La langue française

Allégoriste

Sommaire

  • Définitions du mot allégoriste
  • Phonétique de « allégoriste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « allégoriste »
  • Citations contenant le mot « allégoriste »
  • Traductions du mot « allégoriste »

Définitions du mot allégoriste

Trésor de la Langue Française informatisé

ALLÉGORISTE, subst. masc.

A.− Rare. Auteur ou artiste qui traite souvent des sujets allégoriques :
1. ... je hais (...) et maudis (...) Ces aligneurs de mots, ces froids allégoristes ... A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 19.
2. Il y a là [dans la tradition réaliste de l'art français] une filiation d'artistes vraiment nationaux qui ont toujours été ou méconnus, ou (...) exclus du premier rang au profit des pompeux allégoristes issus de l'école italienne. C. Mauclair, Les Maîtres de l'impressionnisme,1904, p. 10.
Péj. Synon. allégoriseur (S. Mercier. Néologie ou Vocabulaire de mots nouveaux, t. 1, 1801, p. 22).
B.− Vieilli, rare. Critique qui explique un texte ou un auteur dans un sens allégorique :
3. ... c'est l'instinct de l'amour qui les rapproche pour se reproduire, et un autre instinct moins doux qui les porte à se rechercher comme pâture, et qui tient aussi au besoin de perpétuer les transformations de la même matiere sous mille formes, et à la faire revivre tour-à-tour dans les divers élémens qui servent d'habitations aux corps organisés. C'est là le Protée d'Homere, suivant quelques allégoristes. Ch.-F. Dupuis, Abrégé de l'origine de tous les cultes,1796, p. 75.
En partic., THÉOL. [En parlant d'un exégète de l'Écriture sainte] Origène est un grand allégoriste (Ac. 1798-1932).
Emploi adj. :
4. L'exégète allégoriste ne parle jamais à demi-mot; il étale son argument ... E. Renan, Hist. des origines du Christianisme,Vie de Jésus, 1863, p. 483.
Prononc. : [alegɔ ʀist] ou [all-] (pour [ll] double et [l] simple, cf. allégorie).
Étymol. ET HIST. − 1578 « celui qui explique un auteur dans un sens allégorique » (H. Estienne, Deux Dialogues du nouv. lang. françois italianizé, i, 137 ds DG : Je ne vous estimès pas si bon allégoriste). Empr. au lat. chrét. allegorista, attesté au même sens dep. le vies. (Theodorus Mopsuestenus in Gal., 4, 29 ds TLL s.v., 1672, 30 : optimos allegoristas volebam interrogare).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1.
BBG. − Bél. 1957. − Fér. 1768. − Lav. Diffic. 1846. − Ritter (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 344.

Wiktionnaire

Nom commun

allégoriste \a.le.ɡɔ.ʁist\ masculin

  1. Auteur usant fréquemment d'allégories.
  2. Celui qui explique un texte, un auteur dans un sens allégorique.
    • Origène est un grand allégoriste.
    • Aristote nʼest pas seulement un allégoriste occasionnel, cʼest aussi un allégoriste méfiant. — (André Laks, Histoire, doxographie, vérité: Études sur Aristote, Théophraste et la philosophie présocratique, 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLÉGORISTE. n. m.
Celui qui explique un texte, un auteur dans un sens allégorique. Origène est un grand allégoriste.

Littré (1872-1877)

ALLÉGORISTE (al-lé-go-ri-st') s. m.
  • Celui qui explique les auteurs en un sens allégorique. Origène passe pour un allégoriste.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « allégoriste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allégoriste alegɔrist

Évolution historique de l’usage du mot « allégoriste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « allégoriste »

  • "Playtime" est un film basé sur l’observation qui propose le contraire d’un film littéraire. C’est plutôt écrit comme un ballet. Tati est un allégoriste souriant et doucement ironique qui se moque des prétentieux qui nous cloîtrent dans un monde sans tendresse ni poésie. rts.ch, "Playtime", un chef-d'oeuvre signé Jacques Tati - rts.ch - Cinéma
  • RELIGION - Le grand théologien mystique musulman Abuhamid al-Ghazzali se distingua par ses profondes spéculations religieuses et ses attaques contre la philosophie gréco-musulmane de son temps. Il attaqua sévèrement le legs intellectuel d'Aristote chez les falasifa. Il se gaussa aussi des allégoristes qui vidaient le Coran de sa substance et les traita de borgnes car, disait-il, ils ne voyaient que d'un œil. Il rédigea à ce propos une réfutation en règle contre ces penseurs qui déparaient, selon lui, le message islamique originel. Le titre arabe de ce traité est Kitab al-rad fi-fadayih al-batiniyya) Réfutation des scandales des allégoristes. Le HuffPost, Le grand soufi, le théologien musulman Abuhamid al-Ghazali, mort en 1111? | Le HuffPost
  • 2  Voir la récente mise au point de Mireille Huchon, « Rabelais allégoriste », Revue d’Histoire Littéraire de la France, 2012 / 2, p. 277‑290. , « Que diable est cecy ? » Le Quart Livre en quête de sens (Acta Fabula)
  • Je crois que vous venez à l’instant de mettre le doigt dans la ligne de faille, Os Troué. C’est de cette incapacité à dépasser le stade du sens littéral que souffrent ceux d’entre nous qui prêtent aux allégoristes ne trouvant pas sur terre assez de mots pour dire les impressions que font sur eux les êtres et les choses, la bassesse de leurs propres vues. La Règle du Jeu, La Rédaction, Anniversaire de la Règle du jeu : les dessous de la fête - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « allégoriste »

Langue Traduction
Anglais allegorist
Source : Google Translate API
Partager