La langue française

Albuminique

Définitions du mot « albuminique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALBUMINEUX, EUSE, ALBUMINIQUE, adj.

A.− BIOL. [En parlant d'une matière] Qui contient de l'albumine, qui possède les propriétés de l'albumine. Liquide albumineux, substance albumineuse (Ac. 1835-1932) :
1. Le sang se compose d'un sérum albumineux, de fibrine, d'un peu de gélatine et d'un peu d'osmazôme; il se coagule à l'eau chaude, et devient un aliment très-nourrissant. J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 69.
2. Si j'ai établi ensuite que ce liquide ne renferme pas d'albumine, cela ne veut pas dire que ceux qui l'ont dit avant moi ont vu des faits faux; non sans doute, ils se sont contentés d'un seul caractère empirique. En effet, le suc pancréatique coagule par la chaleur mais il y a des caractères négatifs. Les observateurs auraient dû dire : le suc pancréatique coagule comme un liquide albumineux et ils seraient restés dans le fait. Il y a donc des erreurs évitables en rapport avec le caractère de certitude que l'on possède; ... C. Bernard, Principes de médecine expérimentale,1878, p. 221.
Spéc. Eau albumineuse. Solution de blanc d'œuf dilué dans l'eau, particulièrement utilisée comme contrepoison (cf. Duval 1959, Lar. 3) :
3. Les conclusions précédentes valent non seulement pour l'eau albumineuse, mais aussi pour deux substances encore plus altérables, à savoir le lait et l'urine. J. Rostand, La Genèse de la vie,1943, p. 110.
B.− MÉD. Qui a son origine dans une crise d'albuminurie :
4. M. Thibault, assis à son bureau, semblait présider un tribunal. Il avait mal dormi et son teint albumineux était plus blanchâtre que de coutume. R. Martin du Gard, Les Thibault,Le Cahier gris, 1922, p. 596.
5. Une semaine avant la date fixée pour la sortie de Gilbert, le jeune homme eut une rechute. Il fut atteint d'une néphrite albumineuse qui le fit délirer pendant plusieurs jours. M. Arland, L'Ordre,1929, p. 292.
Rem. Au sens A, on rencontre albuminique, non attesté ds les dict. :
6. Les protéines du plasma ont été fractionnées par précipitation et par électrophorèse. La fraction albuminique comprend plus de la moitié de l'ensemble. D'origine hépatique, elle est responsable de la pression oncotique du plasma. Hist. générale des sciences,t. 3, vol. 2, 1964, p. 640.
Prononc. : [albyminø], fém. [-ø:z].
Étymol. ET HIST. − 1. 1736 albumineux « qui est semblable au blanc de l'œuf » en méd. l'expr. suc albumineux désignait l'albumine* (Journal des Savants, janv. 1736, cr. F. Quesnay, Essai Phys. : 1ol'albumineux [suc], semblable à la glaire d'œuf, peu ou point dissoluble à l'eau), rem. : la date de 1666 (Journal des Savants, Compte rendu 26 avril 1666, cité par P. Gason ds Fr. mod., t. 23, p. 214) donnée par Dauzat correspond au mot albugineux, albumineux n'est pas attesté ds le Journal des Savants en 1666; 2. 1964 albuminique, supra ex. 6. 1 dér. du b. lat. albumen, -inis (albumen*) « blanc d'œuf »; suff. -eux*; 2 dér. de albumine; suff. -ique*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 16.
BBG. − Bél. 1957. − Chesn. 1857. − Duval 1959. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Nysten 1814-20.

Phonétique du mot « albuminique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
albuminique albymɛ̃ik

Évolution historique de l’usage du mot « albuminique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « albuminique »

Langue Traduction
Anglais albumin
Espagnol albúmina
Italien albumina
Allemand albumin
Chinois 白蛋白
Arabe الزلال
Portugais albumina
Russe альбумин
Japonais アルブミン
Basque albumina
Corse albumina
Source : Google Translate API

Synonymes de « albuminique »

Source : synonymes de albuminique sur lebonsynonyme.fr

Albuminique

Retour au sommaire ➦

Partager