920). Amusie motrice. Impossibilité de chanter (amusie vocale ds Piéron 1963), de siffler des airs, de jouer d'un instrument (amusie instrumentale). Amusie réceptive ou sensorielle. ,,Impossibilité de distinguer les sons.`` (Garnier-Del. 1958). Amusie visuelle. ,,Le musicien ne sait plus lire la musique; il sait encore lire les caractères typographiques.`` (Goblot 1920).
Étymol. ET HIST. − 1910, supra. Formé du gr. α ̓- privatif et du rad. mus- tiré de musique; suff. -ie*.
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Goblot 1920. − Lal. 1968. − Lar. méd. 1970. − Piéron 1963. − Porot 1960.

Wiktionnaire

Nom commun

amusie \a.my.zi\ féminin

  1. (Nosologie) État dans lequel un individu est ou devient incapable, à cause d'une lésion cérébrale, de reconnaître ou de reproduire des sons musicaux.
    • Il ne faut pas confondre amusie et chant approximatif. — (Isabelle Peretz, Apprendre la musique: Nouvelles des neurosciences, 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amusie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amusie amyzi

Évolution historique de l’usage du mot « amusie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amusie »

  • L’amusie se manifeste par des perturbations de l'écoute. Par exemple, Che Guevara était paraît-il incapable de faire la différence entre une salsa ou une marche militaire. On dit que la musique est le langage des émotions. Il existe dans notre cerveau des zones et des circuits qui nous permettent de percevoir les aspects émotionnels de la musique comme sa gaîté ou sa tristesse. Cette fonction est différente de celle qui permet au musicien de lire et d'interpréter. Ce qui explique la différence entre le virtuose et le génie. Les capacités d'interprétation des deux sont sans doute équivalentes mais leur aptitude à capter l'émotion de la musique, et donc la retraduire, explique cet énorme petit rien qui façonne la légende des Rubinstein, Gould ou Karajan. La médecine s'intéresse plutôt à des patients comme cette femme qui, après avoir souffert d'une rupture d'anévrysme cérébral - un vaisseau de son cerveau qui avait explosé - était incapable de reconnaître la musique mais adorait l'écouter. Un de ses morceaux favoris était l'Adagio d'Albinoni. Après son accident, elle ne pouvait plus l'identifier, mais l'aimait bien parce que selon elle, il était triste et lent. Dans son cerveau, les zones de l'émotion étaient intactes, celle de la reconnaissance, touchée par un manque de circulation sanguine. Selon les chercheurs, cette perception émotionnelle est indépendante de la connaissance. Ce que confirment les travaux sur des sensations similaires comme la perception du danger qui ne fait appel que de façon très inconsciente à la connaissance. www.pourquoidocteur.fr, L'amusie
  • On peut donc résumer l'amusie comme un échec à développer une compétence musicale normale alors que l'intelligence est normale et le langage aussi. Paradoxalement on parle d'une forme de surdité alors que tout ce qui concerne l'appareil auditif est parfaitement intact. Allo docteurs, Musique et cerveau : les mystères de l'amusie
  • Fête de la musique ou pas, on ne les verra jamais sur scène. Pour certaines des 2 à 4% de personnes atteintes d'amusie en France, l’événement musical traditionnel du 21 juin n'a même aucun intérêt. L'amusie ? Il s'agit d'une pathologie qui entraîne une incompréhension – partielle ou totale – de la musique. En quoi consiste-t-elle exactement ? A quoi est-elle due ? Eléments de réponse. Europe 1, Fête de la musique : l'amusie, cette anomalie qui rend insensible à la musique
  • L’amusie se manifeste par des perturbations de l'écoute. Par exemple, Che  Guevara  était paraît-il incapable de faire la différence entre une salsa ou une marche militaire. On dit que la musique est le langage des émotions. Il existe dans notre cerveau des zones et des circuits qui nous permettent de percevoir les aspects émotionnels de la musique comme sa gaîté ou sa tristesse. Cette fonction est différente de celle qui permet au musicien de lire et d'interpréter. www.pourquoidocteur.fr, L'amusie, la maladie dont souffrait Ravel, le compositeur du Boléro
  • L'amusie est un trouble de la perception musicale qui touche environ 4% de la population. Cette forme de surdité dont souffrait Che Guevara rend difficile la distinction entre une note plus aiguë ou plus grave. Pas de panique, 20% des gens chantent faux, sans pour autant être amusiques ! France Musique, Pouvons-nous être insensibles à la musique ?
  • Monica Whicher, professeure au Conservatoire Royal Glenn Gould et conférencière en études vocales à l’Université de Toronto, vient d’une petite ville où sa mère était elle aussi un professeur de chant. Elle a compris la fausseté de l’amusie dès le plus jeune âge. Ludwig Van Montreal, DOSSIER | Vous croyez être incapable de chanter? La science vous donne tort. - Ludwig Van Montreal
  • C’est ce qu’on appelle l’amusie : ne pas différencier la musique des autres bruits. Dans ce cas-là, il s’agit d’une pathologie neurologique, le cerveau n’interprète pas correctement les sons. Mais même face à un tel handicap, il nous faut rester optimiste : non seulement l’amusie ne touche qu’une part infime de la population, mais de récentes recherches ont montré qu’il est possible d’en guérir. France Musique, Chanter faux : est-ce une fatalité ?

Traductions du mot « amusie »

Langue Traduction
Anglais amusia
Source : Google Translate API

Synonymes de « amusie »

Source : synonymes de amusie sur lebonsynonyme.fr
Partager