La langue française

Alcarazas

Sommaire

  • Définitions du mot alcarazas
  • Étymologie de « alcarazas »
  • Phonétique de « alcarazas »
  • Évolution historique de l’usage du mot « alcarazas »
  • Traductions du mot « alcarazas »
  • Synonymes de « alcarazas »

Définitions du mot alcarazas

Trésor de la Langue Française informatisé

ALCARAZAS, subst. masc.

CÉRAM. Vase de terre poreuse utilisé depuis des temps immémoriaux (notamment en Espagne et dans les pays chauds) pour rafraîchir les boissons, grâce à la transsudation et au refroidissement d'une partie du liquide évaporé à l'extérieur :
1. Le zir est un vase ventru, pétri dans une terre à la fois fine et poreuse comme celle des alcarazas; ... M. Du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie,1854, p. 261.
2. C'était un vendredi matin, pendant le déjeuner. Un déjeuner du Midi (...) faisant alterner sur la nappe les gros poivrons verts et les figues sanglantes (...) les tourtes aux anchois, et ces petits pains de pâte blanche (...) entre les alcarazas d'eau fraîche et les fiasques de vin doux ... A. Daudet, Numa Roumestan,1881, p. 64.
3. ... dans les pays chauds pour rafraîchir l'eau destinée à la boisson. On emploie (...) des vases en terre poreux dits alcarazas qu'on remplit d'eau (...) et qu'on expose à l'action d'un courant d'air. L. Ser, Traité de physique industrielle,t. 2, 1890, p. 591.
4. Je rafraîchis ma main à la panse de l'alcarazas blanc, brodé comme un melon, qui sue sur la table. Colette, La Vagabonde,1910, p. 264.
5. Il voulut humecter la pointe de l'épée, mais il n'avait plus une goutte de salive. Et il retourna à la barrière, en vue de la tremper dans l'alcaraza d'eau préparé pour lui-même, semblable au vase qui contenait l'eau lustrale dans le taurobole. H. de Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 543.
Rem. 1. Alcarazas peut prendre except. le genre fém. (cf. Ac. Gastr. 1962). 2. Synon. nombreux balasse, bardaque ou bardak, ou encore bardague, bouraco ou buracos, gargoulette, hydrocérame, hygiocérame.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [alkaʀazɑ:s]. Seul, Pt Lar. 1968 note [-as]. − Rem. Littré indique une prononc. sans [-s] final corresp. à une forme concurrente alcarraza. 2. Forme graph. − Si presque tous les dict. attribuent à ce mot la même orth. (alcarazas), en revanche Besch. 1845 lui reconnaît plusieurs orth. (alcarazas, alcarasas, alcarrasas, ou mieux alcarraza). Littré ne lui accorde qu'une seule orth. possible : ,,L'Académie écrit au singulier alcarazas; mais il n'y a aucune raison pour ne pas suivre l'orthographe espagnole, alcarraza; surtout il faut supprimer au singulier l's qui est signe du pluriel, et qui rend le mot tout à fait barbare.`` Nouv. Lar. ill. estime également que l'orth. alcarraza est plus rationnelle (mais adopte l'orth. fixée par l'Académie : alcarazas). Nyrop t. 2 1965, § 365 confirme cet avis : ,,Quelques mots, qui présentent indûment au singulier un s final, sont des pluriels primitifs passés au singulier. Ce sont ou des mots français ou des mots d'emprunts. Exemples : Un alcarazas < esp. alcarrazas, pluriel de alcarraza. (...)``
Étymol. ET HIST. − 1798 (Annales de chimie, t. 25, p. 167 : Sur les Cruches rafraîchissantes, ou Alcarazas d'Espagne). Empr. à l'esp. alcarraza « vase de terre dans lequel les liquides rafraîchissent par évaporation », attesté dep. le xvies. (déjà en 1330 sous la forme carraço, d'apr. Breve Cor.; cf. en 1706, J. Stevens, A New Spanish and English Dictionary ds Gili t. 1 1960 : Alcarraza, a Sort of Pitcher commonly with Four Hades, made of white Clay, that has something of Salpetre in it and therefore Keeps water very cool), empr. à l'ar. al karrāz « jarre à goulot étroit ».
STAT. − Fréq. abs. litt. : 8.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Brongniart (A.). Traité des arts céramiques ou des poteries [...] 2eéd. Paris, 1854, t. 1 p. 261. − Chesn. 1857. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Lar. mén. 1926. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Plais.-Caill. 1958.

Wiktionnaire

Nom commun

alcarazas \al.ka.ʁa.zas\ masculin

  1. Cruche ou vase de terre cuite, poreux, dans lequel l’eau ou l’alcool ou le vin se rafraîchit par évaporation.
    • Le zir est un vase ventru, pétri dans une terre à la fois fine et poreuse comme celle des alcarazas. — (Maxime Du Camp, Le Nil : Égypte et Nubie, 1854)
    • L’évaporation qui se fait à la surface de l’éponge et à la surface de l’alcarazas leur enlève donc plus de chaleur que la tendance à l’équilibre de température avec le milieu ne leur en communique. — (Jules Béclard, Traité élémentaire de physiologie humaine, 1855)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALCARAZAS. (On prononce l'S.) n. m.
Mot tiré de l'espagnol. Vase poreux, dans lequel l'eau se rafraîchit.

Étymologie de « alcarazas »

De l’espagnol alcarraza, tiré de l’arabe الكراز, ālkrāz (« cruche »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alcarazas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alcarazas alkaraza

Évolution historique de l’usage du mot « alcarazas »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « alcarazas »

Langue Traduction
Anglais alcarazas
Espagnol alcarazas
Italien alcarazas
Allemand alcarazas
Chinois car
Arabe الكارازاس
Portugais alcarazas
Russe alcarazas
Japonais アルカラサス
Basque alcarazas
Corse alcarazas
Source : Google Translate API

Synonymes de « alcarazas »

Source : synonymes de alcarazas sur lebonsynonyme.fr
Partager