La langue française

Aliénabilité

Sommaire

  • Définitions du mot aliénabilité
  • Étymologie de « aliénabilité »
  • Phonétique de « aliénabilité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aliénabilité »
  • Citations contenant le mot « aliénabilité »
  • Traductions du mot « aliénabilité »
  • Synonymes de « aliénabilité »

Définitions du mot « aliénabilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALIÉNABILITÉ, subst. fém.

DR. Qualité de ce qui est aliénable (bien, droit, etc.). Anton. inaliénabilité :
L'élément masse qui prédomine dans la société globale sous-jacente à ces structures renforce la tendance autoritaire du droit de l'État et limite en même temps son efficacité. La prédilection du système de droit officiel vers la forme rigide de sa constatation (...) se trouve atténuée d'une triple façon : par l'intervention des pratiques et des coutumes; par des tribunaux laïcs, fonctionnant à côté des tribunaux des temples (...); enfin, surtout et avant tout, par le développement du droit d'échanges qui prend un caractère plutôt individualiste et implique un droit de contrat, de crédit et de gage et suppose de plus l'aliénabilité de la propriété mobilière. Traité de sociologie,t. 2, 1968, p. 199.
Rem. Attesté ds les principaux dict. généraux.
Prononc. : [aljenabilite].
Étymol. ET HIST. − 1845 dr. (Besch. : Aliénabilité. Qualité de ce qui est aliénable). Dér. de aliénable*; suff. -ité*.
BBG. − Bél. 1957. − Cap. 1936.

Wiktionnaire

Nom commun

aliénabilité \a.lje.na.bi.li.te\ féminin

  1. Possibilité pour une chose d’être aliénée.
    • Plus difficilement admise que la transmission héréditaire des biens, dans les mœurs communautaires de l’époque, l’aliénabilité par le vassal de son fief fut acquise plus tardivement. — (Gabriel Lepointe, Histoire des institutions et des faits sociaux, 1963)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALIÉNABILITÉ. n. f.
Possibilité pour une chose d'être aliénée.

Littré (1872-1877)

ALIÉNABILITÉ (a-li-é-na-bi-li-té) s. f.
  • Qualité de ce qui est aliénable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aliénabilité »

Dérivé de aliénable avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aliénabilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aliénabilité alienabilite

Évolution historique de l’usage du mot « aliénabilité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aliénabilité »

  • La maxime selon laquelle « il existe un domaine public dans la mesure où existent des dépendances domaniales frappées d’inaliénabilité » est bien prise en compte par la législation domaniale sénégalaise. La loi n° 76-66 du 2 juillet 1976 portant code du domaine dispose en son article 9 que « le domaine public est inaliénable et imprescriptible ». , Le paradoxe d’une législation : exiger un acte formel de déclassement du domaine public sans prévoir la procédure à suivre. (Par Mamadou Diangar) | Homeview Sénégal
  • Ce court résumé, d’ailleurs bien incomplet, démontre que les attaques contre l’inaliénabilité des œuvres des collections publiques (un principe, rappelons-le, qui vaut depuis l’édit de Moulins en 1566 et qui a été toujours confirmé) sont régulières. Celle qui s’annonce, menée par Emmanuel Macron et Édouard Philippe sur plusieurs plans, sera sans doute l’une des plus violentes. Car pour mener à bien les « restitutions » d’œuvres africaines, le président de la République est prêt à mettre à bas tous les gardes fous qui protègent les collections publiques. La prochaine étape, après le « dépôt pendant cinq ans » du sabre d’El Hadj Omar, est en effet de poursuivre le détricotage du code du patrimoine qu’il a déjà entamé sur d’autres sujets, en éliminant une commission. Une simple commission, mais une commission dont l’avis est « conforme », ce qui signifie qu’il prime sur tous les autres et s’impose au pouvoir politique. La Tribune de l'Art, Nouvelle offensive contre l’inaliénabilité des œuvres des musées - La Tribune de l'Art
  • Le sabre dit d’El Hadj Oumar Tall, collection du musée de l’Armée à Paris, appartient encore et toujours au domaine public français et ce jusqu’au jour, dont ne doute malheureusement pas un instant l’exécutif, où le Parlement français, aux ordres du Prince, fera sauter – sabre au clair – le principe d’inaliénabilité qui s’attache depuis l’édit de Moulins de 1566 au domaine public. La Tribune de l'Art, La « restitution » du sabre d'El Hadj Oumar Tall : un périlleux galop d’essai au mépris du droit et de l’histoire - La Tribune de l'Art
  • Il n’y a donc finalement rien d’étonnant à ce qu’Emmanuel Macron prenne des libertés avec le code du Patrimoine et un principe, celui de l’inaliénabilité des collections publiques françaises, qui existe depuis le XVIe siècle. Après tout, si c’est pour faire plaisir à un ami… La Tribune de l'Art, Emmanuel Macron met fin à l'inaliénabilité des collections publiques - La Tribune de l'Art
  • Hatem Zaara a ajouté sur Express Fm que le dinar a augmenté de 7,5% depuis la mi-mars dernière. Il a indiqué que cela est dû à plusieurs facteurs tels que les actes d’aliénabilité de plusieurs entreprises, la rehausse du capital de la bourse en devises pour les investisseurs étrangers ce qui a créé un bond dans le volume de la devise et a rendu l’offre plus importante. tuniscope.com, Le dinar tunisien reprend rapidement de la valeur, assure un analyste financier
  • Pour dire le vrai, le rapport est tout sauf clair sur la manière d’y parvenir (ce qui, d’une certaine façon, est plutôt rassurant). En effet, il n’est pas possible légalement de prétendre que les œuvres sont entrées illégalement dans les collections (ce qui permettrait de passer outre la loi sur l’inaliénabilité). Le contexte des acquisitions, selon leurs propres termes « ne sont pas légalement qualifiables de crimes d’après les lois internationales, à la différence des spoliations nazies pour lesquels un acte juridique spécifique a été mis en place, et des pillages et destructions qui ont eu lieu après la convention de l’UNESCO de 1954 pour la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé [7] ». La Tribune de l'Art, Rapport sur les restitutions : rendons tout, Dieu reconnaîtra les siens - La Tribune de l'Art

Traductions du mot « aliénabilité »

Langue Traduction
Anglais alienability
Source : Google Translate API

Synonymes de « aliénabilité »

Source : synonymes de aliénabilité sur lebonsynonyme.fr
Partager